Loading...
Se renflouer

LES AIDES AU SURENDETTEMENT

Des mains colorées se suivant en une spirale. Les Aides au Surendettement sont une chaîne humaine.

LE SURENDETTEMENT (2/4)

ATTENTION  : le surendettement est une question très complexe. Ce sujet à donc été segmenté en plusieurs publications, chacune traitant d’un aspect du problème. Je vous rappelle également que je ne suis pas conseiller financier. Les Aides au surendettement données dans cet article ne sont donc pas les seuls à explorer. Elles ne sont pas non plus forcément adaptées à votre cas. Effectuez, de votre côté des recherches complémentaires. Confrontez également ces informations avec d’autres sources. N’hésitez pas non plus à vous adresser à un assistant social ou à un conseiller en économie sociale et familiale (CESF). Renseignez-vous auprès des services sociaux de votre mairie.

Dans le dernier article (Surendettement 1/4), nous avons traité des causes profondes du surendettement. Nous avons aussi vue les actions que vous pouvez mettre en œuvre facilement et assez rapidement. Si vous n’avez pas encore lu l’article, je vous conseille de le faire avant d’aborder celui-ci.

Dans tous les cas, l’un des points les plus importants et de trouver la cause des problèmes financiers. Effectivement, dans un cas de surendettement (mais c’est également valable pour toute situation où l’on ne maîtrise plus vraiment son budget), deux aspects sont à considérer :

– Comment rembourser ses dettes, bien sûr, pour pouvoir repartir sur une base saine.

Comprendre comment et pourquoi on en est arrivé là.

N’oubliez pas, tant que la cause profonde de votre situation financière n’est pas connue et traitée, rembourser vos dettes et crédits ne vous accorderas qu’un sursis. Une fois les finances ré-équilibrées, vous repartirez dans la même spirale. Celle-ci vous amènera dans la même situation.

Si les solutions proposées dans l’article précédent ne suffisent pas, sachez qu’il existe d’autres Aides au Surendettement à commencer par sa famille ou ses amis.

EMPRUNTER À SA FAMILLE OU SES AMIS

Même si ce n’est pas une solution agréable à vivre, c’est néanmoins une possibilité. Elle peut permettre de résoudre ou alléger rapidement une situation financièrement délicate.

Mais ATTENTION, c’est une démarche à prendre avec des pincettes. En effet, si elle n’est pas bien gérée, elle peut dégrader ou détruire des relations de personne à personne. Et ceci est – à mes yeux – bien plus important que des problèmes d’argent. L’aide que quelqu’un peut vous apporter ne doit EN AUCUN CAS l’entraîner dans une situation financière difficile.

Emprunter aux proches : des critères à respecter

A mon sens trois critères sont donc importants pour démarrer cette démarche et obtenir ces premières aides au surendettement :

Le choix de la personne :

Faite votre demande auprès de quelqu’un qui a financièrement les moyens d’y répondre sans que cela ne lui cause de soucis financier. En d’autres termes, n’empruntez pas de l’argent à votre grand-mère qui a du mal à vivre avec sa pension. Et ceux même si elle est prête à vous aider !

Avoir un objectif clair et simple :

L’argent qu’on vous prête doit servir à rembourser dettes et crédits (intérêts compris). UN POINT C’EST TOUT. Si on vous prête de l’argent pour les dépenses de la vie quotidienne, cela ne résoudra pas votre problème. Bien au contraire celà ne fera que l’accentuer (vous aurez simplement un créancier supplémentaire !!!). De plus, si un proche vous prête de l’argent, il ne doit donc pas y avoir d’intérêts à rembourser à votre nouveau créditeur. J’ai d’ailleurs expliqué dans cet article la différence entre un prêt et un crédit. Vous avez besoin d’une aide, pas d’une banque ! De cette façon vous pourrez régler votre ou vos dettes (donc éliminer le problème Numéro Un). Remboursez ensuite la personne qui vous a prêté de l’argent selon des modalités que vous pourrez négocier en fonction de votre situation.

Faites un contrat de prêt ou une reconnaissance de dette :

Faites-le même si c’est un membre proche de votre famille qui vous aide. Normalement en dessous de 760 €, légalement, rien ne vous oblige à effectuer un acte écrit. Mais même dans ce cas, je vous conseille d’en réaliser un. Effectivement, d’une part vous rassurez la personne qui vous fait le prêt. D’autre part cela va créer, chez vous, une sorte d’obligation de rembourser (même si c’est psychologique). Avec un acte écrit vous partez sur des bases saines avec votre interlocuteur.

