Loading...
Life-Hacking

COMBIEN D’ARGENT FAUT-IL POUR VIVRE SANS TRAVAILLER ?

combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler. Une femme sur le bord d'une piscine avec un chapeau de pailles.

Si vous cherchez à atteindre l’indépendance financière vous vous interrogerez forcément sur combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ? Et effectivement, cette – très bonne – question vous permettra de chiffrer concrètement votre objectif financier. Mais, en réalité, ce que vous devez déterminer c’est : combien faut-il pour vivre. Car, oui, l’autonomie financière dépend étroitement de votre mode de vie…

COMBIEN FAUT-IL POUR POUR VIVRE SANS TRAVAILLER ?

Que ce soit parce qu’on en a marre de son boulot (et de son co…ard de patron), parce qu’on se pose des questions sur le financement de sa retraite, ou – plus simplement -parce qu’on souhaite mieux gérer son argent et faire des économies, la question de la somme nécessaire pour vivre finit immanquablement par se poser.

Cependant – et c’est le sujet de cet article – cette interrogation regroupe en fait deux questions imbriquées l’une dans l’autre :

– La première : « combien d’argent vous faudrez t-il pour vivre ? » est directement liée à la question de votre mode de vie.

– La seconde : « combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ? » représente la somme nécessaire pour pouvoir être indépendant financièrement . Elle est donc beaucoup plus liée à la question du niveau de vie.

Déterminer le niveau de l’un et l’autre vous permettra d’avoir des objectifs financiers à atteindre qui soient clairs et tangibles. Je vais essayer de vous donner ici une méthode simple valable quelque soit l’endroit où vous vivez et sans tenir compte, bien sûr, du temps nécessaire pour atteindre votre but.

Pour ce faire nous allons déterminer 4 paliers représentant à la fois un niveau de vie (permettant de répondre à la première question) mais également un montant de dépenses possibles (pour la seconde question).

On y va ?



Mode de vie et niveau de vie

Les deux questions auxquelles nous tentons de répondre sont intrinsèquement liées à deux concepts qu’il faut savoir différencier : le mode de vie et le niveau de vie.

Le mode de vie est, avant tout, la façon dont une personne ou un groupe vit. Le terme renvoi donc à des façons de consommer, s’habiller, se divertir mais inclut également le type de relations sociales que les groupes ou les individus vont avoir les uns avec les autres.

Par exemple vous pouvez décider d’avoir un mode de vie complètement classique en vivant dans une grande ville avec un emploi stable, etc..

.. mais vous pouvez également vivre à la campagne, produire – peut être – une partie de votre nourriture, être autonome…

ou encore opter pour un mode de vie plus marginal en devenant un nomade digital , exerçant un métier numérique à distance et sans point d’attache particulier.

Bref, le mode de vie est la traduction en mots de la façon dont vous vivez et dépend donc des expériences de chacun, de ses aspirations mais aussi de son vécu.

Le niveau de vie, quand à lui, peut être défini comme la mesure approximative de votre situation économique et sociale. Il s’agit donc d’une mesure qui peut être chiffrée et quantifiée. Elle est liée au mode de vie mais sans que l’un entraîne forcément l’autre.

Par exemple vous pouvez avoir un mode de vie classique sans pour autant être riche. Dans le même temps vous pouvez avoir un mode de vie extrêmement marginal tout en ayant la capacité financière de vivre sans travailler.

En soi, tous les duos de mode de vie et de niveau de vie sont possibles ! Pour autant, avant de choisir et de s’orienter vers un style de vie particulier, voici une sorte d’échelle mêlant, à la fois mode de vie et niveau de vie.

Niveau 1 – Survivre : votre minimum pour vivre par jour et par personne

Que ce soit parce que vous êtes étudiant ; retraité avec une pension très faible ; salarié avec une faible source de revenus, ou même endetté, il est possible de se retrouver dans une situation que l’on peut qualifier de « mode survie ».

Le mode survie concerne le minimum vital financier dont vous auriez besoin chaque mois pour « vivre », c’est-à-dire remplir les besoins de bases : vous loger, vous nourrir, avoir de l’électricité et de l’eau. A cela s’ajoutera, bien évidemment, quelques charges supplémentaires comme votre assurance habitation par exemple, mais… pas plus.

Donc à ce stade, pas de téléphone, ni d’internet et encore moins d’abonnement à une chaîne câblée !

