Loading...
Life-Hacking

CES PENSÉES LIMITANTES QUI VOUS EMPÊCHENT DE GAGNER DE L’ARGENT

Pensées limitante. Homme se prenant la tête devant son ordinateur.

Les pensées limitantes sont des principes psychologiques fortement ancrés en nous qui peuvent nous empêcher d’avancer. Même s’il est tout à fait normal d’en avoir, les croyances limitantes sont, cependant, un véritable frein à notre réussite financière et peuvent même être responsables de l’échec de nos investissements. Aujourd’hui, regardons en détail un certain nombre d’entre eux afin de réussir à les dépasser…

FINANCE PERSONNELLE ET PENSÉES LIMITANTES : POURQUOI VOUS ÉCHOUEZ DANS VOS INVESTISSEMENTS ?

S’intéresser à un nouveau domaine de connaissance, se diriger vers une nouvelle activité entraine son lot de réussites et d’échecs. Pourtant, parfois on peut avoir l’impression de beaucoup plus échouer qu’autre chose. Dans ces cas, des questions se posent : à t-on bien compris les principes, est-ce que l’on applique mal les choses, etc. Parfois, à ces questions se superposent des doutes qui viennent amoindrir notre propre confiance en soi : peut-être que l’on est pas fait pour ça, que ce n’est pas notre truc, qu’on a pas de chance. Nos pensées deviennent de plus en plus négatives et on finit par s’en prendre aux méthodes elle-même… ou a celui qui les offre.

Il m’arrive de recevoir, de temps en temps, des commentaires sur 1,2,3… Richesse de ce genre. Souvent il sont de deux types. Ceux qui avec des affirmations catégoriques sans aucune explication, du type « la méthode décrite ne marche pas ». Heu, oui, d’accord… mais en quoi ça ne fonctionne pas ? A quel niveau ? On aimerait bien le savoir !

Et puis il y a ceux, tout aussi catégoriques, qui ont cette croyance tenace qui leur fait dire que « moi c’est différent parce que… » suit alors de longues explications de leur cas particulier visant à justifier les raisons pour lesquelles ils n’agissent pas.

Reste ensuite tout ceux qui échouent (ou croient échouer), qui ont des craintes, des doutes sur la possibilité, par exemple, d’atteindre la liberté financière grâce à l’immobilier, la bourse ou en développant leur propre activité. Mais justement, ces peurs proviennent-elles des stratégies, des méthodes qui leur sont proposées ou de leur propre façon de voir les choses ? Car oui, notre propre mental, notre propre petite voix intérieur peut tout à fait avoir une incidence limitante sur nos résultats.

Nous avions déjà parlé, dans un article précédent de certaines croyances négatives, notamment sur l’argent, qui pouvaient vous freiner, voire vous faire échouer. Aujourd’hui, nous allons aller un peu plus loin avec un certain nombre de pensées limitantes et certains principes psychologiques qui peuvent être également un énorme frein à votre réussite.



Le Mindset c’est quoi ?

Mais avant de voir les principes psychologiques et les pensées limitantes qui peuvent nous faire échouer, faisons d’abord un petit détour par le Mindset.

Donc qu’est ce que le Mindset ? C’est un terme anglo-saxon que l’on peut traduire par « état d’esprit ». Mais lorsqu’on a dit ça… on a rien dit ! En fait, le concept renvoi plus à la psychologie, au subconscient et à la façon dont nous abordons les choses. C’est également l’angle sous lequel nous voyons les choses. Cet état d’esprit, va nous amener à avoir des croyances, des avis, des attitudes face à certaines situations et qui vont construire, peu à peu, notre façon de voir le monde et de penser les choses. Par la suite, la vision du monde nous amènera à agir – ou pas !- d’une certaine façon.

Par exemple, si votre « mindset », votre « psychologie » générale et beaucoup plus orienté sur les difficultés que vous pourriez rencontrer dans n’importe quelle situation, alors faire quelque chose de nouveau sera très difficile pour vous car vous penserez toute nouvelle expérience de façon négative et en terme d’obstacle.

On vous propose d’aller faire une randonnée ce week end et vous focalisez sur le fait que vous n’avez pas les chaussures adéquates. On vous invite à une soirée et vous aurez peur de ne pas savoir comment vous comporter face à des gens que vous ne connaissez pas et ainsi de suite.

Je caricature un peu mais vous voyez en quoi votre état d’esprit général va avoir une influence sur la façon dont vous appréhendez toute situation. Donc, en fonction de son mindset de base on peut avoir autant une attitude et une pensée positive ou des pensées négatives.

En un sens l’état d’esprit général est donc le socle sur lequel vont se greffer des croyances profondes et des façons de penser. Et parmi elles, on va retrouver ces pensées limitantes.

