Loading...
S’organiser et Gérer

OÙ ET COMMENT TROUVER DE L’ARGENT ?

Trouver de l'argent. Une mosaïque de billets.

Tous ceux qui souhaitent devenir financièrement indépendant, qui aimerait gagner plus ou même… « devenir riche », ont un jour tapé ce genre de requête sur un moteur de recherche : comment trouver de l’argent ? Sous l’apparente naïveté de cette démarche se cache en fait une question bien plus intelligente et surtout primordiale. Où trouver l’argent pour investir, épargner, acheter des biens immobiliers ou, plus simplement, pour vivre ?

COMMENT TROUVER DE L’ARGENT ?

« Comment gagner de l’argent rapidement ? ». Qui n’a pas un jour fait cette recherche sur internet ? D’ailleurs si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous êtes ( peut-être ) arrivé sur ce site à partir de cette question. De mon côté, je peux vous l’avouer ! Oui, j’ai déjà effectué des requêtes comme « trouver de l’argent facilement et rapidement » ou encore «  trouver de l’argent sans crédit » . Et c’est justement parce que je n’obtenais pas de réponses claires sur le Net que j’ai pris la décision de mettre en place ce blog.

Pourquoi chercher de l’argent ?

De manière générale, si on se pose ce genre de question c’est, à mon avis, du fait d’un double sentiment :

– D’une part parce qu’on ne sait pas comment faire pour vivre plus sereinement d’un point de vue financier.

– D’autre part parce qu’on a l’impression que « quelque chose ne va pas » dans le système dans lequel nous évoluons.

Et vous avez raison : quelque chose ne va pas !

Les limites d’un système

D’où provient votre argent actuellement ? Évidemment et en premier lieu du salaire. Ce même salaire va permettre (en simplifiant ) deux choses :

– Vous permettre de « vivre ». C’est à dire d’assurer toutes les dépenses en logement, nourriture, habillement et autres, nécessaires à la vie quotidienne. C’est la part que vous touchez.

– D’assurer votre « protection sociale ». C’est à dire (là aussi je simplifie) votre santé, votre retraite, vos indemnités en cas de perte d’emploi, etc. C’est la part que vous ne touchez pas directement. En effet, elle est prélevée en amont sur votre salaire (les fameuses « charges »).

Un volume d’argent maximal ?

Mais pour ces deux aspects – et là je vais sévèrement vous plomber le moral -, il y a une énorme limitation ! Celle du volume financier d’argent total que vous pouvez obtenir au cours de votre vie. C’est ce que l’on pourrait appeler le « volume maximal financier ».

En d’autres termes, si vous restez dans la situation dans laquelle vous êtes, la somme d’argent totale que vous toucherez sur l’ensemble de votre vie peut être :

– 1 ) Globalement calculée a l’avance.

– 2 ) Ne variera que très peu au cours de votre existence.

Et cette somme, ce volume est bien plus faible que ce que vous l’imaginez ! Par exemple, si nous prenons le cas d’une personne qui toucherait un salaire net de 1 500 € par mois. En travaillant pendant 45 ans, au moment ou elle prend sa retraite, cette personne aura touché en tout et pour tout : 810 000 € !

Allons plus loin. Si la même personne avait mis de côté systématiquement 10 % de chacun de ses salaires… Elle aurait, au moment de sa retraite à peine 81 000 € d’épargne. C’est à dire de quoi vivre pendant à peut près 4 ans et demi avec le même niveau de vie. Puis plus rien…

Vous commencez à saisir le problème ?



Oui, mais…

Certains vont sans doute argumenter en me disant : « oui mais il y a la retraite ». Ne rêvez pas !

Le système de retraite se morcelle chaque année un peu plus. Chaque gouvernement qui se succède recule l’âge de celle-ci – sous prétexte que « puisqu’on vit plus vieux, on peut travailler plus longtemps ! » -.  On modifie les règles d’accès ou le montant de ce qui sera perçu.

Même sans cela, nous avons tous tendance à surestimer ce que nous toucherons à la retraite. En réalité, c’est à peut près entre 50 % et 75 % du salaire mensuel qui sera perçu pour la retraite de base. Si vous aviez déjà du mal à finir le mois avec votre salaire,… alors imaginez maintenant avec 75 % de celui-ci !!!!

Prenez du recul afin de prendre conscience de ceci : actuellement, le fonctionnement global de notre système entraîne le fait que si vous ne faites rien, vous allez finir pauvre.

Que peut-on faire ?

Si je vous ai, volontairement, noirci le tableau, c’est avant tout pour vous faire comprendre une chose : si vous ne faites rien alors vous n’aurez rien. C’est aussi simple que cela. Et si vous comptez sur votre simple salaire pour améliorer votre futur, ça ne suffira pas. Après, cela reste votre choix.

Mais que se soit pour rembourser ses emprunts, épargner, mettre de l’argent de côté, ou investir (utiliser l’argent qu’on a pour qu’il rapporte plus), la question reste la même : où trouver de l’argent ?

Les sources financières

J’ai classé ici les grandes sources financières pouvant servir d’assise à l’indépendance financière. Si vous pensez à d’autres catégories, n’hésitez pas à me le faire savoir. Le classement n’est donc pas exhaustif, pas plus qu’il n’est une échelle de valeur. L’ordre dans lequel j’ai placé ces sources financières n’a donc pas d’importance. Il ne permet pas non plus de trouver de l’argent au plus vite, ni ne vous expliquera comment trouver de l’argent facile. Par contre il vous donnera les différents piliers sur lesquels vous pourrez travailler pour obtenir de l’argent.

