Loading...
Investissements

COMMENT GAGNER DE L’ARGENT AVEC LA BOURSE ?

gagner de l'argent avec la bourse. Trader et écran de trading.

Pour débuter en bourse dans de bonnes conditions mieux vaut savoir comment faire augmenter son capital. Mais, justement, savez-vous vraiment comment gagner de l’argent avec la bourse ? La réponse risque, peut-être, de vous surprendre car, non, les dividendes ne sont pas le seul moyen de faire de l’argent en achetant des actions…

COMMENT PEUT-ON GAGNER DE L’ARGENT AVEC LA BOURSE : TOUS LES MOYENS

S’il y a une chose que l’investisseur débutant – comme je l’étais il y a encore quelques années – ne saisie pas, lorsqu’il démarre son éducation financière , c’est l’importance de bien comprendre comment on gagne de l’argent en fonction du levier d’investissement que l’on va choisir.

Et en soi, c’est déjà un paradoxe : après tout, lorsqu’on commence à s’intéresser à son argent et qu’on cherche à effectuer des placements (quels qu’ils soient), ce que l’on veut en premier lieu c’est obtenir une rentabilité et donc gagner plus d’argent !

Pourtant, nombre de jeunes investisseurs se disent « je vais faire de l’argent grâce à l’immobilier » ou encore « je me lance sur le marché boursier pour développer mon capital financier » mais sans prendre le temps de comprendre les mécanismes (pourtant simples) qui permettent de gagner de l’argent.

Par la suite, ces mêmes personnes vont s’étonner de ne pas obtenir des résultats à la hauteur de leurs attentes. Le plus souvent, elles n’ont pas forcément choisis les mauvais investissements mais se sont plutôt trompées sur le type de valeurs mobilières par rapport à leur propres objectifs et les types de gains qu’elles souhaitent obtenir.

Par exemple, de nombreux investisseurs débutants se lancent dans des opérations de trading avec des titres qui ont peu de chance d’avoir de fortes augmentations. Dans le même temps d’autres tentent d’obtenir une rente pérenne mais achètent des actions de sociétés qui versent peu, voire pas du tout de dividendes !

Pour vous éviter ces désagréments, voyons donc ensemble quels sont les différents moyens de gagner de l’argent avec la bourse , le tout de façon simple, clair et synthétique.



Comment investir son argent et faire du profit ?

Fondamentalement, en finance il n’y a que deux manières de gagner de l’argent en investissant :

– Réaliser une opération d’achat / vente. En gros, vous possédez ou vous achetez un bien d’un certain montant, puis vous le revendez, plus tard, pour un montant plus important. Votre gain est la différence entre le prix que vous avez payé pour l’obtenir et le prix auquel vous le revendez.

OU

– Obtenir un rendement. Que vous l’appeliez intérêt, loyer, dividende ou … agio il s’agit d’une forme de rémunération de la possession ou d’un prêt de quelque chose.

Pour être honnête, il existe une troisième manière de gagner de l’argent : prendre celui des autres ! Mais, vous l’avez bien compris, le vol ne sera absolument pas traité dans cet article 😉

En résumé, quel que soit le domaine et quel que soit le levier d’enrichissement que vous utiliserez, les moyens de gagner de l’argent pour chaque outil d’investissement ne sont que des variations ou des angles d’approches différents découlant de ces deux grandes méthodes.

Et en matière d’investissement sur les marchés boursiers c’est avec ces deux moyens que vous allez faire de l’argent, augmenter votre patrimoine et peut-être même atteindre l’indépendance financière.

Commençons par le plus simple et le plus évident : empocher une plus-value

La plus value sur valeur mobilière

La plus-value boursière est l’augmentation d’un bien financier (actions, obligations, etf, part d’ opvcm ou autres) sur le marché boursier par rapport à ce qu’il valait au moment de son achat.

