Loading...
S’organiser et Gérer

QUE FAIRE DE SES ÉCONOMIES ?

Que faire de ses économies. Des pièces de monnaie déversées d'un pot.

Si contrôler ses dépenses et un premier pas vers la gestion de son budget, bien utiliser les économies réalisées en est l’aboutissement. D’où cette question majeure : que faire de ses économies ? Voyons ensemble les différentes options possibles.

QUE FAIRE DE SES ÉCONOMIES ?

Si vous cherchez l’indépendance financière, faire des économies fait partie du processus pour l’atteindre. De ce fait, savoir que faire de ses économies est loin d’être une question anodine. Si par contre, économiser est, pour vous, juste un moyen d’avoir plus d’argent à dépenser, alors vous n’avez pas besoin de lire cet article. Ici, il s’agit avant tout de voir que faire avec ses économies pour qu’elles s’inscrivent dans un plan d’action financier plus global. Pour ce faire nous verrons dans un premier temps en quoi le contrôle des dépenses est important dans un processus de création de patrimoine. A quel moment de sa stratégie le placer. Enfin, en fonction d’exemple de situation, nous analyserons quelles options peuvent s’offrir entre consommation, épargne et investissement.



L’importance du contrôle des dépenses

Réaliser des économies sur l’ensemble des dépenses (essentiellement fixes) est une étape essentielle sur la route vers l’indépendance financière. Elles offrent de nombreux avantages par rapport à une augmentation des revenus ou la recherche de revenus complémentaires.

D’abord, c’est un moyen très simple de créer une première source financière en plus de votre salaire. Ainsi, nul besoin de débuter une autre activité, de monter un business ou de se former à la bourse pour augmenter votre budget global. De plus, les résultats dépendront entièrement de vous. Ce qui ne serait pas forcement le cas pour une augmentation de salaire, où la décision serait prise par votre patron et donc décorrélée des efforts réalisés !

Ensuite, faire des économies sur les charges fixes crée un système qui fonctionne de manière autonome. En effet, une fois que vous avez mis en place les éléments permettant de réduire les dépenses, plus besoin d’intervenir ! Tout se fait tout seul. Votre budget utilisable est donc augmenté « naturellement ».

Dans le même temps, vous recadrerez votre mode de vie. En effet, en jouant sur le montant des dépenses, vous allez remettre en adéquation votre niveau de vie avec vos revenus. Ainsi, vous ferez correspondre le plus exactement possible votre façon de vivre à votre niveau de finance… vous donnant, en plus, un sentiment de contrôle sur votre propre vie qui est loin d’être négligeable !

Dernier point, et pas des moindres : cela ne joue pas sur votre imposition ! En effet, il ne s’agit pas d’un revenu supplémentaire mais d’une plus grande marge d’utilisation de vos revenus. Donc pas d’augmentation de vos impôts.

Il ne reste donc plus qu’à se demander que faire de ses économies ?

Si vous souhaitez voir plus en détail les avantages et les inconvénients de l’acte d’économiser, je vous conseille l’article « Gagner plus d’argent ou dépenser moins ».

« Économiser » et plan d’action financier

Dans une stratégie de développement financier, réaliser des économies est la première action concrète qui va permettre d’augmenter son patrimoine. Elle suit la gestion du budget qui passe par l’état des lieux financier et se situe avant la création de son épargne. En effet, bien réalisé, le contrôle des dépenses va permettre la fondation même de cette épargne. Si vous avez lu l’article « Pauvre à riche en 10 étapes », cette période correspond à la quatrième phase du plan proposé. On peut même dire qu’économiser va permettre la transition entre les étapes 4 et 5 de ce même plan d’action.

En effet, les économies que vous allez faire sur votre budget représenteront le premier apport pour la mise en place de votre épargne et de vos investissements. En d’autres termes, vous allez financer, au départ, votre indépendance financière par la différence entre vos entrées d’argent et vos dépenses. C’est seulement dans un second temps que vous pourrez développer d’autres apports financiers

Que faire de ses économies ? Comment les employer ?

Si la phase de contrôle du budget et des dépenses a été faites de façon intelligente vous devez donc obtenir une augmentation de votre budget mensuel. Savoir que faire de ses économies va alors varier en fonction de quatre grandes situations possibles :

– Vous avez des crédits ou des dettes à rembourser.

– Vous avez des projets.

– Vous souhaitez épargner ou investir.