Une pensée limitante qu’est-ce que c’est ?

Une pensée limitante est liée à un certain nombre de croyances que nous avons et qui vont amoindrir, limiter, réduire notre façon de voir les choses et donc ralentir notre action, voire même nous empêcher d’agir.

Par exemple, si parmi mes croyances limitatives je cultive l’affirmation que pour pouvoir investir en immobilier il faut avoir beaucoup d’argent, cette pensée négative empêchera d’agir. En effet, consciemment ou non j’aurai le raisonnement suivant :

Il faut beaucoup d’argent pour investir en immobilier, OR je n’ai pas beaucoup d’argent DONC je ne peux pas investir dans l’immobilier.

Pour cette raison, il est important de prendre conscience ou d’identifier les croyances négatives et les pensées limitantes que nous avons afin de nous en débarrasser, ou pour le moins les estomper et ensuite passer à l’action.

Deux constats de départ

Maintenant que nous avons une idée plus précise de ce qu’est le Mindset et comment se définit une croyance limitante partons de deux constats simples mais nécessaires :

Premier constat : la majorité des personnes (disons 95%) ne savent pas comment investir et gagner de l’argent. Pire, si on leur donnait une somme d’argent conséquente il y a de forte chance qu’elle dilapiderait la somme plutôt que de la faire fructifier.

Par exemple, si on redistribuait de façon équivalente la totalité de l’argent de la planète entre chaque personne, en l’espace de 10 ans, la situation financière serait revenu à celle de départ ! En effet, la majeure partie des gens ne savent pas gérer leur argent (c’est ce qui fait d’ailleurs la différence entre les riches et les pauvres) et encore moins investir.

Pourtant, dans le même temps : la majorité des personnes donnent leur avis sur la façon de gagner de l’argent !

Et ainsi, on se retrouve avec des personnes qui vont vous dire que la bourse est extrêmement risquée et réservée aux financiers ou aux traders ; qu’il faut être déjà riche pour pouvoir investir dans l’immobilier ; ou encore qu’il faut être complètement fou pour monter son propre business.

Le constat est donc simple : 95 % des gens ne savent pas comment gagner de l’argent ou investir MAIS vous expliqueront comment le faire… ou ne pas le faire !!!

Ce qui nous amène au deuxième constat.

Deuxième constat : Vous êtes entouré de ces personnes là…

Réfléchissez un peu à cette dernière affirmation avant de passer à la suite.

Le biais de confirmation

Que nous voulions ou pas, lorsque nous avons des idées et croyances bien implantées, nous n’aimons pas que celles-ci soient ébranlées. De ce fait, il arrive parfois que, sur la base d’une vérification de notre croyance – acte légitime s’il en est – notre inconscient sélectionne seulement les informations qui vont dans le sens de notre croyance. C’est ce que l’on appelle le biais de confirmation.

Aussi étrange que cela puisse paraître, il s’agit d’un mécanisme de préservation de notre cerveau qui nous permet tout simplement de ne pas avoir, en permanence, à remettre en cause la moindre information que nous détenons. Ce qui, vous imaginez, serait difficile à vivre au jour le jour.

Par le biais de confirmation nous allons trier les informations sur notre croyance mais en écartant inconsciemment celles qui ne confirment pas notre idée préconçue. Nous allons, par exemple, lire seulement des sources que nous sachons favorables à notre propre point de vue.

De ce fait, si nous pensons qu’investir en bourse est le meilleur moyen de perdre de l’argent, par le biais de confirmation nous chercherons toutes preuves ou tout témoignages allant dans ce sens là. Une fois ces preuves rassemblées, elles ne feront donc que renforcer nos idées préconçues et nous mettrons dans cette situation très confortable : nous avions bien raison !

Mais en restant dans ce système de pensée, nous allons donc seulement renforcer des pensées, des décisions ou des stratégies qui peuvent nous amener alors à l’échec.

Le biais de cohérence

Le principe de cohérence est le fait que, globalement, dans nos sociétés on valorise les gens qui restent égaux à eux même et on stigmatise ceux qui changent d’avis.

Par exemple, quelqu’un qui aurait des avis ou des croyances ancrées (qu’elles soient limitantes ou pas) sur des sujets ou des questions et qui, suite à des réflexions personnelles, des discussions ou des recherches, changerait de point de vue, serait considéré comme non fiable ou indigne de confiance.

Dans l’esprit de la plupart des gens quelqu’un qui avance une affirmation n’a pas a en changer quelqu’en soit les raisons. De ce fait, il existe une forme de pression sociale qui fait que l’on s’accroche parfois, coûte que coûte, à un mode de pensée seulement pour éviter d’avoir à justifier auprès des autres le changement de point de vue.