Elle est simplement calculée en réalisant la différence entre la valeur au moment de la revente et le prix d’achat. Par exemple, si vous achetez une action d’une société cotée en bourse au prix de 100 € puis que vous la revendez lorsque le prix atteint 150 €, la plus-value réalisée sera donc de 50 € (150 – 100).

Dans les faits, chacune des opérations (achat puis vente) va vous couter des frais liés au courtage (à la transaction si vous voulez). Votre plus-value réelle doit donc être diminuée de ces frais de transactions.

Ce principe d’achat-vente est le socle fondamental de l’activité de trader.

Gagner de l’argent avec le trading

Dans l’esprit de tous ceux qui souhaitent devenir des investisseurs, « bourse » est d’ailleurs bien souvent synonyme de « trading » et de « traders » c’est à dire des personnes qui passent leur temps à suivre les différents marchés financiers pour, constamment, acheter puis vendre des titres et ainsi gagner des sommes colossales…

Alors soyons honnête : si vous envisagez de gagner de l’argent avec la bourse par le biais du trading, laissez tomber car vous allez perdre énormément d’argent avant d’espérer en gagner un jour !

Pourquoi ? D’une part, car il faut beaucoup d’expérience pour pouvoir anticiper les fluctuations des marchés. Et d’autres part car chaque opération que vous effectuerez coute des frais de courtage qui viendront diminuer votre marge et donc votre plus value

 

Le trading : est-ce comme le loto ?

Tenez-vous le pour dit : les traders professionnels travaillent – pour la majorité d’entre eux – pour des institutions financières dont les frais de transaction sont très bas. De plus, la majorité des gains proviennent, quand à eux, de l’ensemble des petits gains réalisés sur un très grand nombre de transaction et sur de gros volumes de titres.

Mais alors, les particuliers ne peuvent donc pas gagner de l’argent via les plus-values en bourse ? Pas tout à fait.

Gagner vraiment grâce aux plus-values

En effet, tout cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas gagner d’argent par le jeux de l’achat-vente de valeurs boursières. Bien au contraire ! Mais encore faut-il bien choisir les dites valeurs.

En effet, l’idée n’est pas forcément de jouer tout le temps sur la volatilité des titres en achetant ou vendant plusieurs fois par jour mais, plutôt d’investir sur des sociétés qui offrent un potentiel de retour sur investissement sur le moyen ou le long terme plus important.

De nombreuses sociétés qui démarrent, ou qui réalisent leur introduction en bourse offrent, par exemple, le moyen de générer de fortes plus values par l’augmentation sur 3, 5 ou 10 ans du cours de leur action. Il en est de même pour les sociétés à fortes teneur en innovation.

De la même façon, pour des entreprises plus établit et déjà solide, les périodes de crises peuvent se transformer en véritables opportunités et permettent d’obtenir des gains très important en achetant au moment ou le titre se trouve dans un creux. On profite alors de la remontée au niveau antérieur pour ensuite revendre et ainsi encaisser la différence.

Cependant la solution la plus « classique » reste le fait d’acquérir des titres puis d’attendre au moins 10 ans (voir plus en fonction des besoins) avant de les revendre. Effectivement, de façon conventionnelle, on considère qu’un portefeuille financier bien structuré voit à peu près sa valeur doubler tous les 10 ans…

La plus value s’effectue au moment de l’achat.

Guillaume Rouvier.

En d’autres termes, en bourse il faut être patient pour gagner de l’argent. Toutes les études le montrent : vous gagnerez plus d’argent avec la bourse en établissant une stratégie sur le long terme, qu’en vous épuisant psychologiquement sur du day-trading.

Gagner de l’argent avec les dividendes

Le dividende, en bourse, est la part de bénéfices d’une société ou d’une entreprise qui est reversée à ces actionnaires. On considère parfois que c’est la rémunération du risque pris par l’investisseur du fait de l’achat des titres d’une société coté en bourse.

Entreprise : pourquoi avoir un dividende ?

Lorsqu’un investisseur achète un titre d’une société – une action – , il obtient des parts de cette dernière et en devient, en quelque sorte, un peu le propriétaire. En tant qu’actionnaire, il contribue ainsi au développement de la dite société en lui fournissant des liquidités par l’achat d’action.

