Loading...
Investissements

QU’EST CE QU’UN ACTIF FINANCIER ?

Qu’est ce qu’un actif financier. Tablette graphique et dossier analytique

Savez-vous réellement qu’est ce qu’un actif financier ? Les notions d’actif et de passif sont cruciales en investissement. Pour autant, elles rassemblent des idées assez variées et parfois même… contradictoires. Alors faisons le tri ensemble de ces différentes notions et ainsi apprendre comment investir dans des actifs.

LES CONCEPTS CLEFS DE L’INVESTISSEMENT : QU’EST CE QU’UN ACTIF FINANCIER ?

Actif financier, actif non financier, investissement passif, classes d’actifs, revenu passif, etc. Les termes d’actif et de passif reviennent régulièrement dans le vocabulaire de l’investisseur ou de celui qui recherche l’indépendance financière. Or faire la différence entre la notion d’actif et celle de passif est cruciale pour comprendre pourquoi certaines personnes s’enrichissent et d’autres pas. De plus ces deux concepts font partie des connaissances de bases pour comprendre comment investir et surtout savoir dans quoi investir. Alors penchons-nous sur les termes et séparons, ensemble, les différents aspects pour comprendre ce qu’est un actif ou un passif ; qu’est ce qu’un actif financier ; que veut dire actif non financier ou encore comprendre ce qu’est l’investissement passif ou des revenus passifs ? Pour ce faire, nous analyserons les termes sous trois angles : le cas de l’entreprise, celui du budget personnel et le cas de l’investisseur. Bref, aujourd’hui, vous allez tout savoir sur les actifs et les passifs…



Actif et passif financier

Vous vous en doutez, lorsque l’on parle, dans le domaine de l’investissement, d’actif ou de passif, cela n’a rien à voir avec la conjugaison. De façon globale, que se soit pour une entreprise mais également pour un particulier, l’actif et le passif représentent les deux grands ensembles d’éléments d’un patrimoine. Mais que vous soyez une entreprise ou un particulier cette notion n’aura pas vraiment le même sens pour vous. Alors commençons par faire le tour de ces deux notions avant de nous demander, du point de vue d’un investisseur qu’est ce qu’un actif financier et non financier.

Quelle est la différence entre l’Actif et le Passif d’une entreprise ?

Comme nous l’avons dit plus haut, l’actif et le passif sont les deux pans qui vont constituer le patrimoine de l’entreprise, ou, en d’autres termes ce qu’elle possède. Dans un bilan comptable, normalement l’actif et le passif doivent s’équilibrer et donc être d’un montant égal de part et d’autre. D’ailleurs, si ce n’est pas le cas et que le passif est supérieur à l’actif cela signifie que l’entreprise (ou l’agent économique) est en cessation de paiement.

Qu’est ce qu’un actif en comptabilité

Du point de vue comptable, l’actif d’entreprise comprend tous les biens et droits que possède une entreprise (ou un autre agent économique d’ailleurs). Ce sont, par exemple, les fonds de commerces, les bâtiments, le matériel appartenant à l’entité économique. Pour autant les actifs englobent également les brevets déposés, les créances (l’argent qu’on lui doit) , les stocks ou sa trésorerie.

En d’autres termes, du point de vue comptable, l’actif désigne tout ce que possède l’entreprise, c’est à dire son patrimoine. Cette notion rassemble ainsi tous les éléments ayant une valeur économique positive.

Sans entrer trop dans les détails l’actif d’une entreprise se divise en

– actif immobilisé : les biens immobiliers, les fonds de commerce ou le matériel.

– actif circulant : le personnel, les stocks, les créances, etc.

Qu’est ce qu’un passif en comptabilité

Évidemment, lorsqu’on a compris qu’est ce qu’un actif , du point de vue de l’entreprise, on serait tenté de dire que le passif d’une entreprise est alors tous les éléments de son patrimoine qui auront une valeur négative. Mais même si cela est vrai, le passif est une notion qui va au-delà d’une simple valeur comptable.

Globalement le passif comprend les éléments suivant :

Les capitaux propres (ou passif immobilisé) .

Les passifs non courants (emprunts et provision).

Les passifs courants parfois appelés passifs circulant (dettes, emprunts, etc).

Pour autant il existe parfois des polémiques sur l’équilibre existant entre les actifs et les passifs en comptabilité. Mais ce n’est pas l’objet ici d’en discuter.

Actifs et Passifs dans un budget personnel

Même si vous n’êtes pas un fan de comptabilité personnelle, mais que vous faites régulièrement vos comptes, alors vous utilisez sans le savoir constamment les notions d’actifs et de passifs. C’est seulement que vous employez d’autres termes pour les designer !

