Loading...
Placements

COMMENT BIEN ÉPARGNER ?

Dans cette deuxième partie du dossier pour se créer une épargne gagnante, nous allons voir plus concrètement comment combiner raisons et formes de l’épargne. L’idée est d’obtenir une stratégie personnalisée mais simple à mettre en œuvre pour bien épargner, ou dans tous les cas, mieux épargner. Alors plutôt que de se demander quelle épargne rapporte le plus, essayons de faire en sorte que VOTRE épargne vous rapporte plus.

COMMENT BIEN ÉPARGNER ? 2/3 LES ÉLÉMENTS POUR MIEUX ÉPARGNER

Dans le dernier article comment épargner son argent intelligemment ? , nous nous étions intéressé à la partie théorique de l’ épargne. A partir de sa définition, nous avions vu les différents modèles de celle-ci, ses raisons et les formes qu’elle peut prendre et en quoi épargner dépasse le simple fait de mettre de l’argent de coté.

Peut-être que ce passage par des généralités peut vous sembler inutile, mais je vous assure qu’il n’en est rien. A mon avis, il est toujours important de comprendre un système pour pouvoir l’utiliser le plus efficacement possible.

Alors certains me diront qu’on peut tout à fait conduire une voiture sans pour autant connaître la mécanique. Oui, c’est vrai. Mais du coup, le jour où vous tombez en panne vous êtes dépendant du réparateur. Tout ça, se sont des questions de choix. Si vous tombez en panne, vous pouvez attendre le dépanneuse… ou mettre les mains dans le cambouis pour repartir plus rapidement.

Tout dépend donc des décisions que vous aurez pris en amont. Par contre, une chose est sûre : connaître le fonctionnement d’un système (la théorie donc) vous donnera toujours un avantage stratégique non négligeable. Et pour bien mettre de l’argent de coté , c’est exactement la même chose.

Pour autant, rassurez-vous, dans ce présent article nous allons entrer un peu plus dans la pratique. En effet, à partir des éléments posés dans l’article précédent nous allons voir aujourd’hui :

– Les bases pour bien épargner.

– Comment avoir une épargne gagnante avec une méthode simple.

– Quels outils financiers utiliser en fonction des objectifs de votre épargne.

1,2,3… Allons-y !



Épargne gagnante : notions de bases

Tout d’abord partons d’un constat : lorsque le revenu augmente, le taux d’épargne (grosso-modo, le pourcentage des entrées d’argent qui sera mis de coté) aura tendance à progresser lui aussi. Et vice et versa.

En cela, rien de révolutionnaire ! Plus vous avez d’argent et plus vos besoins de bases sont remplis. Il est donc plus facile d’utiliser les sommes qui restent dans d’autres aspects de votre vie, que ce soit pour se faire plaisir ou anticiper le futur c’est à dire pour épargner.

En d’autre termes, plus votre revenu est important et plus vous aurez de la marge sur la façon d’utiliser votre argent. De ce fait, il vous sera plus facile de mettre en place un système visant à mettre de l’ argent de coté.

Et, bien évidemment, ce sera exactement le contraire en cas de faible revenu. En effet, plus le revenu est bas et plus le taux d’épargne baisse. Dans certains cas, l’épargne devient même inexistante. Là aussi c’est très logique car la quasi totalité de votre argent est employé dans les besoins essentiels (se nourrir et régler les factures…).

Et si les dépenses dépassent ou sont égales aux entrées, alors il n’est même plus question de savoir comment bien épargner mais plutôt de chercher à épargner tout court !

Même, si ce constat est dur moralement, cela ne veut pas dire qu’il est inévitable. Renverser la tendance est toujours possible. Mais si vous êtes dans ce cas de figure, je ne vais pas vous mentir : se sera plus difficile.

Avant toute chose, il s’agit de vous mettre au clair sur vos finances puis de mettre en place une stratégie d’ économie intelligente. Effectivement, contrôler vos dépenses vous permettra, à termes, de dégager un surplus. Même s’il est faible au début, ce surplus pourra être orienté sur un compte-épargne qui constituera votre première réserve de précaution.