Pourquoi une entreprise fait-elle cela ? Tout simplement pour obtenir de « l’argent frais » et ainsi auto-financer son propre développement sans nécessairement passer par l’emprunt. Pour l’investisseur, investir dans tel ou tel société c’est, avant tout, participer et aider à son développement avant d’en recherchez les bénéfices !

Car oui, on l’oublie trop souvent, mais investir dans des valeurs mobilières à travers un portefeuille financier est, d’abord, une forme d’entrepreneuriat où l’on investit dans les sociétés des autres plutôt que dans créer une soi-même ! Dans l’absolue, si vous achetez des actions d’une société cotée en bourse, c’est que vous croyez en cette société…

Dans les faits, si vous achetez des actions, vous n’aiderez pas forcément au développement de l’entreprise choisit. Tout dépend si le titre se trouve sur le marché primaire ou le marché secondaire. Pour comprendre cette différence, je vous conseil de lire l’article la bourse pour les nuls qui vous explique, plus en détail, le fonctionnement des marchés financiers et de la bourse elle-même.

Mais peut-être que pour vous, le plus important c’est d’obtenir un revenu, un gain ou en tout cas une forme de rentabilité. Et les dividendes sont un très bon moyens pour ça.

Gagner sa vie avec la bourse grâce aux dividendes

Il est clair que celui qui investit en bourse, effectue un placement dont l’objectif est d’obtenir un rendement et donc un gain : le dividende. La société émettrice du titre boursier pourra donc rémunérer l’actionnaire – selon sa propre politique de distribution des dividendes en lui versant une partie de ses bénéfices : les dividendes.

Si vous désirez gagner de l’argent avec la bourse sans être en permanence devant votre écran à surveiller les fluctuations de la bourse, la perception de dividende est un des meilleurs moyens d’obtenir une forme de revenu passif. En effet, une fois le titre acheté – et tant que vous le possédez – vous recevrez régulièrement (de une à plusieurs fois par an selon les entreprises) sur votre compte-titres , votre Pea ou votre assurance-vie, les dividendes attenant.

Dans les faits vous n’avez donc plus rien à faire. Chaque année, pour chaque société, le montant des bénéfices versés sera voté par l’assemblée générale puis payé selon un calendrier précis.

Attention cependant : toutes les sociétés ne versent pas de dividendes et celles qui le font n’ont pas toutes les mêmes rendement. Donc en fonction de votre stratégie financière, il vous faudra choisir les entreprises dont le versement de dividende correspond le mieux à votre objectif. Des sites spécialisés – comme Moning par exemple – vous fourniront les rendements et les bénéfices par action pour chaque société dans laquelle vous souhaitez investir.

Pour autant, plus value et dividende ne sont pas les seuls moyens de gagner de l’argent avec la bourse.

Si vous désirez en savoir plus sur la bourse et les moyens de gagner de l’argent par son biais, voici trois livre qui vous apporteront des éléments complémentaires : La bourse pour les Nuls de Gérard Horny ; Débuter en Bourse d’Étienne Monceau et enfin, La magie des dividendes de Raphaël Carteny.

D’autres techniques pour gagner de l’argent avec la bourse

Même si elles se placent dans les deux grands ensemble de moyen pour gagner de l’argent (achat-vente et rendement), les techniques présentées ci-dessous représentent d’autres approches possibles aux dividendes et aux plus-value.

Attention cependant, si elles sont décrites ici c’est dans un but purement informatif. En effet, elle demande beaucoup d’expérience et de techniques pour pouvoir être appliqué dans les faits. En d’autres termes : débuter dans la bourse en utilisant ces méthodes vous fera perdre de l’argent !

L’effet de levier en Bourse

Savez-vous qu’il est possible d’investir en bourse avec de l’argent que vous ne possédez pas ? Et bien c’est ça l’effet de levier : une forme d’ investissement à crédit.

