Loading...
S’organiser et Gérer

GÉRER SON PATRIMOINE FINANCIER : UNE FORTUNE AUTO-ALIMENTÉE

Gérer son patrimoine financier. Maquette d'une maison, des billets de banque et des pièces de monnaie.

L’un des moyens de gérer son patrimoine financier est de faire en sorte qu’il se développe de façon autonome en auto-alimentation et donc sans aucun apport de votre part. Mais peut on vraiment accroitre sa richesse de cette façon et voir augmenter son patrimoine automatiquement ? Peut-on devenir un « millionnaire automatique » ? Et bien oui, c’est tout à fait possible. Alimentons notre fortune ensemble…

GÉRER SON PATRIMOINE FINANCIER : COMMENT L’AUGMENTER DE FAÇON AUTOMATIQUE

Que vous ayez des fonds ou pas, des investissements ou pas, des actifs ou pas, ce qui vous importe c’est de voir fructifier votre patrimoine. Pour autant construire son patrimoine et gérer son patrimoine financier sont, au départ, deux choses bien distinctes. Mais n’est-il pas possible de concilier complètement les deux ? De faire en sorte qu’en faisant l’un on alimente directement l’autre ? Est-il possible de mettre en place une mécanique permettant d’augmenter sa richesse de façon automatique, sans pour autant avoir besoin d’utiliser nos propres apports financiers ? Ce serait le rêve, non ? Il suffirait alors uniquement de gérer son patrimoine et celui-ci s’alimenterait de lui même mais sans puiser ni dans votre salaire, ni dans vos économies, ni dans votre épargne.

Et bien sachez que c’est tout à fait possible ! C’est peut-être un peu long, au départ mais tout à fait réalisable. Mais avant de voir comment obtenir cette « auto alimentation du patrimoine » voyons d’abord qu’est ce que le patrimoine financier, pourquoi le diversifier puis comment gérer son patrimoine financier avant de mettre en place la stratégie permettant d’avoir un patrimoine qui se construit tout seul !

En route pour construire une fortune auto-alimentée.



Patrimoine financier définition simple

Mais que veut dire patrimoine financier ? De prime abord le terme nous parle et nous renvoie à une image qui peut nous sembler assez précise mais qui ne l’est pas forcement.

Le patrimoine financier est une partie du grand ensemble du patrimoine personnel ou individuel (si l’on parle d’une personne-. Ce dernier (le patrimoine « général » si l’on peut dire) se scinde entre patrimoine immobilier, le patrimoine financier et le patrimoine professionnel, chacun d’entre eux regroupant un certains type d’actif.

Mais, du coup, patrimoine financier c’est quoi ? C’est simplement l’ensemble de vos biens mobiliers, à savoir vos liquidités, votre épargne et vos investissements financiers monétaires (comme la bourse par exemple). Gérer son patrimoine financier c’est donc prendre des décisions, contrôler et suivre l’ensemble de vos actifs financiers (hors bien immobiliers) afin de les developper et les faire fructifier et ceux à la fois à court, moyen et long terme. Mettre en place un virement automatique sur un livret, choisir une assurance-vie, ouvrir un compte-titre et acheter des actions boursières, sont des actions qui fond donc partie de la gestion de patrimoine. L’ensemble des ces actions doivent prendre part a une stratégie financière plus globale qui comprend vos objectifs généraux, vos objectifs temporelles ainsi que vos axes de diversification patrimoniale.

Pourquoi diversifier son patrimoine financier ?

Pour gérer son patrimoine les bons réflexes à mettre e n place sont avant tout d’avoir une bonne diversification de celui-ci. Avoir une bonne répartition de son patrimoine financier consiste a ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier. Et c’est tout à fait logique. Si vous ne misez que sur un seul type d’investissement (la bourse par exemple) et si, dans ce type d’investissement, vous ne vous appuyez que sur un seul outil… au moindre problème c’est tout votre édifice qui s’écroule. Gérer son patrimoine financier consiste donc à avoir l’éventail le plus large possible d’actifs, c’est à dire d’investissement qui peuvent vous rapporter de l’argent.

Mais attention, il ne suffit pas d’avoir une diversification de ses investissement au sein de son patrimoine financier. Encore faut-il avoir une répartition équilibrées en fonction des temporalités (court, moyen, long terme), des facilités de liquidités (la capacité à récupérer plus ou moins facilement l’argent placé) et du niveau de risque (sécuritaire, équilibré ou risqué). C’est ce que l’on appelle l’allocation d’actifs, élément clef d’une bonne gestion du patrimoine.

Comment se constituer un patrimoine ?

Gérer son patrimoine financier c’est d’abord investir pour construire un patrimoine. Pour cela, mieux vaut suivre un plan précis. Ce plan d’action financier (LIEN) se doit de suivre plusieurs axes. D’abord l’enchainement des leviers financiers en fonction des objectifs à court, moyen et long terme termes (se constituer une épargne de précaution, préparer l’avenir, investir…) mais également celui des outils à utiliser et des produits financiers pour chacune des étapes du parcours vers la liberté financière.