Connaitre ce minimum peut être important si vous êtes dans une situation de forte précarité ou avec des problèmes financiers graves. Il ne s’agit pas de vous dire que c’est le mode de vie que vous allez forcément avoir, mais d’évaluer ce minimum pour vivre par jour et par personne afin de connaître le montant d’argent dont vous auriez besoin en cas de situation extrême… et par extension de voir, pour votre situation personnelle, si ça passe ou ça casse.

En effet, connaître ce minimum vital peut vous permettre d’envisager les choses avec plus de sang froid, notamment dans le cas où vous seriez en situation d’endettement ou avec de gros problèmes d’argent.

Pour le calculer, voici comment vous pouvez procéder :

1 – Déterminer les charges fixes minimums nécessaires pour vous. En général il s’agit essentiellement du loyer – avec l’assurance donc – de l’électricité et de l’eau.

Exemple :

– Loyer : 360 € par mois

– Edf : 40 € par mois

– Eau : 35 € par mois

– Assurance habitation : 20 € par mois

Total charges fixes : 455 € par mois

2 – A cela peut s’ajouter les frais de transport, si vous avez besoin de vous déplacer pour votre emploi.

Exemple :

– Assurance voiture : 35 € par mois

– Frais de carburant (moyenne) : 50 € par mois

Total transport : 85 € par mois.

3 – Les frais de nourriture. Là, contentez-vous du strict minimum : pâtes, riz, œufs, sucre, légumes, café ou thé, lait… bref de quoi subsister. Faites une moyenne pour connaître le montant de vos courses hebdomadaires.

Exemple :

– Course hebdomadaire : 25 € par semaine

Total mensuel : 100 €

Vous n’avez plus, ensuite qu’à additionner tous les résultats pour savoir combien faut-il gagner par mois pour vivre en mode « survie ». Dans notre exemple, nous nous retrouvons avec un minimum de 640 € de dépenses mensuelles.

Evidemment, comme il s’agit d’une donnée de cas extrême, attention de ne pas ajouter des dépenses qui vous sembleraient utiles, comme par exemple la facture de téléphone. Restez bien dans l’idée d’une situation ou gagner de l’argent serait extrêmement compliqué pour vous.

Niveau 2 : combien faut-il pour vivre simplement ?

Le niveau 2 correspond à un mode de vie à peu près normal mais sans fioriture. En fait, il s’agit tout simplement de l’équivalent du mode survie mais avec les éléments permettant d’avoir un certain confort et… une vie sociale !

Evidemment, ce n’est pas encore un mode de vie dans lequel tout sera facile. Mais pouvoir le calculer vous permettra de voir comment vous pouvez ajuster votre budget tous les mois pour faire face aux aléas financiers de la vie. On peut considérer que le niveau 2 est le mode « précaution » lié aux versements de revenus relativement faibles.

Partez des minimaux qui ont été calculé dans le mode survie. De là ajoutez les charges fixes complémentaires permettant d’assurer un petit plus au niveau du confort : internet, votre forfait de téléphone mobile ou encore une mutuelle par exemple. Complétez également avec les frais de véhicule, si ces derniers n’étaient pas déjà intégré pour le niveau précédent bien sûr !

Pour la nourriture vous pouvez ajouter à votre budget de niveau 1, l’équivalent de la moitié de ce dernier. Par exemple, si votre budget par personne était de 20 € par semaine, vous pouvez ajouter la moitié – soit 10 € de plus – pour aboutir à 30 € semaine ou son équivalent de 120 € par mois.

Il est encore possible de rajouter un petit budget supplémentaire – comme l’habillement par exemple – mais qui reste dans le cadre de dépenses fonctionnelles.

Attention, comme pour le budget précédent, il ne s’agit pas d’un niveau de vie que vous voulez atteindre – en baissant le votre – dans le but d’ épargner ou d’investir. Il s’agit d’estimer un niveau de vie représentant un minimum décent si vous vouliez régler des problèmes d’argent ou tout autres problèmes financiers.

Niveau 3 : le mode « normal »

Combien vous faut-il pour vivre convenablement ? C’est la question que se pose en premier la plupart des gens. Et c’est bien normal. Lorsque l’on souhaite atteindre l’autonomie financière , on pense avant tout à conserver le même niveau de vie.

Mais encore faut-il être capable de l’évaluer !

Le niveau 3, correspond donc, à peu près, à votre niveau de vie actuel. Il s’agit donc de prendre les montants des sources de revenus que vous avez actuellement… et c’est tout.