L’avantage du système de l’épargne, c’est que les petits efforts d’un jour se démultiplient avec le temps. Comment ? Grace à la magie des intérêts composés ?

Le principe des intérêts composés

Les intérêts composés, c’est tout simplement magique ! Globalement c’est le phénomène qui fait que les intérêts de votre épargne vous rapportent également des intérêts qui produisent eux-même des intérêts, qui vont produire aussi des intérêts, etc.

En d’autres termes, c’est votre argent qui vous permet de gagner encore plus d’argent. Et comprendre ce mécanisme est fondamental pour faire fructifier un capital, mais aussi pour investir !

Si vous désirez visualiser concrètement la puissance des intérêts composés, allez faire un petit essai sur cette calculatrice d’intérêts. c’est édifiant !

Comment épargner intelligemment ?

Si l’on reprend la définition donnée dans la première partie de ce dossier, on constate que l’épargne n’est que la masse d’argent qui ne sera pas dépensée.

Si vous mettez cet argent à part (dans une tirelire par exemple), plutôt que de le laisser sur votre compte-courant, pour éviter de le dépenser, votre épargne sera donc constituée de l’addition de chacune des sommes patiemment économisées. Par exemple, si en janvier j’économise 100 € (que je mets dans ma tirelire) puis qu’en février j’économise encore 100 €, le montant de mon épargne sera donc de 200 €.

Au fur à mesure des mois et des années vous vous constituerez ainsi un petit capital qui pourra toujours vous servir au moment voulu. Sauf que cet argent, non dépensé, va perdre de la valeur du fait du mécanisme de l’inflation.

Afin d’éviter cette perte en pouvoir d’achat, le mieux est de placer cet argent afin de le faire travailler et toucher des intérêts sur les sommes placées. Les intérêts sont une forme de rémunération de l’épargne qui fera ainsi progressivement augmenter celle-ci en plus de vos propres apports. Placer son argent sur des produits d’épargne va donc permettre de contrer l’inflation, mais également faire fructifier votre argent.

C’est à ce niveau là qu’entre en jeux la notion d’intérêts composés. En effet, les intérêts vont s’additionner entre eux ! Votre épargne va donc automatiquement grossir même si vous n’y ajoutez pas, par vous même, d’autres sommes d’argent.

Ainsi et au fur et à mesure, ces intérêts vont s’additionner au capital de départ mais aussi aux intérêts déjà obtenus. L’argent épargné va donc rapporter à chaque fois un peu plus que la fois précédente. Plus le temps passe, plus la somme d’argent grossit et plus elle rapporte. Ces intérêts qui produisent, à leur tour des intérêts sont donc appelés « intérêts composés ».

Le principe des intérêts composés : de l’argent qui se développe tout seul.

Comment épargner avec un petit salaire

Si vos revenu sont faibles, le système des intérêts composés vous permettra d’augmenter votre capital même si vous ne pouvez épargner que très peu.

Imaginons un cas ou j’économise une fois 100 € et que je place cette somme sur un compte qui me rapporte 10 % par an (c’est le taux de rémunération). :

1 – Au départ j’ai donc 100 €.

2 – À la fin de la première année j’aurais donc mes 100 € plus les 10 % d’intérêts. Soit 110 € (100 € +10%).

3 – Par la magie des intérêts composés, à la fin de la deuxième année je ne vais pas avoir 120 € mais légèrement plus. En effet, les intérêts vont êtres calculés sur la somme de départ + les intérêts déjà acquis. Ce n’est donc pas 10 € qui seront ajoutés mais 11 € (110 + 10%). Mon épargne s’élève maintenant à 121 €.

4 – Selon cette même logique, à la fin de la troisième année mes intérêts seront calculés sur ma somme de départ + les intérêts des deux années précédentes. C’est donc 12 € 10 qui s’ajoute. Mon épargne se monte désormais à 133 € 10.