Vous l’aurez compris, l’investissement boursier par effet de levier permet de multiplier les gains via l’augmentation de sa propre surface financière. Là où vous ne pouviez investir que 1 000 € de votre capital personnel, grâce à cette forme de crédit, vous allez pouvoir investir 2 fois ou 3 fois cette somme. Les gains seront donc multipliés eux aussi par 2 ou 3.

Même si cette méthode est le plus souvent utilisées sur les marchés de négociation des devises (le Forex), elle est parfois appliquée sur des valeurs mobilières boursières via des services comme le SRD (Service de règlement différé) ou les CFD (Contract for difference).

Concrètement, comment cela se passe t’il ?

Imaginons un titre boursier dont le cours est à 100 € mais dont vous pensez que ce cours va évoluer à la hausse. Dans un premier temps, via un service de règlement différé vous allez donc acheter pour 2 000 € d’action alors que vous n’avez que 1 000 € de liquidité. Vous obtenez donc 20 actions au lieu de 10.

Dans un second temps, le cours de l’action évolue bien à la hausse et passe de 100 à 150 €. Vous revendez donc vos titres, faisant ainsi une marge de 50 € par action. Vous obtenez donc 3 000 € de liquidités sur lesquels vous remboursez les 1 000 € empruntés.

Avec cette opération vous avez donc réalisé un bénéfice de 1 000 € ( 3 000 moins 1 000 d’emprunt remboursé et moins vos 1 000 de départ) au lieu des 500 € si vous n’aviez utilisé que vos seuls liquidités !

Un bon plan donc ? Oui, mais…

Le système fonctionne lorsque le cours est à la hausse. Si le titre chute au lieu d’augmenter, les pertes seront équivalente au gain espéré ! Un bon moyen donc de bruler entièrement son capital en ayant tenté un gros coup. L’utilisation de l’effet de levier doit donc s’accompagner d’une gestion du risque et d’une bonne connaissance des marchés financiers !

La vente à découvert

Là où l’effet de levier joue sur une potentiel hausse d’un cours de bourse, la vente à découvert se base, quand à elle, sur la baisse de ce dernier.

Mais comment peut-gagner de l’argent en voyant un titre chuter ?

Tout simplement car, au lieu d’emprunter de l’argent afin d’augmenter votre liquidité d’investissement, cette fois-ci vous aller emprunter directement des titres. En effet, la vente à découvert permet de vendre une valeur boursière que vous ne possédez pas, avec l’objectif de la racheter par la suite mais à un prix inférieur.

Vous l’avez compris, dans ce cadre vous réalisez une opération d’achat-vente sans avoir besoin de liquidité ! Le gain s’effectue donc quasiment à partir de rien !

Pour réaliser une vente à découvert, il faut d’abord avoir un courtier ou un broker qui accepte ce type de transaction au travers d’un service de règlement différé. Comme l’investisseur ne possède pas les titres lui-même, ceux-ci doivent donc lui être prêté par un intermédiaire financier avec pour contrepartie une commission.

Une fois les titres en sa possession, l’investisseur les vend et obtient ainsi une somme d’argent. C’est cette somme qu’il va ensuite utiliser pour racheter les mêmes titres lorsque ceux-ci auront baissé (je vous rappel que la vente à découvert est un pari à la baisse). L’investisseur n’a plus qu’à rendre les titres à l’intermédiaire prêteur est ainsi encaisser la différence entre la vente et l’achat.

Prenons un exemple : vous décidez de parier à la baisse sur une société dont le cours est à 100 € par action. Vous empruntez donc 10 titres à un intermédiaire financier puis vous les revendez immédiatement. Vous venez donc d’obtenir 1 000 €.

Ensuite, le titre en question subit une baisse de 50 % de sa valeur, soit 50 € par titre. Vous rachetez donc 10 titres pour un total de 500 € puis vous les rendez à leur propriétaire. Vous avez donc réalisé un gain de 500 € entre votre vente pour 1000 € et votre rachat à 500 €…

Bien évidemment, et c’est le risque de la vente à découvert, si le titre monte au lieu de baisser vous serez alors obligé de le racheter beaucoup plus cher que le montant de votre propre vente et vous en serez donc pour vos frais !