Une fois ses phases déterminées, il sera alors temps de commencer à se construire un patrimoine en plaçant régulièrement son argent sur les outils choisis… Et voilà où le bas blesse : si vous êtes incapable de dégager des sommes d’argent sur vos propres revenues, il vous sera alors très difficile de vous constituer un patrimoine financier.

En d’autres termes, il vous faut de l’argent pour gagner de l’argent !

Comment se constituer un patrimoine sans apport ?

Ici, il faut cependant nuancer le propos. Certes il est effectivement possible de développer un patrimoine sans argent au départ mais seulement dans certain cas de figure. Et gérer son patrimoine financier c’est également tenir comptes de ces éléments là.

L’investissement immobilier : pas forcement la meilleur solution

Le seul outil qui permet véritablement de se constituer un patrimoine sans apport d’argent personnel est le levier de richesse de l’immobilier. En effet, il est tout à fait possible d’investir dans des biens immobiliers en faisant financer l’ensemble des dépenses de l’achat du bien par votre banque via un credit immobilier. L’opération faites, se sont alors les loyers versés par les locataires qui, à la fois, remboursent ce credit et vous permettent de gagner plus (via le cash-flow dégagé). Une fois le locataire en place, il ne vous reste donc plus qu’a renouveler l’opération via un nouvel achat.

Pour autant, c’est loin d’être aussi facile que decrit ici. En effet, ce levier possède de nombreux freins :

– D’abord, le montant de votre salaire et celui de vos charges. Si vos revenus sont faibles, le montant du credit possible sera également très faible. Difficile d’utiliser ce levier si votre montant de prêt possible est, par exemple, seulement de 20 000 € !

– Ensuite, votre age. Plus vous commencez tard et moins il est intéressant d’investir dans l’immobilier. En effet, votre durée de remboursement se réduira avec l’avancée en age, donc les mensualités de remboursement augmenteront et votre cash-flow diminuera. Sans parler des assurances qui passent du simple au triple dès que vous passez certain paliers.

– Si la décision d’achat vous appartient, celle de vous octroyer un credit, non. En d’autres termes, vous pouvez avoir le meilleur dossier du monde, si vous le présentez au mauvais moment à l’organisme de credit… il ne passera pas et vous ne saurez même pas pourquoi !

Cependant, si les critères indiquées ne vous concerne pas (ou pas trop), alors l’investissement immobilier vous permettra de faire grossir fortement et rapidement votre patrimoine, même si vous n’avez pas un centimes de côté. Plus votre patrimoine immobilier sera important, plus il fera augmenter votre patrimoine financier.

Pour autant il existe une autre stratégie.

Le patrimoine financier

En fait, il n’est pas possible d’obtenir un patrimoine financier sans apport. Effectivement, ce dernier va obligatoirement se reposer sur des investissements qui nécessiterons eux-même un recours à des liquidités. Et là, contrairement à l’immobilier, vous ne pourrez pas alimenter ces investissements en passant par un credit.

Cependant, il est possible, à partir d’un certains seuil, d’avoir des rendements qui sont supérieures aux apports que vous réalisez. Dès que ce seuil est passé, votre investissement devient « autonome » et entre en auto-alimentation. En d’autre termes, votre investissement vous rapporte plus d’argent que ce que vous versiez pour l’alimenter. Vous pouvez alors, allouer l’argent que vous versiez régulièrement à un autre type d(investissement pendant que le premier continuera à augmenter de lui-même.

Voyons maintenant concrètement comment.

La stratégie pour augmenter son patrimoine sans rien faire

Gérer son patrimoine financier afin qu’il atteigne un rendement lui permettant de s’auto-alimenter n’est pas bien compliqué mais prendra sans doute un peu de temps. L’avantage de cette stratège est qu’elle vous permet, si vous avez des moyens financier assez faible, de ne pas vous disperser sur de nombreux investissement. Cette stratégie se base sur trois éléments : (liste à chiffre)

– Des versements réguliers, tous les mois par exemple, même s’ils sont très faible.

– Un montant annuel ou mensuel à calculer pour amener l’outil à l’auto-alimentation.

– un outil d’investissement que vous souhaitez amener à l’auto-alimentation.

A partir de ces trois éléments, le principe est simple : votre outils financier doit vous rapporter mensuellement (ou à l’année) l’équivalent du montant que vous versez régulièrement dessus. A partir du moment où se montant est atteint, l’outil d’investissement continuera à se developper, sans que vous ayez à faire quoi que se soit pour lui. Ainsi, avec le temps, il continuera de grossir alors même que vous n’effectuerez plus de versement sur lui.

Prenons un exemple. Admettons que vous versiez 100 € tous les mois sur un compte d’investissement, soit 1 200 € par mois. L’auto-alimentation de cet outil d’investissement aboutira lorsque son rendement atteindra donc les 1 200 € annuel. Dans ce cas, vous pourrez allouer désormais vos 100 € à un autre type d’investissement, tandis que votre compte d’investissement, continuera quand à lui d’augmenter graduellement.

