Loading...
Se renflouer

ÉCONOMISER SUR SES CONTRATS D’ASSURANCES EN 6 POINTS

Économiser sur ses contrats d'assurances. Marcher sur une peau de banane.

La majeur partie des français sous-estiment les montants qu’ils paient en assurance. De ce fait nous payons tous trop cher des services peu utiles voir parfois inutiles. Oui, mais comment diminuer ses frais trop coûteux ? Comment économiser sur ses contrats d’assurances ? En route pour…

… 6 BONS MOYENS POUR

ÉCONOMISER SUR SES CONTRATS D’ASSURANCES

Habitation, automobile, santé, protection complémentaire, banque… en matière d’assurance les différents assureurs ne manquent pas de propositions. Malheureusement entre les différentes options et le flou sur les risques couverts, le particulier finit toujours par payer plus que ce qu’il devrait. Pourtant, comme pour les autres dépenses fixes il est possible d’ économiser sur ses contrats d’assurances . Et pas qu’un peu ! En s’y prenant bien vous pouvez réduire cette dépense de 30 à 70 % Voyons comment.

Petit memento pour économiser sur ses contrats d’assurances

Tout d’abord, qu’est ce qu’une assurance ? C’est vrai. Nous avons tous des assurances (notamment habitation et véhicule) parce qu’il le faut mais sans savoir réellement ce que c’est. Le principe est assez simple.

Une assurance est un service, lié au versement d’une cotisation (ou « prime ») qui vise à obtenir une prestation (généralement un remboursement ou une indemnité mais pas que) pour la survenance d’un événement hypothétique et éventuel (le « risque »). La prestation prévue s’effectuera uniquement si l’événement en question se produit. En d’autres termes, il s’agit de se prémunir d’un risque futur qui pourrait ne jamais se produire, en payant par avance pour ça.

Sans rentrer dans le détail, ni dans une polémique, c’est la notion de « risque » qui entraine une énorme critique sur le système des assurances. En caricaturant, le problème majeur étant que le client paie pour un service que le prestataire va tenter, par tous les moyens, de ne pas exécuter. Et dans le même temps, la loi nous oblige à devoir posséder certaines assurances.

D’où la nécessité d’ économiser sur ses contrats d’assurances.

Alors je sais que je noirci le tableau mais c’est afin de vous faire comprendre que prendre un contrat d’assurance, quel qu’il soit, ne doit pas se faire à la légère. En effet, d’une part vous risquez de payer pour un service inadapté ou inutile. D’autre part, sans réflexion, il ne couvrira peut être pas les risques qui correspondent à votre situation.

D’où l’idée de cette méthode. Elle vous aidera à mieux choisir vos assurances, trier celles que vous possédez déjà et économiser sur vos primes d’assurances.

Elle se déploie sur 6 points :

– Décortiquer ;

– Éliminer ;

– Ajuster ;

– Comparer ;

– Faire jouer la concurrence ;

– Regrouper.

C’est partie…



Décortiquez vos factures

« Décortiquer » c’est à la fois en faire le suivi et connaître ce que contient son assurance.

« Faire le suivi » de ces contrats peut se résumer, en gros, à vérifier régulièrement si vous ne pouvez pas bénéficier d’une meilleure offre chez un concurrent pour obtenir le même service. C’est d’ailleurs l’un des principes pour faire des économies sans se prendre la tête..

N’oubliez pas que la Loi Hamon du 17 mars 2014, permet de résilier n’importe quel contrat au terme de la première année. Un bon moyen d’ économiser sur ses contrats d’assurances !

« Connaître le contenu » des contrats consiste à s’informer sur les risques assurés. Honnêtement, est-ce que vous savez de quoi vous protège votre assurance habitation ? Ce que comprend votre mutuelle ? Et même l’assurance de votre carte bancaire ?

Alors, oui, c’est fastidieux, mais la première démarche à effectuer est bien de prendre chaque contrat un par un et faire la liste de ce qu’ils couvrent. Et je dis bien toutes les assurances… y compris celle de votre carte bleue, celle que vous prenez en voyage ou de votre téléphone portable.

Cela fait, vous pourrez passer au point suivant.

