Loading...
Life-Hacking

UN RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER BANCAIRE QUI TOURNE COURT !

Rendez-vous avec un conseiller bancaire. Un homme assit lisant le journal.

Un rendez-vous avec un conseiller bancaire peut être l’occasion de faire le point sur ses finances, d’établir un bilan patrimonial… ou de se retrouver dans une situation aberrante. Comme vous allez le voir avec ce témoignage, il ne faut pas toujours croire son banquier. Alors, démêlons en bloc ce rendez-vous…

UN RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER BANCAIRE

OU POURQUOI IL NE FAUT PAS ÉCOUTER UN BANQUIER

Il y a quelques années, j’ai vécu une situation assez invraisemblable lors d’un rendez-vous avec un conseiller bancaire. Je savais que cela pouvait arriver. J’avais déjà lu des articles sur le sujet. Mais il y a toujours un écart entre savoir que quelque chose peut se produire et le vivre réellement. Le bon coté c’est que cela m’a fait l’effet d’une douche froide car je suis passé à deux doigts me faire « avoir ». De quoi je parle ? C’est simple : au cours d’un rendez-vous avec un conseiller bancaire , j’ai failli suivre ses conseils ! Dis comme ça, ça n’a l’air de rien. Mais si j’avais suivi les recommandations de ce chargé de clientèle, je serais revenu exactement à mon point de départ financier. A savoir une situation complètement précaire.

Voici donc qui s’est produit…

Il était une fois après le crédit

A l’origine de ce blog, il y a, pour moi, une situation financière plus que précaire. Durant quelques années, j’ai fait de gros efforts pour passer d’un bilan financier négatif à la fameuse « situation favorable ». Cette étape, décrite dans l’article « L’état des lieux financier » a donc été le fruit d’un parcours qui est passé par le remboursement de dette et la gestion plus stricte de mes finances. Arrivé à ce stade, il me semblait normal et logique de faire appel à celui qui me paraissait avoir les compétences me permettant d’aller plus loin : mon banquier.

C’est donc par une magnifique matinée d’automne que (sans doute naïvement) j’ai pris rendez-vous avec un conseiller bancaire de mon établissement financier. Bon d’accord… Je ne sais plus si c’était vraiment en automne (ni d’ailleurs en matinée) mais en tout cas, cela me semblait être une belle journée. En effet, j’allais faire un pas de plus vers ma liberté financière… Enfin c’est ce que je croyais !

Un après-midi dans une banque

Le jour J, je me rends donc à ma banque et rencontre celui qui détenait (pour moi) les clefs de mon avenir financier : mon chargé de compte ! Rien que le titre en jetait !

Après que ce dernier ait pris quelques informations pour « faire le point sur mon dossier et ma situation », je lui explique donc sommairement le parcours effectué jusque là. A cela j’ajoute mon objectif de commencer à épargner puis par la suite investir afin d’augmenter mon « patrimoine ». Bref, je pensais vraiment qu’un rendez-vous avec un conseiller bancaire allez m’offrir des propositions ou des opportunités pour développer mon patrimoine.

Entretien avec un conseiller financier

Après m’avoir vaguement félicité, mon conseiller m’adresse d’abord une remarque un peu moralisatrice, sur les problèmes d’épargne avec mon revenu si faible. Effectivement, à l’époque j’étais encore au RSA. J’ai néanmoins laissé filer la remarque même si, après des mois à avoir tout fait pour redresser la barre tout seul, j’aurais préféré un peu d’encouragements. Enfin, bon… je n’allais pas me mettre à dos, celui qui pouvait m’ouvrir les portes d’un avenir meilleur (musique d’ambiance et chants d’oiseaux…).

Le bon, le brut et le crédit

Mais le bougre enchaîne alors sur un discours où, très rapidement, je me retrouve noyé dans des termes techniques ponctués par des chiffres en Brut, en Net et en je ne sais quoi. Je finis par décrocher le fil de cet entretien, tout en lâchant de temps en temps des « hmm, hmm », « Bien sûr » et autre « ah, oui ». Intérieurement, je n’attendais plus qu’une chose : que ce rendez-vous avec un conseiller bancaire se termine au plus vite !

Heureusement, le fleuve de parole finit par aboutir (pour lui) ou se tarir (pour moi) sur LA SOLUTION MIRACLE qui me permettrait (selon lui) de souffler financièrement durant les prochains mois et d’anticiper sereinement le futur : une offre de crédit !