L’avantage de cette stratégie est qu’elle vous permet, lorsque vous avez peu de moyen à consacrer à votre développement financier, de vous focaliser sur un outil et un seul, vous évitant ainsi de vous disperser sur plusieurs type d’investissement. De plus, elle simplifie également votre mode de gestion puisque vous n’avez qu’un seul outil à gérer.

1 – Des versements réguliers

Pour tirer partie de tous les avantages de la technique d’auto-alimentation du patrimoine, il faut avant tout mettre en place un système de virement mensuel automatisé. Ce versement régulier va servir évidemment à faire augmenter, de façon général votre patrimoine financier, mais vous permettra également de calculer le seuil de rendement à atteindre. Vous pouvez le faire évoluer avec le temps et même l’augmenter graduellement, en fonction de vos moyens à chaque fois que vous passez d’un type d’investissement à un autre.

De toute façon, il a déjà été dans d’autres articles, l’importance des versements régulier dans la gestion de son patrimoine. La régularité est d’ailleurs l’un des facteurs clefs vous permettant d’atteindre la richesse.

2 – Le seuil d’auto-alimentation à atteindre

Le seuil d’auto-alimentation est le niveau ou le montant de rendement à atteindre entrainant l’autonomie financière de votre outil d’investissement. Le plus simple est de considérer qu’il est égal au montant total sur une année des versements automatisés que vous avez effectués sur le produit financier.

Par exemple, si vos versements réguliers sont de 50 € par mois (soit 600 € à l’année) vous pourrez considérer que l’auto-alimentation est assurée lorsque votre produit financier vous permet d’obtenir (en intérêts par exemple) 500 € par an. Une fois ce seuil atteins, votre outil de placement produit donc l’équivalent de ce que vous versiez. C’est donc en cela qu’il devient autonome. Vous pouvez donc arreter vos propres versement afin de les r-orienter sur un autre outil, ce qui n’empêchera pas celui-là de continuer à évoluer avec le temps, comme si vous continuiez à l’alimenter.

Bien sur, ce seuil à atteindre ne doit pas se baser sur les éventuels versement ponctuels que vous auriez pu effectuer sur des périodes où vous avez eu plus de liquidités ou réussi à faire plus d’économie.

3- Les outils financiers

Comptes épargnes, assurance-vie, PEA, comptes titres sont autant d’outils financier sur lesquels vous pouvez appliquer la stratégie de l’auto-alimentation du patrimoine. Pour autant, tous ne sont pas aussi efficace que d’autres et certains ne se prête pas à la mise en place de cette tactique.

De façon générale la plupart des livrets plafonnés n’entre pas dans cette gestion de patrimoine. Non pas forcement du fait de leur plafond d’ailleurs mais surtout à cause de leur rendement très faible. Il est évident qu’un livret A avec un plafond à 23 000 € et un rendement de 0,75 % ne pourra jamais vous permettre d’obtenir ne serait que l’équivalent de 20 € par mois. L’assurance-vie avec des fonds à rendement sécurisés s’y prête mieux. Le Plan d’Epargne en Action et le Compte titre sont les plus efficace.

Pour ces derniers, il est même possible d’ajouter un niveau de finesse en considérant que chaque ligne ou chaque titre représente, en soi, l’équivalent d’un outil financier. LEs versements réguliers sont donc utilisés pour l’achat d’un unique type de titre. C’est seulement lorsque votre ligne produit, en dividende, l’équivalent de votre montant d’investissement mensuel que vous pourrez vous consacrer à un second type de titre, et ainsi de suite. De cette façon, à un moment donnè vous n’aurez à vous concentrer que sur un seul choix à faire au moment ou vous passer du financement d’un titre à un autre.

Gérer son patrimoine financier ou la fortune automatisée

La gestion de patrimoine et d’actifs financiers dans le but d’atteindre une autonomie financière d’investissement est certes une méthode ayant des inconvenants – beaucoup de temps au démarrage avant de fonctionner, mais également un apport en liquidités personnelles – mais vous permettra de gravir l’escalier de l’indépendance financière en vous appuyant, de façon sereine, sur les marches précédentes. Couplée avec un bon programme d’épargne et une stratégie de liberté financière efficace, elle est un moyen simple et efficace d’obtenir votre liberté financière.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner votre avis sur le principe d’auto-alimentation du patrimoine financier. Et à expliquer comment vous le couplez à d’autres stratégies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment être riche. Portefeuille avec des billets de banque entourè d'un couteau et d'une fourchette.
Gérer son budget familial. Une enveloppe.
Gagner du temps au quotidien. Un chronomètre à gousset.
cadeaux de Noël pas cher. Des cadeaux sous un sapin.
Trouver de l'argent. Une mosaïque de billets.