Éliminez les doublons

En France, la plupart des gens sont « sur-assurés », c’est-à-dire qu’ils ont, parfois, plusieurs assurances qui couvrent les mêmes risques. Alors il ne s’agit pas d’avoir deux assurances habitation ou deux assurances auto. Non, il s’agit d’assurance que l’on vous fait payer alors que les risques sont déjà couvert par d’autres contrats. Par exemple, vous partez en voyage et vous prenez une assurance en cas de perte de bagages. Sauf que ce risque est peut être déjà couvert par votre carte bancaire. Ou encore une assurance responsabilité civile qui comprend une assurance habitation alors que votre logement est au nom de votre conjoint, etc.

Et ces cas de figures sont bien plus courants que vous ne l’imaginez. Il est clair que ces doublons ne risquent pas de faire économiser sur ses contrats d’assurances ! Bien au contraire.

Connaitre ces doublons vous permettra de mieux négocier avec votre ou vos assureurs.

Ajustez en fonction de vos besoins

Maintenant que votre liste est faite, et que vous avez éventuellement repéré les doublons, vous allez pouvoir faire votre choix sur ce qui vous convient ou non. En fonction de chaque risque couvert, vous pouvez vous demandez s’il vous est utile ou pas. Vous pouvez également préférer une formule fournissant moins de garantie. Par exemple, si vous empruntez les transports en commun pour aller à votre travail, n’est-il pas plus judicieux de passer à une assurance en fonction du kilométrage ? , etc.

Eliminer les options de « confort », par exemple le remplacement au neuf de vos appareils hi-fi en cas de vol. Souvent, quelque part dans votre contrat un plafonnement existe qui fait que vous serez moins remboursé que ce que vous pensez. Au final, ne conservez que les garanties essentielles.

Tous ces éléments vous permettrons d’établir votre propre liste de ce qui doit être couvert et comment. C’est un outil indispensable pour mieux faire vos choix sur les offres concurrentielles mais également pour négocier plus sereinement avec votre assureur. Cette étape est une des plus importante pour économiser sur ses contrats d’assurances car elle va vous amener à faire la liste des services dont vous avez besoin.

Il est maintenant temps de voir ce que propose la concurrence.

Comparez les offres

De façon générale changer de société d’assurance est plutôt bénéfique pour votre porte monnaie. Effectivement, de nouvelles compagnies arrivent sur le marché, les offres changent, les garanties se complètent. Votre facture peut diminuer de près de 40 % en faisant jouer la concurrence. Alors pourquoi hésiter ?

Le plus simple est de passer par un comparateur puis de demander des devis que vous pourrez comparer vous-même. Même si je ne l’ai pas encore testé, je vous met un lien vers un de ceux que j’ai pu découvrir : comparateur d’assurance . Mais vous en trouverez facilement un qui vous conviendra parfaitement.

Mais ne vous contentez pas de ça, car pour économiser sur ses contrats d’assurances , il est temps de faire jouer la concurrence.

Faites jouer la concurrence

A partir de là, vous avez toutes les clefs en main pour décrocher votre téléphone, envoyer des mails, prendre rendez-vous, etc. Enfin bref, contactez les différents acteurs sélectionnés et négociez votre (peut être futur) contrat. De toute façon, à ce stade, il est fort à parier que vous ayez déjà fait votre choix. De ce fait, vous ne pouvez avoir que des bonnes surprises !

Et si vous avez peur des tracasseries administratives, des courriers à envoyer… n’ayez crainte, la plupart des assureurs s’occupent de toutes les démarches. Raison de plus, pour changer d’assureur et économiser sur ses contrats d’assurances .

Regrouper les contrats

Dernier petit détail, en plus de tous les éléments que vous devriez possédez à ce point, il est également possible de négocier la prime d’assurance en regroupant différentes protections. C’est cependant un aspect à calculer au cas par cas mais également en fonction de votre objectif. En tout cas c’est un élément dont vous pouvez tenir compte.

Conclusion

Le système d’assurance est un domaine assez complexe. Il aurait été difficile de dire, pour chacune d’entre elles, celle représentant le meilleur choix. Chaque situation est unique et représente donc un cas particulier. De ce fait, ce petit guide à pour but de vous aider, non pas à choisir la votre mais plus à affiner le choix que vous aurez fait. N’hésitez pas à dire si cette article vous a aidé et à faire part de vos commentaires sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Économiser avec une banque sans frais. Calculette et carte bleue sans contact.
Plan d'actions d’indépendance financière. Carnet avec une mind-map.
L'argent ne fait pas le bonheur... Mais bon quand même. Cochon-tirelire portant des lunettes noires
Un etui à guitare ouvert dans la rue. Une victime du surendettement ?
Stylo posé sur un carnet de finance à rayure et à grosse spirale