Sauf que parfois, ou trop souvent, c’est la position initiale que nous avons qui nous pousse à l’échec. Avoir confiance en soi et en son propre jugement (après vérification de l’information bien sûr) pour être capable de changer ses croyances et d’accepter les conséquences de cette démarche est donc important pour se débarrasser de certaines pensées limitantes, sources de nos échecs.



La boucle de croyance négative

A partir de là, l’ensemble des constats et des éléments que nous avons vu se cristallisent dans une sorte de boucle pour pensées limitantes que la majorité des personnes entretiennent de façon inconsciente. Même si cette situation ne se limite pas au domaine de l’investissement, c’est lui que nous prendrons comme exemple :

1 ) La plupart des gens que nous côtoyons ont des idées préconçues sur l’investissement, alors même qu’elles n’y connaissent pas grand-chose (si ce n’est rien).

2 ) Ces mêmes personne nous donnent leur opinion personnelle sur le sujet créant ainsi un premier niveau de croyances nocives qui oriente notre état d’esprit.

3 ) Par la suite, avec ces peurs ancrées en nous, lorsque nous cherchons des informations, le cerveau va donc sélectionner celles qui confirme nos craintes, renforçant ainsi le système de croyances personnelles.

4 ) Même si nous nous lançons dans des recherches plus poussées, la pression sociale (souvent exercée par les proches) va nous pousser à nous conformer au principe de cohérence et créer une résistance sur l‘évolution du raisonnement.

5 ) Nous nous enfermons alors dans ce raisonnement qui produit donc notre propre échec. Cet ou ces échecs deviennent une preuve supplémentaire des avis tiers sur l’investissement et on repart dans la boucle.

Pour changer il est important de prendre conscience du mécanisme ainsi que des divers éléments qui le compose. Il s’agit ensuite de construire une confiance en soi suffisante afin d’établir une nouvelle croyance qui remplacera l’ancienne pensée limitante. Voyons maintenant quelque piste pour ça.

Sortir des croyances et des pensées limitantes

Sortir de la boucle est loin d’être évident. Mais sachez déjà que si la majorité des personnes se placent sans le savoir dans la boucle des croyances limitantes, celles qui réussissent dans leurs investissements n’y sont pas.

Mais déjà, connaître ces principes psychologiques est un moyen de sortir de ces raisonnements. Ensuite, vous pouvez appliquer la méthode Coué à coups d’affirmations positives, utiliser les techniques de la Pnl (Programmation Neuro Linguistique), faire appel à du coaching, voire croire en la Loi d attraction, qu’importe ! À partir du moment ou vous êtes prêt à changer les choses et faites l’effort de dépasser vos pensées limitantes.

Deux ouvrages peuvent apporter de l’eau au moulin de la compréhension de limites de vos croyances négatives. Le premier est le célèbre « Réfléchissez et Devenez Riche » de Napoleon Hill. Même s’il est un peu daté (il a été écrit en 1937) , il donne un bon aperçu de la mentalité de ceux qui sont devenus millionnaire. Le second « Osez Réussir : Changez d’état d’esprit » de Carol S. Dweck, vous permettra de mieux saisir les principes psychologique de votre propre « mindset ».

Une fois identifiées, il s’agit alors de changer ses croyances négatives par des pensées et des visions plus positives. Pour cela, questionnez vos connaissances personnelles sur le sujet et allez chercher les informations chez des spécialistes de la question. Trouvez également des personnes inspirantes ayant réussit. Et en dernier lieu… n’abordez plus les sujets sur lesquels vous souhaitez changez de point de vue avec les personnes de votre entourage !

Des pensées limitantes à une autre vision du monde

Le phénomène de la pensée limitante est, avec la procrastination, l’une des raisons qui fait que de nombreuse personnes ne s’occupe pas de leur argent.

Connaître les biais psychologiques de la croyance limitante pourra, d’une part vous permettre de comprendre pourquoi certaines personnes sont de plus en plus riches alors que d’autres sont de plus en plus pauvres. D’autres part, comprendre ces principes vous donnera, peu à peu, l’état d’esprit nécessaire pour lutter contre les croyances limitantes pour vous mettre à investir et gagner de l argent.

Pensez-vous avoir des pensées limitantes ? Si oui, lesquelles ? Pensez-vous qu’elles vous empêchent de réussir vos investissements ? Discutez en dans les commentaires. Et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Que faire de ses économies. Des pièces de monnaie déversées d'un pot.
Comment vendre ces cadeaux de Noël. Un tas de cadeaux.
Le crédit. Une maison miniature sur une calculette.
L'argent ne fait pas le bonheur... Mais bon quand même. Cochon-tirelire portant des lunettes noires
Budget personnel. Une calculatrice sur la tranche avec une cuillère en équilibre dessus supportant d'un côté une pomme de terre et de l'autre des pièces de monnaie.