Loading...
Argent facile

CROWDSOURCING, MINI-JOBS ET MICRO TÂCHES RÉMUNÉRÉES

micro tâches rémunérées. Poignée de mains et avalanches de billets de banque.

Aujourd’hui, tout le monde sait que se faire de l’argent sur Internet sans travailler, ne serais-ce qu’un minimum, est un mythe. Par contre, il est tout à faire possible de gagner de l’argent en ligne via des sites rémunérateurs. Et dans cette catégorie, il est tout aussi faisable d’arrondir ses fins de mois grâce à des micro tâches rémunérées. Mais si les termes de mini-jobs, micro-tâches ou encore crowdsourcing ne vous sont pas familiers, ne vous inquiétez pas, on vous explique tout ici et nous vous dressons une liste des plate formes de micro travail les plus fiables !

GAGNER DE L’ARGENT SUR INTERNET EN TRAVAILLANT : LES PLATEFORMES DE MICRO-TRAVAIL

Vous aimeriez bien gagner un peu d’argent complémentaire, arrondir vos fins de mois, voire même réussir à obtenir un complément de revenu ? Le tout, si possible de chez vous et sans forcément avoir besoin d’une qualification excessive ? Alors peut être que le Crowdsourcing est fait pour vous.

Crowdsourcing… quesako ? Tout simplement l’appellation anglaise des micro-tâches ou de ce que l’on qualifie aujourd’hui de mini-jobs. De plus en plus présent en Europe le mouvement existe depuis longtemps dans les pays anglo-saxons et permet à de nombreuses personnes d’accomplir des micro tâches rémunérées , certes pas suffisamment pour pouvoir en vivre, mais assez pour obtenir un petit revenu complémentaire bien pratique en fin de mois.

Effectivement, même si elles ne vous rendront pas millionnaire, les micro tâches rémunérées pourront être un soutient financier si votre budget est très serré et même vous rapporter suffisamment d’argent pour – pourquoi pas ? – vous permettre de réaliser vos premiers investissements. Un bon moyen donc de commencer à gagner de l’argent en plus de son salaire de façon simple et rapide.

Et pour cela, vous n’avez besoin que d’une seule chose : une connexion à Internet. Élément que vous avez forcément… si vous lisez cet article ! Car oui, tout se fait en ligne via des sites et de nombreuses plates-formes rassemblant propositions de micro travail et micro travailleurs … À condition de trouver les bonnes !

Dans cet article, nous verrons donc comment fonctionne globalement le crowsourcing, puis je vous donnerai quelques conseils pour bien débuter avant de faire un petit tour de quelques-unes des plates-formes les plus réputés… et les plus rémunératrices.

Si vous êtes partant… allons-y !



Gagner de l’argent sur Internet en travaillant

Il existe de multiples façons de gagner de l’argent sur Internet. Je vous ai déjà parlé de sites comme Igraal ou Ebuy-club pour récupérer du cashback et plusieurs articles parlent également de différents sites rémunérateurs de façon générale. Cependant dans le premier cas, vous ne récupérerez de l’argent que sur la base de ce que vous dépensez ; dans le deuxième, vous gagnerez, tout au plus, quelques dizaines d’Euros par mois.

C’est déjà ça, mais est-il possible de faire mieux ?

Bien évidemment, si vous désirez gagner plus d’argent, vous pouvez directement monter une activité professionnelle à partir d’Internet, comme une boutique de E-commerce ou une activité de service. Mais, dans ce cas, on entre alors dans le cadre de la création d’une véritable entreprise qui demandera temps, investissements et compétences.

Fort heureusement, il existe une possibilité intermédiaire par le biais des micro tâches rémunérées : une façon simple d’ arrondir ses fins de mois sans toutefois passer par la création d’une activité complexe et permettant des gains un peu plus important que les sites rémunérateurs plus « classiques ».