Attention : Pour un contrat de prêt ou une reconnaissance de dette, à partir de 760 € il y a obligation d’acte écrit et de déclaration fiscale. Cette dernière doit se faire sur un formulaire n°2062, que vous trouverez en téléchargement ICI ou bien dans un centre des impôts. Si des intérêts sont prévue, il faudra les déclarer dans un autre formulaire numéroté 2561, par l’emprunteur et ajoutés par le prêteur à ses revenus dans sa déclaration d’impôts dans la rubrique « revenus des capitaux mobiliers ».

Vous trouverez, avec le lien ci-après, un modèle de reconnaissance de dette : cliquez-ici.

Cependant, il existe des personnes et des structures qui peuvent vous apporter une aide et un soutien plus approprié et plus complet : Les Conseillers en Économie Sociale et Familiale et les associations d’aides au surendettement.

Aide au Surendettement : une lumière dans le noir. Une main tient une allumette allumée.
Les Aides au surendettement : une lumière dans le noir.

LES CONSEILLERS EN ÉCONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

Les Conseillers en Économie Sociale et Familiale (C.E.S.F.) sont des travailleurs sociaux qui vont aider au retour à l’autonomie des publics divers : personnes ou familles rencontrant des difficultés d’ordre social ou financier, personnes âgées, handicapés, allocataires RSA, migrants… Ils mènent ainsi un accompagnement social auprès de ces usagers. Mais ce qui nous intéresse particulièrement est que l’un de leur champs d’action est la prévention des dettes et l’instruction des dossiers de surendettement.

Une fois toutes les solutions personnelles épuisées, il peut être bon de vous adresser à eux. En fonction de votre lieu de résidence, les CESF dépendront de la collectivité locale, des services sociaux ou de la CAF. Le mieux pour les contacter et de vous adresser aux services sociaux de votre mairie qui vous dirigera vers l’organisme compétent.

LES ASSOCIATIONS D’AIDES AU SURENDETTEMENT

Parallèlement, il est également possible de vous adresser à une association spécialisée sur le surendettement. L’avantage est que des bénévoles auront – peut être – plus de temps à vous consacrer que les CESF. Ces associations vous aideront à assainir votre budget, faire un bilan de vos ressources et vous aider à monter un dossier de surendettement.

Attention toutefois, veillez à vous adresser à une association reconnue. Si vous cherchez sur internet, vous tomberez sur des structures qui ne sont en fait là que pour vous orienter sur des organismes de crédits. Et ce n’est pas la solution dont vous avez besoin..

Pour trouver une association susceptible de vous aider, adressez-vous à la Banque de France au 0 811 901 801 qui pourra vous fournir une liste des associations reconnues. Le lien suivant vous dirigera sur leur site dans la partie sur le surendettement. Il fournit également les informations nécessaires à un dossier de surendettement : Surendettement/ Banque de France.

Vous pouvez également vous adresser au réseau CRESUS (Chambre RÉgionale du SUrendettement Social) qui fournit un accompagnement des ménages en difficultés économiques. Il existe 18 associations reparties dans 14 régions, dont les missions sont de soutenir et aider les victimes du surendettements mais également offrir une assistance en amont (lorsque les personnes commencent à éprouver des difficultés financières). Elles apportent également une aide une fois les démarches de surendettement commencées et peuvent éventuellement négocier avec les créanciers.

Leur site : http://www.cresusalsace.org/

Vous y trouverez également, dans l’onglet « Réseau Crésus » une liste de leurs antennes locales. À vous de choisir la plus proche ou de les contacter directement par mail.

Dans le prochain article, nous verrons une façon de traiter le cœur du problème du surendettement : négocier avec ces créanciers.

Articles sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Gerer sa banque. Un coffre en bois.
Comment réduire sa facture eau et faire des économies ? Un robinet qui coule.
Créer son plan d'actions financier. Ordinateurs, carnet et stylo. Au travail !
Faire ses comptes facilement et gagner de l'argent. Carnet de finances, stylo et calculatrice.
Des mains colorées se suivant en une spirale. Les Aides au Surendettement sont une chaîne humaine.