Cependant si vous cherchez à savoir combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler soit après avoir épargné, soit après avoir investit votre argent, vous pouvez opter pour une estimation un peu plus basse. Pour ce faire, demandez-vous alors quelles dépenses vous seriez prêt à diminuer, voire à faire totalement disparaître pour obtenir un mode de vie qui soit acceptable pour vous et atteignable financièrement.

Dans le premier cas – diminuer certaines dépenses -, vous pouvez vous inspirez des niveaux précédents pour réaliser votre calcul en diminuant telle ou telle charge fixe. Pour le second cas – éliminer certaine dépense – posez-vous la question de la nécessité de la dépense par rapport à la possibilité de pouvoir vivre sans travailler.

Par exemple, si vous aviez la possibilité : vous préférez vivre sans avoir à travailler OU travailler tout en continuant à payer votre abonnement pour vos chaînes câblées ? Se poser la question dans ce sens permet de relativiser l’importance de chaque dépense que l’on fait par rapport au mode de vie que l’on souhaite avoir.

Encore une fois, n’oubliez pas que tout ceci représente seulement des estimations qui vous permettront de mieux situer vos propres ambitions de vie.

Niveau 4 : Le prix du bonheur

Combien vaut votre bonheur ? J’imagine que, sans trop y réfléchir, vous auriez bien du mal à répondre à cette question.

Et bien pour ma part, je peux répondre à cette question à votre place !

En effet, sans vous connaître personnellement, sans savoir comment vous vivez, où vous vivez, quelle est votre histoire, en fait sans rien savoir de vous, je suis capable d’estimer combien vous faut-il pour vivre sans travailler et être heureux dans le même temps !

Voici la réponse :

Pour que VOUS, qui me lisez en ce moment, soyez à l’aise financièrement et heureux de votre vie, il vous faudrait exactement entre 3083 € et 4 583 € par mois !

Comment je sais cela ? Et bien parce que plusieurs études ont déjà quantifié le rapport entre revenu et bonheur. L’économiste Daniel Kahenam a d’ailleurs démontré qu’au delà de 4 000 € par mois de revenu la perception du bonheur ne change plus.

En d’autres termes que vous touchiez 3083 € par mois ou plusieurs millions ne changera rien à la façon dont vous percevrez la vie et sa saveur. Devenir riche vous apportera un seul et unique avantage : avoir accès à plus de bien de consommation, à un panel plus large de possibilités de consommer mais… c’est tout.

Calculer le montant de ce niveau 4 est donc simple : il s’agit juste d’un niveau de revenu qui se situera, grosso-modo, entre 3000 et 5000 € par mois. Viser au-delà ne signifiera qu’un seule chose : comment voulez-vous claquer de l’argent !

Donc si vous souhaitez atteindre la liberté par le biais de vos finances, il vous faudra donc gagner plus chaque mois jusqu’à atteindre ce fameux palier des 3083 €, soit 36  996 € par an !



Combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler

Maintenant que nous avons posé toutes ses bases et que vous avez réalisé vos différents calculs pour connaître les sommes nécessaires mensuellement pour chacun des niveaux de vie envisagé, reste à revenir à notre question de départ : Combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ?

Le premier niveau de réponse est simple : les sommes calculées sur chacun des paliers de cette échelle des niveaux de vie, correspondent donc à ce que vous devez gagner chaque mois pour atteindre l’indépendance sur le plan financier. Evidemment, multipliez chaque montant par 12 vous permettra d’obtenir une estimation annuelle.

Maintenant reste à connaître la somme d’argent qu’il vous faudra afin d’obtenir ces revenus mensuel sans avoir à travailler. Pour cela, vous pouvez vous orienter vers deux méthodes :

– L’épargne.

– L’investissement.

Chacune d’entre elles va vous fournir des résultats différents.

Combien faut-il avoir d’argent de côté pour vivre sans travailler ?

Si vous désirez vivre complètement sur la base de votre épargne, vous partez irrémédiablement sur une stratégie qui est basé sur le long terme. Le principe est simple : vous allez économiser vous-même la totalité de la somme d’argent nécessaire pour vivre 5 ans, 10 ans, 15 ans ou plus.

Effectivement, dans le cadre d’une simple épargne vous ne pouvez absolument pas compter sur les rendements des livrets traditionnels réglementés pour gagner plus d’argent. Lorsque l’on voit qu’un livret A totalise des rendements à moins de 1 % (donc inférieur à l’inflation), même si vous déposiez 100 000 €, vous n’obtiendriez que 500 € par an d’intérêt.