Micro-travail définition

Qu’on l’appelle micro-tâches , mini jobs ou crowdsourcing, un micro-travail est, le plus souvent une petite tache – répétitive ou non – que certaines entreprises préfèrent reléguer à des services extérieures plutôt que de les faire accomplir par leurs propres employés.

Parmi les micro-tâches les plus récurrentes on trouve, par exemple, le classement de photos, les anonymisations de CV, la vérification de document, la comparaison de texte audio, etc. Parallèlement à ce type d’activité, on classe également dans la catégorie des mini-jobs les questionnaires en ligne et les études de marchés. Et oui, donner votre opinion pour des recherches scientifiques ou des enquêtes marketings peut être une activité en tant que tel.

Dans les faits, il sera plus simple pour une société de rémunérer directement une plate-forme de micro-travail qui se chargera de son côté de trouver des personnes pour accomplir la tâche en question, plutôt que de se charger elle-même de recruter du personnel pour cela.

Crowdsourcing, mini-jobs , micro-tâches et Micro travail

Vous l’avez compris, l’activité de Crowdsourcing est une forme de circuit sur lequel différents acteurs vont se positionner, en terme de demandeur ou de fournisseur de services, avec, au centre la réalisation de la micro-tâche elle même.

Micro-tâches rémunérées. Crowdsourcing Schéma
Le Crowdsourcing, une figure à trois éléments.

1- Le demandeur

La première étape du processus est donc la présence d’une structure ayant besoin de faire accomplir une tâche ou une activité pour laquelle il lui sera plus simple (ou nécessaire) d’externaliser la réalisation.

Par exemple, une entreprise recevant des centaines de CV par mois pourrait avoir besoin de les rendre anonyme (faire disparaître l’identité ainsi que les coordonnées des personnes) avant de pouvoir analyser les candidatures. Il peut être plus simple, plus rapide et moins coûteux – en termes d’argent et de temps de travail – de faire exécuter cette tâche par du personnel extérieur.

Autre exemple, un laboratoire de recherche en science sociale pourrait avoir besoin d’un panel important pour répondre à un questionnaire sur un thème précis. Dans ce cas comment trouver rapidement des personnes correspondant à des critères spécifiques et acceptant de répondre à l’enquête ? Là aussi, faire appel au crowdsourcing est possible.

En réalité, il existe des dizaines de cas de figure ou une structure – publique ou privée – peut avoir besoin de faire appel à des compétences extérieures pour des tâches qui seront ponctuelles, répétitives voire… les deux. Il n’est donc pas étonnant que ces mêmes structures soient prêtes à payer pour gagner du temps et de l’argent.

Mais pour cela, encore faut-il qu’il existe des entités capables de faire exécuter ce genre de micro travail. Et c’est là qu’entre en action les plates forme de crowdsourcing.

2- Les plateformes de micro-travail

Le second acteur nécessaire dans l’univers des micro tâches rémunérées est donc un site ou une plate-forme de micro travail. La fonction de ses sites est simple : rassembler les propositions de mini-jobs de différentes entreprises puis les proposer aux personnes acceptant de les réaliser… contre rémunération, bien entendue.

Si l’on se place du point de vue économique, on peut considérer ces plates-formes comme étant l’équivalent d’un marché sur lequel se rencontre une offre (celle des mini-jobs ) et une demande (celle des micro travailleurs ). Ces entreprises jouent le rôle d’intermédiaire entre cette offre et cette demande, rien de plus. Bien évidemment leur fonction sera également de rentabiliser ce marché en prenant une commission au passage.

Il existe, à ce jour, plusieurs sites qui remplissent cette tâche. Je vous en propose plusieurs en fin d’article qui sont en cours de test par les membres de 1,2,3… Richesse.

3 – Le micro travailleur

Bien évidemment, le marché des micro tâches sur Internet ne serait rien sans l’ensemble des petites mains qui vont accomplir les différentes missions proposées par les sites de crowdsourcing.