Je ne reviendrais pas sur la nécessité et l’importance de la gestion du budget personnel si vous désirez investir ou atteindre l’indépendance financière : c’est l’une des pierres angulaires de votre réussite ! Sachez cependant que votre comptabilité personnelle, comme votre patrimoine individuel, est constituée de ces deux éléments : des actifs et des passifs.

Les actifs du budget personnel

Les Actifs peuvent être définis comme des sources de revenu qui vous rapportent immédiatement ou quasi immédiatement de l’argent. Un actif est donc un bien (matériel ou pas), un contrat, un titre qui va permettre de gagner de l’argent, d’apporter un gain ou de produire un revenu. Ils peuvent, éventuellement, avoir pour contrepartie une certaine prise de risque. Mais lorsqu’on se place du point de vue individuel, ce n’est pas forcement le cas.

Du point de vue d’un budget familial, on les appelle souvent les « entrées d’argent ». Ainsi votre salaire, votre Livret d’Epargne, votre assurance-vie, votre entreprise (si vous en avez une) ou vos investissements immobiliers locatifs sont des actifs. Et si vous avez un PEA ou un compte titre vous posséderez également des actifs financiers.

Les passifs du budget familial

Par extension, vous avez compris que les passifs de votre budget représentent toutes les sorties d’argent. En d’autres termes se sont les dépenses qui coûtent de l’argent. On va donc y trouver pêle-mêle : votre loyer, les dépenses d’électricité, téléphone, eau, vos assurances, vos frais de transport et, de manière générale, toutes les dépenses de la vie quotidienne.

Evidemment, dans la liste des passifs d’un budget personnel, on va trouver également toutes les formes de credit possibles : credit à la consommation, credit immobilier, credit voiture, etc.

Bref, les passifs sont donc des éléments qui, d’une part coûtent de l’argent, d’autre part vous n’en rapportent pas. Pire, les passifs peuvent également vous faire perdre de l’argent dès leur achat. Par exemple, un téléviseur neuf ne pourra plus être vendu à son prix initial, si vous vous en séparez, car il perd de la valeur avec le temps.

C’est pourquoi il est important de bien saisir la différence entre les actifs et les passifs d’un budget personnel dans la gestion de celui-ci.

Actif, passif, budget familial et particularités !

Pour simplifier, on peut donc dire qu’un actif ajoute de l’argent sur votre compte en banque alors qu’un passif en retire. Dans ce cadre, et contrairement au cas du bilan d’une entreprise, l’objectif d’un budget personnel est de faire en sorte d’avoir toujours un montant d’actifs plus important que celui de votre passif. En d’autres termes, il vous faut avoir plus d’entrées d’argent que de dépenses. C’est cette différence qui va ainsi créer votre capacité d’épargne ou d’investissement.

Un autre moyen de différencier les deux notions est de ce poser la question « est-ce que le bien que j’achète va me rapporter, possiblement, plus d’argent que ce qu’il m’a coûté ? ». Une réponse positive signifie qu’il s’agit bien d’un actif. Une réponse négative renvoi à un passif. Et la distinction n’est pas toujours évidente car parfois un même bien peut être l’un ou l’autre en fonction de la situation !

Un exemple d’actif vs passif

Prenons le cas de deux personnes (Sébastien Ledépensier et Virginie Lamaline) qui achètent, pour la même somme d’argent un véhicule. Dans les deux cas, n’ayant pas la somme d’argent totale, ils vont utiliser le système du crédit pour financer leur achat. Imaginons qu’ils ont également le même credit avec les mêmes taux d’intérêts, etc. La logique voudrait que, pour les deux, l’achat soit donc un passif. Pourtant l’une de ces deux personnes va s’enrichir et l’autre pas !

Voyons comment.

Sébastien Ledépensier s’est donc offert le dernier modèle de 4X4 à la mode pour se faire plaisir. Dans son cas, le véhicule perd de la valeur dès qu’il l’a acheté ! A l’instant même où il en est devenu le propriétaire, il ne pourra plus le revendre au même prix que celui d’achat. De plus le credit qu’il rembourse chaque mois est de l’argent qui sort de son compte en banque… c’est donc un passif.

