Loading...
Se renflouer

LE SURENDETTEMENT COMMENT S’EN SORTIR SEUL ?

Un etui à guitare ouvert dans la rue. Une victime du surendettement ?

LE SURENDETTEMENT (1/4)

ATTENTION :

Le surendettement étant une question très complexe, j’ai scindé cet article en plusieurs publications, chacune traitant d’un aspect du problème.

De plus, n’oubliez pas que je ne suis pas conseiller financier. Les pistes données ici ne sont peut être pas les seuls à explorer. Elles ne sont pas forcement adaptées, non plus, à votre cas. N’hésitez donc pas à effectuer des recherches complémentaires ou à confronter ces informations avec d’autres sources. Et vous avez toujours la possibilité de vous adresser à un assistant social ou à un conseiller en économie sociale et familiale (CESF). Pour cela renseignez-vous auprès des services sociaux de votre mairie.

Si vous lisez cette article c’est que vous êtes dans le cas de figure n° 3 décrit dans l’article précèdent. Si vous ne l’avez pas lu c’est celui-ci : êtes-vous surendetté ?

Attention, tous le monde peut avoir, à un moment donné, des problèmes d’argent ou de trésorerie. Cela ne veut pas dire que l’on est forcément en situation de surendettement.

Un petit rappel sur le surendettement

Petit rappel, pour le droit français la situation de surendettement d’une personne physique (c’est à dire, vous, moi, votre voisin, bref une personne !) « est caractérisée par l’impossibilité manifeste pour le débiteur de bonne foi de faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles ou à échoir » (article L. 330-1 du code de la consommation). Pour le conseil de l’Europe c’est la « situation où l’obligation débitrice d’une personne ou d’une famille excède manifestement et/ou sur une longue période ses capacités de remboursement ».

En fait, le surendettement est atteint lorsque l’endettement d’un foyer en arrive à un stade tel que ses capacités de remboursement ne suffisent plus à couvrir ses dettes.

Concrètement vous êtes en surendettement si vous cumulez plusieurs de ces facteurs :

  • Votre solde de compte chaque mois est quasi systématiquement en négatif.
  • Vous avez des dettes ou des crédits qui drainent plus d’un tiers de votre salaire.
  • Malgré des arrangements avec votre banque, vous n’arrivez plus à payer vos dettes.
  • En raison des dettes et/ou des crédits vous ne pouvez plus payez les dépenses habituelles (loyer, facture d’électricité et d’eau, nourriture).
  • La situation dure depuis plusieurs mois et menace de s’éterniser. Il ne s’agit donc pas d’un incident de « trésorerie » passager .

POURQUOI EST-ON EN SURENDETTEMENT ?

Deux grandes causes

Il existe de multiples raisons pour lesquelles on peut se retrouver en surendettement. Mais on peut, globalement, les scinder en deux groupes de causes :

  • Les causes passives : c’est à dire celles qui ne sont pas directement liées à ce que nous faisons. Ce sont souvent les « accidents de la vie » : licenciement économique, accident, maladie invalidante, divorce, décès, etc. On peut aussi classer dans cette catégorie des évènements d’ordre plus sociaux ou économique global (crise économique, augmentation du coût de la vie, etc).

 

  • Les causes actives : Là nous sommes un peu plus responsable de notre situation. Cela va d’une mauvaise gestion du budget personnel ou familial, aux addictions (aux jeux ou même pire à l’alcool ou à la drogue) qui grève complètement le budget, en passant par le fait de dépenser (trop) sans compter, ou encore une tendance à accumuler les emprunts, qui eux même passent par d’autres emprunts etc.

Surendettement et Crédit

Dans les deux cas les crédits sont généralement un facteur aggravant des faibles budgets. C’est pourquoi il faut les éviter à tous prix. Je reviendrais là-dessus dans un prochain article. Cependant, partez du principe que les crédits ne sont pas la solution. Votre objectif est désormais de faire disparaître ceux que vous pourriez avoir et pas d’en contracter de nouveaux !

Cela dit, il est très important de connaître la cause de son surendettement. En effet, c’est un moyen de prendre conscience de l’étendue du problème, pour ensuite, mieux le résoudre. Si la cause est avant tout active (de notre propre fait, donc), il faut faire tout ce qui est en notre pouvoir pour la faire disparaître. Par exemple s’il s’agit de problème de gestion du budget, alors il faut apprendre à tenir un budget. Si nous sommes en face d’une addiction, il faut apprendre à la gérer et surtout la traiter, etc.

Si vous oubliez le problème qui est à l’origine de la situation de surendettement, vous prenez le risque de la voir se reproduire sans cesse.

DES PISTES POUR SORTIR DU SURENDETTEMENT

Réduire les dépenses

Le premier point sur lequel il est possible de jouer se sont les dépenses. On imagine rarement l’argent qu’on peut dégager en contrôlant et réduisant juste ses dépenses !