Retour vers le précaire

Oui, vous lisez bien ! Alors que, pendant des mois, j’ai été plongé dans des stratégies me permettant de sortir de ma situation d’endettement… Au moment où je parviens – enfin – à me débarrasser de ces pu…ins de crédits plombant mon budget… Au moment où je peux commencer à faire quelques économies et voir enfin le bout du tunnel, mon banquier me propose tout simplement d’y retourner ! Super pour un premier rendez-vous avec un conseiller bancaire !

La tentation du chargé de clientèle

Mais le pire, c’est que j’ai failli succomber à ces arguments ! Heureusement pour moi une petite lampe rouge s’est allumée dans ma tête et m’a permis de refuser l’offre… à la grande déception de mon banquier, qui m’a quand même « conseillé » de garder les documents et de réfléchir à tout ça. Evidemment…

Trois jours plus tard, il m’a appelé pour savoir si j’avais pris une décision. Devant mon refus de prendre ce nouveau crédit, il m’a cependant demandé s’il m’en fallait un pour une voiture puis ma proposé une assurance habitation… Autant vous dire que je n’ai plus pris de rendez-vous avec un conseiller bancaire … du moins jusqu’à ce que je sois plus aguerri au fonctionnement des banques.

La grande illusion bancaire

Evidemment, tout ça peut paraître complètement aberrant. Mais pourtant… En y reflechissant bien, c’est pourtant bien logique. Effectivement, ce que les banques nomment (pour nous) « conseiller financier » ou « gestionnaire de comptes » n’en sont tout simplement pas ! Et non, ses salariés ne sont là ni pour nous aider à gérer notre argent, ni pour nous aider à faire évoluer notre situation financière. Ils ne sont d’ailleurs pas formés pour ça. Ce sont des commerciaux, des vendeurs dont l’objectif est de placer un maximum de produits auprès de leurs clients.

Michael Ferrari du blog « Esprit riche » l’explique d’ailleurs très bien ici : 5 secrets de banquier. .

D’ailleurs, la prochaine fois que vous avez un rendez-vous avec un conseiller bancaire et que ce dernier vous propose un produit de placement, demandez lui s’il à lui-même souscrit à ce produit. Je doute que sa réponse soit claire et net.

La Communauté des consultants financiers

En d’autres termes, si vous voulez mieux placer votre argent, il vaut mieux faire appel à un conseiller indépendant. Malheureusement, cela à un coût. Car oui la compétence se paye. Une autre possibilité est de se former petit à petit soi-même afin de devenir son propre conseiller. Car oui, c’est tout à fait possible. Et comme 1,2,3… Richesse à pour public des personnes à faibles ou moyens revenus, c’est la solution que je vous conseille.

L’appel de la formation

Alors, renseignez-vous, lisez des livres, regardez des vidéos sur la finance personnelle, parcourez les articles de ce blog ou d’autres sites sur le sujet… Bref formez-vous. Ca vous permettra de ne pas vous retrouvez dans la situation décrite ici.

Pour pouvoir tirer partie d’un système il est important de connaître le fonctionnement de celui-ci. De cette façon, la prochaine fois que vous aurez un rendez-vous avec un conseiller bancaire vous serez mieux armé face à son argumentaire et serez mieux à même d’obtenir ce que VOUS voulez. C’est le meilleur moyen de développer vos finances et de faire fructifier votre argent.

L’échelle des conseillers de clientèle

Pour ma part, depuis la situation décrite ici, beaucoup de choses ont changé.

D’une part, mon conseiller a été remplacé. Et même si je ne fais pas entièrement confiance à son remplaçant, ce dernier est beaucoup plus à l’écoute de ma situation.

D’autre part, j’en sais un peu plus sur les finances et surtout sur le fonctionnement des banques. Aujourd’hui, ma banque et ses conseillers clientèles sont à mon service. Je ne paie plus ma carte bleu (lien Economiser avec une banque sans frais), on me retro-cede mes frais bancaires. En d’autres termes, désormais c’est ma banque qui souhaite me garder et pas l’inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment faire des économies de façon intelligente. Une tasse de café souriante sur un billet de 100 dollars.
Découvert bancaire. Une balayette qui ramasse de l'argent.
Devenir riche c'est quoi pour vous ? Pingouin sur une plage dans une boite de sardine.
Avoir une épargne gagnante. Un arbre produisant de la monnaie.
Un Pendule de Newton. Actions et réactions.