Virginie Lamaline, quand a elle s’est acheté un véhicule ancien de collection. Elle le loue régulièrement pour des mariages, ce qui lui permet de rembourser le credit qu’elle a effectué ainsi que les frais pour le conserver en bon état. Mieux ! Elle fait même un petit bénéfice, chaque année sur ce service de location. Comme Virginie Lamaline c’est également renseignée sur le marché des voitures de collection, elle sait aussi que le jour où elle voudra vendre son véhicule, ce sera pour un montant plus important que celui d’achat. Virginie Lamaline à donc investit dans un actif car il lui rapporte, au final, plus d’argent que ce qu’il coûte…

En conclusion, nous pouvons dire que Sébastien Ledépensier a acheté un passif et s’est créé une dette, alors que Virginie Lamaline a payé un actif par la réalisation d’un investissement

Les notions d’actif et de passif en investissement

Cet exemple vous permet ainsi de comprendre comment créer un investissement. On pourrait même dire qu’investir passe systématiquement par l’achat ou par la création d’actifs. L’indépendance financière, ou la liberté financière peuvent donc être atteint par la mise en place de stratégie permettant de multiplier les actifs et ainsi créer un flux financier permanent dont le montant sera supérieur à la somme des passifs.

Actifs et Passifs en investissement

Si vous vous posez la question de savoir comment investir, la réponse est très simple : vous devez acheter des actifs.

Merci d’être venu, bonsoir…

Oui, effectivement c’est presque une lapalissade. Mais maintenant que vous avez vu ce qu’était un actif ou un passif du point de vue de l’entreprise ou de votre budget personnel, vous comprendrez aisément que la base de l’investissement est l’acquisition d’actifs. En effet, les passifs ne seront que des éléments qui vous feront perdre de l’argent, alors que les actifs vous feront gagner de l’argent. En soi l’investissement est aussi simple que ça.

Pour autant, la question qui se pose alors devient  : dans quoi investir et surtout dans quel(s) actif(s) investir ? Car effectivement, il existe plusieurs grandes catégories d’actifs :

– les actifs financiers

– les actifs non financiers.

– Les liquidités

Qu’est ce qu’un actif non financier ?

De manière générale les actifs non financier sont toutes les composantes qui ne se négocient pas sur des marchés financiers. Sans entrer dans les détails, se sont essentiellement les éléments foncier et/ou immobilier de votre patrimoine.

Pour autant l’ensemble des actifs non financier se décompose en plusieurs sous catégories :

– Les actifs non produits dans laquelle on place notamment les terrains et les fonds commerciaux.

– Les biens non financiers produits où l’on trouve les logements (mais pas que!).

– Les actifs non financier produit ET incorporel rassemblant essentiellement les biens dématérialisés comme les œuvres littéraires, les logiciels informatiques…

Cela dit il s’agit avant tout de segmentation de comptabilité. Retenez surtout que les actifs non financier rassemblent essentiellement tous les éléments majoritairement matériels qui ne sont pas issus de produits financier.

C’est quoi un produit financier ?

Lorsqu’on parle de produit financier il s’agit avant tout du résultat financier par un placement ou un investissement. Mais dans le sens commun il s’agit avant tout d’un instrument financier qui va permettre d’obtenir par exemple des intérêts, des gains de changes ou des plus-values.

Ainsi, pour un petit épargnant, les livrets d’Epargne sont considérés comme des produits financiers. Si nous voulons être tout à fait juste ou plus précis, il faudrait plutôt dire qu’un Livret d’Epargne est un instrument financier et les intérêts obtenus en sont le produit financier.

Qu’est ce qu’un actif financier

De ce fait, un actif financier est tout simplement un titre ou un contrat pouvant se négocier sur des marchés financiers et susceptible de créer, pour son détenteur un produit financier (gain en capital, intérêts, dividendes).

Il en existe de différentes sortes plus ou moins liquides (c’est à dire transformable en fonds monétaires) que l’on peut lister comme suit :

– Les valeurs mobilières (actions, obligation, warrent).

– Les titres de créances négociables (Les billets à ordre)

– Les créances.

– Les cryptomonnaie.



Pour votre liberté financière qu’est ce qu’un actif financier et comment l’utiliser ?

Dans le d’une recherche de sécurité financière ou d’indépendance financière, les actifs financiers sont donc un outil nécessaire à la recherche de votre liberté financière. Dans ce cadre un actif financier va donc être un outil vous permettant à la fois de vous créer une réserve de valeurs, plus ou moins liquide, qui vous rapporte de l’argent par le fait même de le détenir. Mais, bien évidemment, aucun actif ne possède l’ensemble de ces caractéristiques en même temps.

Chaque actif va ainsi se placer sur différents axes stratégiques avec lesquels il vous faudra jouer afin de créer un patrimoine capable à la fois de se developper mais également de se pérenniser malgré les possibilités de crises. Ainsi, il vous faudra faire des choix en modulant les critères suivant :

– La sécurité ou le risque.

– La disponibilité, c’est à dire la possibilité de le transformer en « argent utilisable » (sa liquidité).