Les micros travailleurs vont donc gagner de l’argent avec l’accomplissement des actions proposées, des questionnaires à remplir ou tout autres missions. Évidemment, chaque petite tâche ne permet pas, en soi, de gagner beaucoup d’argent, mais c’est par l’accumulation de ces petits jobs qu’il est possible d’arrondir ses fins de mois et parfois de manières très conséquentes.

Après, soyons clairs : les tâches sont répétitives, le plus souvent inintéressantes et les gains à l’unité réduits. Mais en contrepartie, vous pourrez les réaliser de chez-vous, au moment où vous le désirez, et en prenant le temps que vous voulez. À vous de voir si le système vous convient.

Effectivement, le micro travailleur en lui-même n’a aucune obligation de « faire du chiffre » et n’a aucun comptes à rendre. Il commence et s’arrête quand il le veut. Par exemple, si vous vous lancez dans une mission d’anonymisation de CV, vous pourrez en faire 100 d’affilés comme vous arrêter au bout de 3. Ce sont alors les autres membres de la communauté de micro-travailleurs qui accompliront les tâches restantes. Pour vous, la différence se situera au niveau des gains obtenus.

Remplir des micro-tâches : comment faire ?

À ce stade, peut-être êtes-vous intéressé par le fait d’effectuer des tâches rémunérées sur Internet et que vous vous demandez comment faire. En fait, c’est très simple.

D’abord, inscrivez-vous sur l’un des nombreux sites proposant des micro tâches rémunérées. Vous pouvez, tout simplement, utiliser la liste fournis plus bas car ce sont les plus connus et ils vous permettent de gagner vraiment de l’argent.

Vous n’êtes pas obligé, bien sur, de vous limiter à cette liste. Il existe, à ce jour, des dizaines de plates-formes de crowdsourcing sur lesquels vous pouvez vous inscrire.

Cependant, est-il utile de préciser que pour gagner de l’argent, mieux vaut vérifier que le site choisi vous propose bien une monétisation de votre activité ?

En effet, certains sites offrent de vous régler en Chèques-cadeaux par le biais de bons d’achat, voire même, en participation à une loterie ! ! ! Évidemment fuyez ces derniers et n’utilisez, éventuellement les premiers que si vous les couplez avec un site de cashback.

Une fois le stade de l’inscription passé – où l’on vous demandera de fournir votre identité ainsi que des coordonnées bancaires ou celui d’un processeur de paiement de type Paypal – vous pourrez commencer à effectuer des micro tâches rémunérées.

À partir de là, il ne vous reste plus qu’à aller voir la liste de tâches disponibles, de choisir celle que vous vous sentez d’accomplir puis… de vous mettre au travail. Le principe est alors simple : plus vous accomplissez de tâches plus vous gagnez de l argent.

Les plates-formes de crowdsourcing, de mini-jobs ou de micro-tâches fonctionnent quasiment tous comme la plupart des sites rémunérateurs : vous êtes payés pour chaque mission accomplie MAIS vous ne pouvez demander le règlement de ce que vous avez gagné qu’à partir d’un certain montant de gains : le seuil de paiement.

En amont vérifiez donc ce seuil, en évitant soigneusement les sites qui dépassent les 20 ou 25 Euros de seuil de règlement. En effet, il vous faudrait trop de temps pour atteindre ces niveaux – du moins au départ – et vous seriez rapidement frustré. En général le premier niveau se situe entre 5 et 10 Euros.

Quel que soit le site, dès que vous atteignez le seuil de paiement, demander un règlement qui sera effectué – selon un délai plus ou moins long en fonction des plates-formes – soit par virement bancaire ou Paypal ou bien par chèques.



Micro tâches rémunérées : maximiser les gains

Ils existent plusieurs façons d’augmenter, parfois de façon conséquente, les gains potentiels sur les sites de mini-jobs.