Le salaire

Malgré le paradoxe du « volume financier maximal » (!), c’est bien évidemment la source principale de toute épargne ou investissement. C’est le moyen le plus simple de trouver de l’argent. Mettre de coté tous les mois 10, 15 ou 20 % de son salaire (en fonction de vos moyens) servira de fondation à toute indépendance financière future.

La réduction des dépenses

De prime abord, on est tenté de dire que pour avoir plus d’argent il fut gagner plus. Mais en fait pas seulement. Réduire ses dépenses ne permet pas de gagner plus mais permet d’augmenter le montant d’argent disponible. Cette réduction de dépenses pourra amener, par exemple, une augmentation de la part du revenu qui sera mis de coté, épargné ou investit. C’est donc un aspect à ne pas négliger. Économiser permet de trouver de l’argent sans changer son mode de vie.

Les intérêts d’investissements

Tout argent placé (que se soit en Bourse ou sur un simple livret) va (et doit) rapporter des intérêts (une forme de rémunération). Plus la somme est importante et plus les intérêts générés vont être important eux-même (du moins sur le papier ! ). Mieux encore, s’ils ne sont pas utilisés mais ré-investit, les intérêts vont eux-même rapporter des intérêts. C’est le principe des intérêts composés et qu’on pourrait vulgairement traduire par « plus vous avez d’argent et plus vous en gagnez ». Ce biais vous permettra de dépasser votre « volume maximal financier ». Ici, il ne s’agit plus de trouver de l’argent mais de faire fructifier celui que l’on conserve.

L’augmentation substantielle des revenus

Je classe ici à la fois les augmentations de salaire importantes (du fait, par exemple d’un changement de poste, d’employeur ou même d’emploi) mais également les activités complémentaires (quelle qu’elles soient). Pour un indépendant, cela pourrait aussi être l’accès à un nouveau « marché ». L’augmentation substantielles des revenus est aussi ce que vous devriez atteindre en montant votre propre activité ou votre entreprise.

Les revenus passifs

Il s’agit de toutes les sommes d’argent qui sont le résultat d’un travail réalisé en amont mais que vous continuez à percevoir alors que le travail est fini. L’exemple le plus parlant en est les « droits d’auteurs ». Lorsqu’un auteur écrit un ouvrage, il continuera à toucher des droits sur les ventes de ce livre même longtemps après le travail d’écriture. Certains me signaleront certainement que les « intérêts d’investissements » sont également des revenus passifs et ils auront raison. Cependant, j’ai préféré séparer les deux car les  intérêts d’investissements produisent leurs propre intérêts « par eux-même » alors que les revenus passifs, non. Mais c’est un point de vue qui n’engage que moi, l’intérêt de ce classement est avant tout d’avoir une idée des diverses sources financières. Je n’érige pas ça en thèse et vous avez tout a fait le droit d’effectuer une liste entièrement différente !

Les apports inattendus

Je place ici l’ensemble des sources d’argent liées à la chance, destin, hasard de la vie et sur lesquelles vous n’avez que très peu d’emprise… que se soit un héritage, une donation ou ce bon vieux Loto ! Dans tous les cas, à votre place je ne compterais pas là-dessus.

L’argent que l’on a pas !

Oui, vous lisez bien . En fait, il s’agit de sommes que l’on emprunte (qui, à la base ne nous appartiennent donc pas !) et qui vont être utilisé pour effectuer un investissement. Les bénéfices de ce derniers vont à la fois permettre de rembourser l’emprunt mais, également, dégager une marge personnel. L’investissement locatif immobilier se place dans cette catégorie. En effet, s’il est bien monté, l’investisseur va utiliser l’argent d’une banque (qui lui est donc prêté) afin d’acquérir un ou des biens immobiliers qu’il louera. Les loyers que l’investisseur percevra couvriront le remboursement du prêt, ainsi que toutes les charges et dépenses complémentaires et permettra de dégager un surplus (le « cash-flow positif ») qui ira directement dans sa poche. Là aussi, on pourra me faire remarquer que ce cash-flow entre dans la catégorie des revenus passifs, mais j’ai préféré l’en séparer du fait que l’investissement de départ se fait, non avec son argent personnel mais bien avec celui d’un tiers. Et puis ce système est tellement puissant (s’il est correctement utilisé) qu’il méritait une catégorie à part entière.

Pourquoi ce classement ?

Comme je l’ai déjà dit, mon but n’est pas de produire une thèse à prendre comme parole d’évangile. Il s’agit plutôt de fournir une vue d’ensemble des sources et des facteurs sur lesquels jouer et ainsi dépasser ce fameux « volume maximal financier » que j’évoquais en début d’article. Avoir en tête et comprendre ces éléments vous permettra de mieux tracer votre route vers la réussite et, probablement, de faire mieux que tous ceux qui laissent la chance les guider. Comprendre un système est le meilleur moyen pour optimiser son utilisation mais aussi pour mettre en place un véritable plan d’action financier et personnalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment faire des économies de façon intelligente. Une tasse de café souriante sur un billet de 100 dollars.
Découvert bancaire. Une balayette qui ramasse de l'argent.
Devenir riche c'est quoi pour vous ? Pingouin sur une plage dans une boite de sardine.
Avoir une épargne gagnante. Un arbre produisant de la monnaie.
Un Pendule de Newton. Actions et réactions.