5 – La quatrième année je vais donc toucher 13 € 31 d’intérêts (au lieu des 10 € de départ). Mon épargne s’élèvera donc à 146 € 41.

6 – etc.. Vous avez compris la logique.

Dix ans plus tard, vos 100 € auront donné 256 € 37. Vous aurez donc acquis 156 € 37 d’intérêts ! D’ou l’importance de maîtriser ce système pour bien épargner.

Les facteurs pour bien épargner

Trois éléments sont à prendre en considération afin de se constituer une épargne solide et cohérente avec les objectifs à atteindre :

– La somme à épargner.

– La régularité des versements.

– La durée d’épargne.

La somme à épargner ou combien épargner

Vous l’avez compris, plus la somme de départ – ou montant de placement – est importante et plus les résultats seront eux-même importants.

Pour autant, il faut relativiser cet élément. Plus que de savoir quelle somme de départ vous avez, il faut se poser la question de savoir comment on la place pour lui donner le maximum de rentabilité.

En effet, une grosse somme mal employée rapportera beaucoup moins qu’une petite somme bien placée.

En réalité, la somme de départ joue un rôle essentiellement sur le support financier qui sera utilisé. Le support choisis jouera lui-même un rôle sur la rémunération de votre épargne. La rémunération de votre épargne aura forcement une incidence sur le résultat obtenu.

Effectivement, il est évident qu’une somme de 20 000 € n’aura pas le même rendement si elle est placé sur des livrets à moins de 1 % par an ou investit dans une Assurance-vie à 3 %.

La somme de départ n’a donc une incidence que sur l’outil financier que vous allez utiliser. En d’autres termes, c’est là toute la différence entre « épargner » (pour employer le sens commun du terme) et « investir ».

Ainsi il existe des placements qui demandent un apport de départ important, alors que d’autres non. Par exemple, un Livret A ne demandera qu’une somme de départ dérisoire (10 à 50 € pour l’ouvrir). Dans le même temps certains contrat d’assurance vie nécessiteront un capital de départ de plusieurs milliers d’euros. Et certains fonds d’investissements demanderont plusieurs centaines de millier d’Euros pour pouvoir y entrer.

Le capital de départ est donc un indicateur permettant de faire une première sélection parmi les placements possibles.

La régularité de l’épargne

L’épargne c’est la somme d’argent que l’on ne consomme pas mais c’est également le cumul de toutes les sommes d’argent que vous avez mis de coté. La régularité de cette épargne est aussi importante, voire plus importante, que la somme de départ épargnée.

En d’autres termes le plus important et d’épargner régulièrement, par exemple tous les mois, afin que ce capital s’accumule avec le temps et augmente peu à peu. La magie des intérêts composés fera le reste !

En d’autres termes :

il vaut mieux épargner peu maintenant mais le faire régulièrement que plus ou d’un seul coup mais plus tard.

Ainsi, même si vous avez des revenus faibles, il est tout à fait possible de vous créer un capital en épargnant 50 ou même 30 € par mois. Les résultats ne seront peut être pas faramineux mais l’effort consenti restera également minime. De plus si vous mettez en place un virement automatique, votre épargne se constituera sans que vous aillez besoin d’y penser !

La durée de l’épargne

Vous l’avez compris, c’est la durée du placement qui va être, au final, plus important que la somme épargnée. En fait, dans l’absolu, il vaux mieux mettre peu mais régulièrement sur une longue période de temps que beaucoup sur une courte période.

Pour vous donner un exemple, imaginons que nous mettions en place un versement de 50 € chaque mois sur un quelconque Livret d’épargne et ce, de l’âge de 20 ans jusqu’à 60 ans. Au bout de ces quarante années votre épargne totale sera donc de : (50 € X 12 mois) X 40 ans = 24 000 €.