D’abord, et à la longue vous remarquerez que certains travaux sont plus simples – du moins pour vous – que d’autres à accomplir. Les gains provenant essentiellement de la quantité de micro tâches réalisées, se sont donc les micro-tâches les plus faciles pour vous que vous devez privilégier. Plus vous réalisez de mini-jobs, plus vous accomplissez de missions, plus d’argent vous gagnez.

Ensuite, il y a la question de la régularité. Ne vous contentez pas de vous inscrire sur un site puis de regarder « de temps en temps » s’il y a quelques choses à faire. Bien au contraire, retournez-y régulièrement, définissez une plage de temps horaire chaque jour pour accomplir des missions. Certains sites proposent même de vous prévenir par mail dès qu’un nouveau mini-job est mis en ligne. Profitez alors de cette fonctionnalité, car si vous n’êtes pas réactifs, les tâches seront réalisées par d’autres. Certaines missions disparaissent en l’espace de quelques minutes sur ces plates-formes tant les communautés sont importantes.

Ce conseil est d’ailleurs valable sur chaque type de site rémunérateur. Beaucoup de personnes pensent que c’est l’inscription qui permet de gagner de l’argent. Ah, si seulement c’était vrai ! Par exemple, un site comme Ba-click ne sera véritablement rentable que si vous accomplissez CHAQUE JOUR au moins une mission ! Si vous vous inscrivez pour ne jamais y retourner, ne vous étonnez pas de ne jamais obtenir de gains !

Dernier conseil pour maximiser les revenus de micro tâches rémunérées : une fois que vous aurez prix l’habitude de travailler sur une plate-forme et que vous aurez obtenus vos premiers paiements, n’hésitez pas à vous inscrire sur un autre site, puis sur un autre… Plus vous multipliez les sources de revenu et plus vous gagnerez de l’argent facilement !

Maintenant que nous avons fait le tour de la question du fonctionnement de crowdsourcing et des mini-jobs rémunérés, il est temps de passer en revue quelques sites reconnus sur lesquels vous pourrez vous inscrire.

La liste des plates-formes de crowdsourcing

Trop de choix tuant le choix, je vous propose une liste de 4 plates-formes de micro travail en ligne qui vous permettront vraiment de gagner de l’ argent sur Internet.

Peut-être trouverez-vous que c’est peu mais, dites-vous que :

– Déjà, il y a de quoi faire ! Si votre objectif est avant tout d’arrondir vos fins de mois, ces 4 sites sont largement suffisants. Et même si vous décidiez de ne faire que cela au cours de vos journées, vous n’arriveriez pas au bout de toutes les taches proposées.

– Ces différents sites sont en cours de test au sein de 1,2 ,3… Richesse. Et pour l’instant, il s’agit de plates-formes qui existent depuis plusieurs années (un gage de sécurité) et… qui paient ! En effet, on ne compte pas le nombre de sites de monétisations de taches qui disparaissent – avec l’argent que vous avez gagné – du jour au lendemain.

1- Yappers

En France, le site Foule Factory, devenue aujourd’hui Yappers est LE site de micro tâches rémunérées. C’est même le premier avec lequel j’ai découvert les mini-jobs, il y a quelques années. Il reste une référence en la matière même s’il n’est pas exempt de défauts.

En lui-même, le site est très simple d’utilisation : un tableau de bord (sur lequel vous retrouverez vos gains annuels, le nombre de taches accomplis et votre classement par rapport aux autres « Yappers » ) ; une page rassemblant les offres de micro-travaux, une autre listant les tâches déjà réalisées vous permettant de voir à quel étape celle-ci se trouve (en gros validé ou pas), guère plus… mais largement suffisant !

L’interface est vraiment simple et claire. Demander un paiement lorsque le seuil de 5 euros est atteint se fait en trois clicks. Le règlement se fera directement par virement bancaire sur le compte de votre choix. Les gains arrivent très rapidement. Un très bon point de ce coté là.

Parallèlement un système de « validation de compétences » vous permet d’accéder à des taches demandant une certaine forme de qualification. Cependant, la plupart des tâches s’adressent au plus grand nombre.