– Le rendement (le gain que vous pouvez obtenir de façon régulière)

Evidemment, d’autres critères existent mais chercher à maîtriser ces trois là représente déjà une bonne base de départ. Cependant, il nous reste à voir encore deux éléments qui créent parfois une confusion sur les termes d’actif et de passif :

– la question du revenu passif

– le cas de la gestion active ou passive.

Revenu actif et revenu passif

Dans le cadre de l’indépendance financière, on voit souvent revenir le terme de « revenu passif » et « revenu actif ». Bien souvent une confusion se crée avec, justement, les notions d’actif et de passif. Or, il ne s’agit pas du tout du même concept.

Les revenus actif ou passif sont, dans les deux cas des entrées d’argent ! La différence se fait ici sur la temporalité du temps de travail par rapport à la temporalité des revenus obtenus.

Le revenu actif se caractérise ainsi par le fait que votre rémunération dépend de la continuité de votre travail. L’emploi en est d’ailleurs l’exemple le plus parlant : vous percevez un salaire tant que vous travaillez. Le jour où vous stoppez votre emploi, votre rémunération s’arrête.

Le revenu passif, quand à lui, n’est pas complètement corrélé à la continuité du travail. En fait, il s’agit d’un travail que vous effectuez mais qui va continuer à produire des revenus même (et surtout) après que vous ayez fini le travail en question. Les droits d’auteurs en sont un bon exemple : une fois le livre écrit, ce dernier continuera à produire un revenu tant que l’ouvrage sera vendu.

Gestion active et gestion passive

Encore deux notions que l’on amalgame souvent avec celles d’actif et de passif. Les gestions actives ou passives ne sont, en fait, que des stratégies sur la façon dont vous allez conduire vos investissements. Elle est avant tout liée à des portefeuilles boursiers.

La gestion passive passe par la sélection d’actifs dans lesquels le gérant va ensuite simplement attendre que ceux-ci produisent leur propre rendement. Il ne s’agit pas ici de « battre le marché » en achetant au plus bas pour vendre au plus haut mais bien de suivre l’évolution de celui-ci. C’est donc une stratégie ou l’on cherche surtout une forme de stabilité et où on intervient, au final, très peu sur son portefeuille, si ce n’est pour effectuer des ajustement de celui-ci.

La gestion active, vous l’aurez compris est donc une gestion où l’investisseur passe plus de temps et est beaucoup plus présent sur les marchés. Dans ce cas le possesseur du portefeuille va être beaucoup plus impliqué dans le pilotage stratégique et les orientations de votre portefeuille. Le cas le plus extreme de gestion active est le Trader qui cherche, par ses achats et reventes de titres à faire toujours mieux que le niveau global du marché.

L’exemple mêlant toutes les notions !

Du point de vue de l’investissement financier personnel, si nous devions utiliser toutes les facettes des notions d’actif et de passif dans un exemple synthétique voici ce que nous pourrions dire :

Pour devenir financièrement libre au travers de l’investissement il s’agit avant tout de se créer un revenu passif, c’est à dire un revenu qui ne dépend pas directement d’un travail ou d’un effort permanent. Pour ce faire il nous faudra investir dans des actifs financiers (comme les titres boursiers) par l’intermédiaire d’instruments financiers permettant d’obtenir des produits financiers important. Il pourra également être intéressant d’investir dans des actifs non financiers comme l’immobilier. En fonction des instruments utilisés chacun optera ensuite pour une stratégie active où l’investisseur sera fortement impliqué dans la gestion de ses actifs ou une gestion passive, où il interviendra essentiellement au travers d’ajustements réguliers.

Plus d’actifs et moins de passifs

Cette article peut vous sembler un peu technique mais sa compréhension fait partie de la culture financière que vous vous devez d’engranger afin d’être plus efficient ou efficace sur la construction de votre stratégie d’investissement. Cependant, même si vous n’avez pas complètement saisi les différentes subtilités des actifs et des passifs le plus important pour vous est de réussir à bien différencier les deux. Ensuite, l’objectif reste simple : créez-vous le maximum d’actifs possible et le moins de passifs possible. C’est et cela doit rester la base de toutes vos stratégies d’investissement.

Cet article vous a permis de mieux cerner la différence entre les actifs et les passifs et surtout de comprendre qu’est ce qu’un actif financier ? Dites le dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Gagner beaucoup d’argent. Des piles de pièces de monnaie.
Gagner plus d’argent. Un graphique avec une courbe qui augment de plus en plus.
Quelle épargne choisir ? Un petit cochon tirelire où l'on met de la monnaie.
Que faire de ses économies. Des pièces de monnaie déversées d'un pot.
C'est quoi l'argent ? Des billets sur une corde à linge.