La stratégie la plus improbable…

La dernière technique dont je vais parler ici est un peu particulière. En effet, elle ne permet pas véritablement de gagner de l’argent mais plutôt d’utiliser une perte à son avantage. Certains investisseurs l’utilisent d’ailleurs régulièrement, notamment en période de construction d’un portefeuille d’investissement.

Cette stratégie est basée sur… le paiement des impôts !!!

Comme n’importe quel placement, la bourse génère des gains et des revenus qui sont donc soumis à l’ impôt sur le revenu . Donc, toute plus-value réalisée est imposable. Mais quand est-il des moins-values alors ?

Et bien figurez-vous que ces dernières peuvent être déduites (du moins en France) des gains sur les plus-values puisqu’elles grèvent le gain réalisé. Pour bénéficier de cet abattement, il suffit donc de l’indiquer au moment de sa propre déclaration fiscale. Cerise sur le gâteau, si le montant de l’abattement est plus important que les plus-values réalisées, la différence est ensuite reportée sur l’année suivante et ainsi de suite pendant un maximum de 10 ans !

Mais il est également possible de maximiser le système par une opération de vente-achat afin de bénéficier des avantages de cette fiscalité tout en conservant les titres en situation de moins-value.

Je m’explique : vous possédez des actions d’une société cotée que vous souhaitez conserver à long terme. Malheureusement, à un moment, ces titres connaissent une chute importante de leur cours, sans pour autant remettre en question la fiabilité de l’entreprise émettrice.

Vous pouvez, bien sur, attendre que la tempête passe ou alors voir auprès de votre courtier s’il vous est possible de réaliser une opération de vente-achat : vendre vos titres et donc avoir une moins-value puis les racheter immédiatement au même prix. Effectivement, certain courtier accepte de ne comptabiliser les frais de transaction que pour une seule d’entre elles au lieu de deux.

Dans ce cas, vous pourrez utiliser la moins-value en guise d’abattement sur vos impôts sur valeurs mobilières tout en conservant le même nombre de titres et donc continuer à bénéficier des dividendes induits. De plus si le cours remonte jusqu’à son ancien niveau, vous n’aurez alors rien perdu sur la valorisation de votre portefeuille…

Gagner de l’argent en bourse

Comme on l’a vue, il existe différents moyens de gagner de l’argent avec la bourse. Tous tournent autour de deux grandes méthodes – le rendement et la plus-value – chacune ayant ces avantages et ces inconvénients.

Si la plus-value est un rendement futur, le dividende est un rendement immédiat ce qui implique d’utiliser l’une, l’autre ou les deux en fonctions des objectifs financiers que chacun établit.

Les autres méthodes ne sont, au final, que des stratégies visant à multiplier l’une ou l’autre et demandant des connaissances bien plus approfondis que ce qu’un investisseur débutant aura en sa possession.

Au final, pour investir sereinement, mieux vaut viser le long terme. Ainsi, vous pourrez bénéficier des avantages des dividendes puis, ensuite, profiter de vos plus-values, le jour où vous déciderez de revendre vos titres.

Et vous, quelle stratégie utilisez-vous pour gagner de l’argent avec la bourse ? Êtes-vous dividendes ou plus-value ? Donnez votre avis ou posez vos questions dans les commentaires. N’hésitez pas non plus à partager cet article sur les réseaux sociaux auprès de ceux qui pourraient être intéressé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
IGraal. Qu'est ce que igraal ?
Assurance vie comment ça marche. Un parapluie protégeant des dollars.
Gérer son patrimoine financier. Maquette d'une maison, des billets de banque et des pièces de monnaie.
Zffacer ses dettes. Une éponge sur ses crédits.
Budget mensuel/ Un cahier de compte maison.