Le site offre, toutefois, deux problèmes majeurs :

  • D’une part, la liste de tache quotidienne est réduite. Il peut se passer plusieurs jours sans qu’aucune tache ne soit proposée. De ce fait, à terme cela limitera d’autant vos gains.

  • D’autre part, le nombre d’inscrits sur Yappers semble être désormais limité. Lors de votre inscription vous serez donc placé sur une liste d’attente. Vous ne pourrez entrer véritablement dans le système que lorsqu’une personne sortira de ce dernier. Un peu frustrant tout de même ! De ce fait, mieux vaut s’y inscrire le plus tôt possible. De toute façon cela ne vous coûte rien.

Si vous êtes tenté par l’expérience, alors c’est ici : Yappers .

2 – VEuro

Veuro est une plate-forme qui existe depuis près de 10 ans. Elle est spécialisée dans les enquêtes d’opinion. L’activité essentielle sur le site consistera donc à répondre à des enquêtes marketing. En fonction de la durée estimée de cette dernière, vous recevrez un certain montant de points que vous pourrez ensuite monétiser en cash.

En général, je me méfie des sites d’enquêtes marketing car ils ressemblent parfois à de véritables arnaques. En effet, vous pouvez passer plusieurs minutes à remplir un questionnaire très précis avant de voir s’ouvrir une fenêtre qui vous indique que « vous ne correspondez pas aux profils recherchés ». En d’autres termes, vous avez répondu au questionnaire mais… vous ne serez pas rémunéré pour les informations que vous avez saisie ! Merci, bonsoir !

Par exemple, à l’époque ou j’étais inscrit sur le site Mon opinion compte – que, du coup, je déconseille fortement – c’était quasi-systématique.

Pour autant avec Veuro, je n’ai pas vraiment retrouvé ce problème. Non pas que vous soyez validé dès que vous participez à une enquête, mais la plate-forme a mis en place un certain nombre de fusibles pour vous éviter ce désagrément :

  • Même si ce n’est pas toujours le cas, vous êtes prévenu dès le départ lorsqu’il y a des questions de validation pré-enquête.

  • En général le nombre de questions de validation est réduit et le nombre restant affiché au fur et à mesure de vos réponses.

  • Enfin, si vous ne parvenez pas au bout du questionnaire et que vous êtes « éjecté », Veuros vous offre une petite compensation en point pour avoir participé.

Il vous faut à peu près 5000 points pour obtenir 5 Euros. La grande majorité des enquêtes vous rémunère de 400 à 1000 points si vous allez au bout du questionnaire. Il semble donc assez rapide d’atteindre le seuil de paiement qui est de 5 Euros. Le règlement se fait par Paypal (avec cependant des frais) ou par virement bancaire.

L’inscription se fait via ce lien : Veuro.

3- ClickWorker

Contrairement aux apparences – il est presque intégralement en anglais – ClickWorker est en fait un site allemand. De ce fait, les gains sont toujours exprimés en Euro.

Globalement, il fonctionne exactement comme les deux autres, mis à part… qu’il donne un aspect plus fouillis ! Par exemple, au départ, je n’arrivais jamais à trouver la liste des micro-tâches… alors qu’en fait elle était sous mes yeux !

Bon après, ce n’est qu’un avis personnel sur l’interface visuel. Le bon coté de ClickWorker c’est que les rémunérations sont souvent supérieures à celles des autres sites. De plus, les tâches sont parfois inhabituel (du moins par rapport aux autres sites) : aide à l’apprentissage d’une Intelligence Artificielle, photos de paysage à réaliser, test de voix.

De plus les jobs proposés restent parfois plusieurs jours avant d’être remplacé. Vous pouvez donc revenir chaque jour sur un même type de tache avant de passer à une autre.

Le paiement se fait via Paypal, Payonner ou par virement bancaire avec un seuil allant de 5 à 10 Euros.