Ouais bon ! Pas énorme me direz vous ? Mais en même temps 50 € par mois n’a rien d’exceptionnel non plus.

Mais si nous reprenons les mêmes données avec un placement à seulement 5 % (Et je vous garantis qu’il en existe ! ), au bout de quarante ans vous vous retrouverez avec un capital de 74 126 € 23. Oui ! Votre épargne de 50 € par mois aura produit plus de 50 000 € d’intérêts à elle toute seule.

Donc si vous êtes dans le cas de faibles revenus décrit plus haut, plus vous commencerez à épargner tôt, plus vous inverserez la tendance. Vous finirez toujours par gagner sur le long terme.

Evidemment si vous voulez mieux mettre de l’argent de coté et maximiser le système alors votre objectif et d’ épargner à la fois beaucoup, régulièrement et sur le long terme. Les effets seront alors démultipliés.

Le temps, un facteur clef pour l’épargne.

Le meilleur moyen d’épargner

Une méthode simple pour épargner

Se demander comment bien épargner passe naturellement par la question de « comment épargner ? ». Pourtant, il existe une méthode très simple pour épargner régulièrement et sans y penser : définir une somme à verser automatiquement (via des prélèvements mensuels par exemple) en début de mois vers un produit d’épargne ( Compte sur livret, Livret A, Pel, Plan d’épargne logement ou autre)

Oui, c’est tout. Dans un premier temps vous n’avez même pas besoin de réfléchir au produit d’épargne à utiliser… mis à part peut-être de privilégier ceux qui sont exonérés de fiscalité et qui n’ont aucun prélèvements sociaux. Le plus important est d’abord de commencer à épargner.

A vous de déterminer, en amont, la somme que vous voulez ou que pouvez mettre sur votre épargne. A chaque début de mois, vous allez effectuer un virement du montant prévu sur l’outil d’épargne que vous aurez choisi.

Pourquoi en début de mois ? Et bien c’est simplement parce que c’est le moment ou vous allez recevoir votre salaire. C’est donc le moment ou vous avez le plus d’argent sur votre compte. En effectuant ce virement à ce moment là, vous faites ainsi passer cette épargne dans vos charges courantes. Sauf que cet argent est vraiment pour vous. C’est le principe du « se payer en premier » très important en matière de finance personnelle.

Épargner de l’argent automatiquement

Et pour se faire, le mieux est de mettre en place un virement automatique.

Pour quelles raisons ?

D’abord parce que de cette façon là, vous n’aurez pas à penser à ce virement. Il sera effectué automatiquement, régulièrement et sans que vous ayez à intervenir. C’est par exemple le moyen le plus simple et le plus efficace pour se créer une épargne-retraite.

Ensuite, vous serez moins tenté par l’utilisation de cet argent. Comme je l’ai précisé plus haut, cette épargne DOIT faire partie de votre budget, comme le loyer ou votre note de téléphone. Vous devez apprendre à vivre sans cette somme. De ce fait automatiser le processus c’est éviter de se dire « je peux utiliser cet argent pour m’acheter [mettre ici le produit de votre choix]. Et je ferais un plus gros effort le mois prochain ».

Donc, mettez en place un système de virement automatique puis… oubliez-le et laissez faire le temps. De cette façon vous bénéficierez des trois facteurs important pour votre épargne : intérêts composés, régularités et durée.

Épargne de précaution et projet

Maintenant que vous avez compris les mécanismes de l’épargne et que vous connaissez les facteurs essentiels pour bien épargner, nous allons pouvoirs nous attarder sur les outils financier permettant de mettre en place votre épargne en fonction de vos différents objectifs.

Alors dirigeons nous maintenant vers la troisième partie de ce dossier pour se créer une épargne gagnante.

Et vous, connaissiez-vous les différents facteurs nécessaires pour avoir une bonne épargne ? Les mettez-vous en application ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et remarques dans la partie commentaire. Et, bien sur, partagez cet article sur les réseaux sociaux pour aider à son référencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Exit mobile version