Éliminer tout d’abord toutes les dépenses récurrentes ou non qui ne sont pas indispensables. Par exemple, un abonnement mensuel à une salle de gym ne l’est pas. De même le coiffeur tous les mois, etc. Faites la même chose pour les achats intempestifs ou « coup de cœur ». Posez-vous à chaque fois la question « est-ce que j’en ai vraiment besoin ? ». Vous vous rendrez bien vite compte que l’on achète souvent trop et pas forcément des choses qui sont utiles.

– Ensuite, passez à toutes les dépenses régulières fixes (lisez l’article sur Létat des lieux financier). TOUT doit y passer : électricité, internet, eau, assurances, etc. Là aussi, chaque contrat peut être renégocié pour faire des économies. NOTE : J’écrirais bientôt une série d’articles permettant de réaliser des économies sur chacun de ces postes, alors suivez les publications 😉 .

Si vous vous y prenez méticuleusement et surtout drastiquement vous pourrez dégager des sommes suffisamment importantes pour régler certains de vos problèmes de crédits.

Faire des économies pour éviter l'endettement. Un cochon-tirelire dans les mains d'une personne.

La vente d’objets

Le deuxième aspect qui peut vous permettre de récupérer de l’argent est la vente d’objets. En effet, pensez à tous ce que vous possédez et que vous pourriez vendre. Faites le tour de votre domicile et réaliser une liste de tous les objets dont vous ne vous servez plus : bibelots, DVD, CD, livres, vêtements, chaine hi-fi et même votre télévision (est-elle vraiment nécessaire ?). Mettez le tout en vente sur eBay, Priceminister, Leboncoin ou encore Vinted. Cette solution, même si elle peut vous paraître exagérée, n’est là que pour vous permettre de régler au plus vite une situation qui est déjà critique.

ALLER PLUS LOIN

Peut-être avez-vous des objets de valeur (bijoux, tableaux, argenterie, meubles anciens, ou même de grands crus !) qui pourraient être mis en gage. Mais ATTENTION, c’est une solution extrême qui vous permettra de disposer rapidement d’une somme d’argent afin de régler vos dettes. Elle ne réglera pas la situation globale, ne l’oubliez pas !

Le prêt sur gage

Pour faire simple, le prêt sur gage est un prêt fait après dépôt d’un bien en garantie. Le montant du prêt est proportionnel à la valeur du bien déposé.

Effectivement, le prêt sur gage peut être une solution rapide et efficace si vous avez un besoin pressant de liquidités. Il est aussi un recours si l’on est interdit bancaire. En effet, même dans ce cas de figure vous pouvez effectuer un prêt sur gage sans être obligé de prouver votre solvabilité.

Rassurez-vous, de nos jours, il ne s’agit plus de vous rendre dans une petite boutique ou un usurier véreux récupérera vos biens pour une somme dérisoire. Non, désormais, en France se sont les « Caisses de Crédit Municipal » (des établissements publics communaux) qui ont le monopole des prêts sur gage.

Concrètement, vous devez vous rendre avec une pièce d’identité, un justificatif de domicile et, bien sur, les objets à mettre en gage au service des « prêts sur gage » de la Caisse de Crédit Municipal la plus proche de chez vous (vous pouvez en trouver la liste en cliquant ICI ). Une fois votre identité vérifiée, un commissaire priseur expertisera les objets. En général, le montant retenu représente 50 % à 70 % de la valeur de l’objet sur le marché de l’occasion ou le marché des ventes aux enchères. En moins d’une heure vous pourrez repartir avec votre prêt tandis que le ou les objets seront conservés en lieu sûr.

À partir de là trois cas de figures sont possibles :

  1. À un moment vous pouvez rembourser votre prêt ainsi que les intérêts auprès du Crédit Municipal. Dès le remboursement effectué vous pouvez récupérer vos objets.
  2. À la date d’échéance du prêt vous ne pouvez pas le rembourser mais vous pouvez payer vos intérêts. Dans ce cas vos objets sont conservés 6 mois de plus au Crédit Municipal.
  3. Vous ne pouvez rembourser le prêt, ni régler les intérêts à la date prévue. Le Crédit Municipal peut alors décider de mettre les objets confiés en vente et de se payer par rapport au prêt avancé. S’il reste quelque chose sur la vente, la somme vous est, néanmoins, reversée.

Personnellement, je déconseille cependant le prêt sur gage car s’il peut permettre un apport de liquidités dans l’immédiat, cela reste un crédit qui va donc vous coûter de l’argent et ne résoudra pas le surendettement lui-même.

Donc avant d’en arriver à cette solution, peut être vaut-il mieux d’abord consulter une assistante sociale ou un conseiller en économie sociale et familiale (CESF). Renseignez-vous auprès de votre Mairie et de ses services sociaux. Nous en reparlerons dans l’article suivant qui traitera des aides extérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
13 règles pour devenir riche
Argent et mode de vie. s'affranchir de la société de consommation.
Pied à coulisse enserrant des pièces de monnaie à cotè d'une calculatrice le tout sur une feuille de compte. Vous êtes peut-être surendetté.
Une calculatrice sur la tranche avec une cuillère en équilibre dessus supportant d'un côté une pomme de terre et de l'autre des pièces de monnaie.
Un Pendule de Newton. Actions et réactions.