Si vous désirez vous inscrire : ClickWorker

4- Ysense

ySense (anciennement ClickSense) est un site américain – qui existe depuis 2007 – autrefois spécialisé dans le PTC (pour « Pay to click », en d’autres termes le clic sur des bannières publicitaires). La plate-forme existe depuis 2007, mais Depuis quelques années, la plate-forme a cependant cessé cette part de son activité pour se consacrer exclusivement aux micro tâches rémunérées via les enquêtes marketing ou d’opinion.

De ce fait, son fonctionnement ressemble en partie à Veuros, même si ces gains sont exprimés en dollars. Cependant rassurez-vous, vous recevrez votre paiement dans la monnaie locale, notamment si vous vous faites régler via Paypal ou Skrill.

Chaque jour de nouvelles offres et de nouveaux sondages sont proposés sur ySense vous donnant ainsi l’opportunités d’accomplir des micros-taches régulièrement. Les membres actifs peuvent ainsi gagner jusqu’à 4 ou 5 $ par jour. Et comme le seuil de règlement est à seulement 10 $, il est assez facile et rapide de gagner de l’argent sur ySense.

Pour vous y inscrire, suivez ce lien : ySense.

Effectuer des tâches rémunérées sur Internet, ça rapporte ?

Selon certains témoignages, il serait possible d’obtenir l’équivalent d’un petit salaire par le biais des plateformes de micro-travail . Personnellement j’en doute ; ou alors aux prix de très grands efforts.

Effectivement, la majorité des tâches à effectuer ont, individuellement un gain très faible (Mis à part pour ClickWorker). Anonymiser des CVs, par exemple, ne vous rapportera que 1 ou 2 centimes par fiche. Je vous laisse faire le calcul pour estimer combien il faudrait en faire pour obtenir un Smig horaire. De plus le nombre de micro-tâches proposées sur une même plate-forme sont, elles-mêmes limités. Une fois que toutes les missions ont été réalisées… vous avez compris !

Parallèlement, il y a aussi l’aspect fastidieux de ces mini-jobs : passer 20 ou 30 minutes à effectuer la même action, même sans avoir à réfléchir, est à la fois monotone et fatiguant. Tout dépendra du degré d’acceptation de chacun, bien sur ! Mais même si vous gagnez de l’argent, à un moment où a un autre, vous en aurez ras la casquette de toujours faire la même chose

Alors, remplir des micro tâches rémunérées est une activité à totalement proscrire ?

Et bien… Pas vraiment, car, si vous vous organisez bien, si vous multipliez – à terme – les plate-formes de crowdsourcing , si vous en faites un peu MAIS tous les jours, vous pourrez vous créer un petit complément de revenu bien pratique lorsque la fin du mois approche.

De plus, comme cela déjà été précisé plus haut, l’avantage du fait de remplir des micro-tâches et que vous gérez vous-même votre temps de travail à la fois dans la durée de celui-ci mais, également, au sein de votre emploi du temps.

Parallèlement, n’oublions pas qu’une activité tournant autour du micro travail ne nécessite aucune compétence particulière ou autre. Sans compter le fait que c’est VOUS qui décidez des missions que vous allez remplir et non un éventuel supérieur hiérarchique.

Dans tous les cas, prenez cette activité comme une source supplémentaire de revenu dans la construction de votre chemin vers la richesse et non comme une fin en soi.

Si vous avez des précisions à apporter sur les micro tâches rémunérées , des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires. En contrepartie, nous vous demandons juste de partager cet article par le biais des réseaux sociaux ou autre pour faciliter son référencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
IGraal. Qu'est ce que igraal ?
facturer sans entreprise. Facturer sans SIRET. Calculatrice et ordinateur portable.
Comment mettre de l'argent de coté facilement. Des engrenages
Gagner plus. Les 4 piliers de l’indépendance financière. Des colonnades.
Économiser son argent. Tirelire ouverte remplit d'argent.