Dans ce cas, chaque année, chaque mois vous allez donc utiliser le capital épargné pour subvenir à vos besoins. Autant vous dire qu’acquérir son indépendance du point de vue financier par le biais d’un plan d’épargne nécessite d’avoir, dès le départ, de très gros apport d’argent.

Pour calculer combien il faudrait mettre de coté afin de vivre sans avoir besoin de travailler est très simple à calculer. D’abord vous devez décider du nombre d’années durant lesquelles vous souhaitez que vos économies remplacent votre travail.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à multiplier le niveau de vie calculé plus haut par 12 pour obtenir un montant annuel ; résultat que vous multipliez lui-même par le nombre d’années désirées.

Par exemple pour un niveau de vie estimé de 1 200 € par mois pour 20 ans on aura :

(1 200 X 12) X 20 = 288 000 €

Vous voyez immédiatement où se situe le problème. Mais alors comment faire ? La véritable solution se trouve bel et bien dans l’investissement.

Investir : Combien faut-il avoir d’argent de côté ?

Épargner et investir ne signifient pas exactement la même chose. Pour autant, pour chaque niveau de vie, les montants investis seront bien plus plus important pour obtenir le même résultat…

En effet, afin de pouvoir vivre sans travailler et donc devenir indépendant financièrement, c’est le montant des rendements de l’argent investi qui doit atteindre le montant mensuel du niveau de vie désirée.

En d’autres termes si vous désirez obtenir 1 200 € par mois, soit 14 400 € par an, c’est le rendement de vos investissements qui doit vous rapporter cette somme. Ce qui veut dire qu’il vous faudra beaucoup plus d’argent à mettre de coté pour investir.

Je m’explique. Si votre argent est placé sur des investissements à 10 % (ce qui représente un degrés de risque et donc de perte en capital assez élevé) vous n’aurez besoin que de 144 000 € pour obtenir ce résultat.

Si par contre, si votre placement vous rapporte 5 % par an, vous aurez besoin de 288 000 €. A 4 ou 3 % – ce qui est plutôt la norme sur des placements en bourse – votre indépendance financière nécessitera respectivement 360 000 et 480 000 € de capital investi !

Quel est l’intérêt d’investir plutôt que d’épargner alors ?

D’une part, il y a la sérénité des résultats. En effet, une fois l’objectif de rendement atteint, vous ne grignoterez pas chaque année le le capital investi. Celui-ci continuera à produire son résultat, tant que vous maintenez le montant d’investissement. Là où avec 288 000 € vous ne pouviez vivre que 20 ans au maximum, avec l’investissement il n’y a plus de limite à la durée de rendement.

D’autre part, si vous utilisez bien les effets de cliquets et les effets boule de neige , vous n’aurez pas à économiser vous-même la totalité de ces sommes.

Vivre sans travailler

Réussir à estimer combien d’argent est nécessaire pour vivre est un exercice intéressant à réaliser quelque soit la situation financière dans laquelle on se trouve.

Pour la personne en grande difficulté, c’est un moyen de reprendre le contrôle de son budget en chiffrant le minimum vital nécessaire. En fonction cela peut même représenter un soutient psychologique si l’on estime que se sera dur mais que ça passe.

Pour les autres, évaluer ses différents niveaux de vie peut permettre d’interroger, voir de remettre en cause son propre style de vie. Si l’objectif est bien d’atteindre l’indépendance financière une bonne stratégie consiste à la fois à gagner plus d’un coté mais aussi diminuer le montant de sa consommation de l’autre.

Effectivement, au vue des problèmes économiques, sociaux et écologiques que rencontrent notre société, sur le long terme, la solution n’est sans doute pas d’avoir une vie calquée sur l’image renvoyée par les médias traditionnels, la télévision ou les politiques prônant la « start-up nation ».

Calculer ses différents niveaux de vie est donc aussi un moyen de prendre conscience des dépenses superflues, de la consommation accumulatrice inutile. Dans ce cadre, placer son argent et estimer combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler c’est se diriger vers une vie plus simple, moins prédatrice mais plus riche en elle-même !

Vous avez des précisions à apporter à l’article Combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ou votre opinion à donner ? Utilisez la zone commentaire à cet effet. N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux ou autres, afin de nous aider à améliorer et faire connaître nos contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
IGraal. Qu'est ce que igraal ?
facturer sans entreprise. Facturer sans SIRET. Calculatrice et ordinateur portable.
Comment mettre de l'argent de coté facilement. Des engrenages
Gagner plus. Les 4 piliers de l’indépendance financière. Des colonnades.
Économiser son argent. Tirelire ouverte remplit d'argent.