– Vous voulez augmenter votre niveau de vie.

Même si c’est un peu réducteur, ces quatre objectifs représentent, peu ou prou, les grandes possibilités d’utilisation des économies réalisées.

À mon sens, la meilleure stratégie à employer et de ne pas modifier son propre mode de vie… et donc son niveau de dépense (ou alors très peu). De cette façon, le Budget utilisable (l’argent que vous pouvez librement utiliser, une fois les dépenses fixes et obligatoires payées) restera le même. Les sommes apportées par les économies faites mensuellement viendront donc alimenter vos projets sans que vous soyez obligé de « faire des efforts pour mettre de côté ». C’est d’ailleurs l’une des grandes forces d’une gestion intelligente !

Crédits et dettes

Afin d’avoir des finances saines il est important d’être « vierge » de dettes ou de crédits. Utiliser les liquidités issues des économies effectuées peut être un bon moyen de solder vos mauvais crédits. Remboursement anticipé, augmentation des mensualités, voire résorption totale de la dette après une période d’accumulation, les solutions ne manquent pas, lorsqu’on arrive à se créer une bouffée d’oxygène financière.

Projets personnels… ou non !

Si vous n’avez pas de crédits et que vous envisager de monter un projet personnel, les économies faites sur vos dépenses peuvent justement servir à financer ce dernier. Dans ce cas vous pouvez allouer une partie ou la totalité de ces liquidités supplémentaires sur cette option. Si dans le même temps vous n’avez pas modifié votre niveau de vie, alors votre projet se financera sans même que vous vous en rendiez compte.

Épargne ou investissement

Là encore vous pouvez diriger la totalité ou une partie des sommes en surplus pour la création d’une épargne ou pour investir (par exemple en bourse). Si vous recherchez une forme de liberté financière, c’est surtout là que vous devez diriger les sommes dégagées. Comme pour les projets personnels, en conservant le même niveau de dépenses dans la vie courante – c’est à dire que vous ne changez pas votre niveau de dépenses, malgré les économies réalisées – le surplus dégagé alimentera sans effort votre épargne.

Niveau de vie

Bien sur, vous pouvez également utiliser toutes les sommes supplémentaires à vos dépenses courantes. C’est ici directement le budget utilisable (ou « reste à vivre ») qui sera impacté. Quid, évidemment, de vos projets d’indépendance financière, mais votre niveau de vie s’améliorera alors même que vos entrées d’argent n’auront pas changées.

Ou un mélange de tout cela !

Car, oui ! Vous n’êtes pas obligé de tout diriger vers un objectif unique. Lorsqu’on se pose la question « que faire de ses économies ? », se pose naturellement celle de comment faire fructifier ses économies ? Et cette fructification peut passer par des modèles multiples.

Si vous avez du mal à boucler les fins de mois, une partie des sommes assurera la bouffée d’oxygène nécessaire… le reste partira sur une épargne de sécurité. Ou encore, vous pouvez employer une part des liquidités supplémentaires pour rembourser plus vite un crédit, alors que le reste alimentera les fonds pour un projet.

Avec des économies plus importantes, il est également possible d’orienter le surplus sur trois axes en même temps (mode de vie, projet et investissements par exemple). Bref, à ce stade chacun peut choisir que faire de ses économies !

In fine

La phase de gestion des dépenses est donc une étape transitoire mais indispensable dans le développement d’un patrimoine financier. Elle vous permet d’obtenir une augmentation de ce que l’on appelle le « reste à vivre », c’est à dire l’argent que vous pouvez utilisez librement tous les mois.

Tout le jeu va donc se situer sur la manière dont vous utilisez ces liquidités supplémentaires. Si vous conservez votre niveau de dépenses « d’avant économie », alors votre objectif se fera « de lui même ». Comme si il était autonome. Que se soit rembourser un crédit, mettre de coté pour un projet, épargner ou investir… vous n’aurez pas à faire d’effort au quotidien pour y arriver. Mais une chose est certaine : vous aurez fait un pas de plus pour une plus grande liberté financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment être riche. Portefeuille avec des billets de banque entourè d'un couteau et d'une fourchette.
Gagner du temps au quotidien. Un chronomètre à gousset.
Moins dépenser que ce que l'on gagne. Un homme courant après de l'argent munie d'ailes.
Une banque comment ça marche ? Une caisse remplie de billets de banque.
Économiser l’électricité et gagner de l’argent. Une ampoule éclairée.