Loading...
Investissements

L’EFFET DE CLIQUET ET L’EFFET BOULE DE NEIGE

Effet de cliquet. Des rouages de roues dentées.

Si vous souhaitez developper considérablement votre patrimoine financier il existe deux notions essentielles que vous vous devez de comprendre et d’utiliser : l’effet de cliquet et l’effet boule de neige. Même si elles sont sensiblement différentes elles sont liées ensemble par bien des points. Dévalons ensemble les pentes de la liberté financière.

L’EFFET DE CLIQUET ET L’EFFET BOULE DE NEIGE : LE CERCLE VERTUEUX DE LA RICHESSE

La recherche de la richesse est un parcours qui dépend essentiellement de votre persévérance, de votre régularité d’investissement et de l’intelligence de vos placements plus que de la somme d’argent que vous possédez au départ. Dans l’absolu, le volume financier que vous possédez est même un facteur secondaire au sein de votre stratégie de richesse. Pour autant il a un impact sur deux notions fondamentales pour le développement de votre patrimoine financier : l’effet de cliquet et l’effet boule de neige. Mieux comprendre ces deux concepts vous permettra de les intégrer à votre propre plan d’action de richesse et vous donnera des étapes claires et précises à atteindre pour démultiplier vos résultats. Voyons comment…



Effet de cliquet définition

Si vous lisez des articles sur le développement financier, l’immobilier ou même l’investissement en bourse, vous trouverez régulièrement le terme d’effet cliquet…sans que l’on vous explique d’ailleurs exactement ce que c’est. Alors essayons, dans un premier temps de donner une définition simple de l’effet cliquet.

Effet de cliquet définition simple

L’effet de cliquet, que l’on appelle aussi parfois effet cliquet tout court, est un phénomène irréversible où un retour en arrière n’est plus possible dès qu’un certain stade a été dépassé.

L’image qui est le plus souvent donnée est celle des engrenages d’horlogerie où, dès qu’un cliquet passe un cran d’un mécanisme il est alors bloqué et n’a plus qu’un possibilité : passer le cran suivant.

Si plusieurs effet cliquet s’accumulent les uns après les autres, on parle alors parfois d’effet crémaillère.

Que signifie effet cliquet

Bon d’accord mais concrètement qu’est-ce que l’effet cliquet alors ?

D’abord il est important de comprendre que l’effet de cliquet ne s’applique pas exclusivement à la finance, ni même à l’économie en général. On le retrouve également dans le domaine de la politique ou de la médecine. Cependant, le phénomène a été énoncé en 1979 par James Duesenberry dans Income, Saving and the Theory of Consumer Behavior et concerne avant tout la matière économique.

Ensuite, l’effet cliquet n’est pas forcement positif. Par exemple, en médecine les adipocytes sont des cellules stockant la graisse. Or le corps n’a pas la possibilité naturelle d’en réduire le nombre. Donc plus vous consommez de nourriture en grande quantité et plus vous créez de ces « hangars » à graisse, rendant ainsi encore plus difficile la perte de poids. Cette impossibilité de réduire le nombre d’adipocytes et un effet cliquet négatif.

Heureusement pour vous, il est également possible d’utiliser la stratégie de l’effet cliquet à votre avantage pour vos finances, cela signifie que les profits engendrés sont d’une part sécurisés et, d’autres part, participe à la réalisation des profits suivants tout en augmentant ceux-ci. Ceci se concrétise par le fait qu vous verrez votre patrimoine effectuer des sortes de « bonds en avant » à chaque fois qu’il passera un de ses cliquets, c’est à dire une étape augmentant sensiblement vos profits.

Effet de cliquet exemples

Mais le mieux pour comprendre l’effet cliquet est, peut-être, de voir une série d’exemples précis.

Effet cliquet et intérêts composés

En fait l’exemple le plus parlant est celui des intérêts composés. Pour rappel, le principe des intérêts composés et d’incorporer les intérêts déjà perçu sur un capital à ce dernier et de les comptabiliser sur le calcul des intérêts qui suivent.

Dans cette stratégie de richesse, l’effet de cliquet se traduit de deux façons différentes. D’abord sur le fait que, tant que vous ne touchez pas à votre capital, les intérêts perçu ne peuvent pas diminuer (pas de retour en arrière possible donc). Ensuite par des paliers qui, une fois franchit, auront un impact majeur sur les gains que vous allez obtenir.

En effet, au départ les intérêts que vous allez toucher n’auront que peu d’impact sur le montant de votre capital. Mais ceux-ci s’ajoutant donc à la somme de départ, leur montant va devenir de plus en plus important au fil du temps et vont ainsi augmenter en conséquence la somme investit qui va vous permettre d’obtenir des intérêts plus importants, etc. On entre ainsi dans une forme de cercle vertueux dont l’impact s’accroit dès qu’un cliquet est passé.

Par exemple, imaginons 1 000 € placé à 5 % pendant un an et rapportant donc 50 € d’intérêts à la fin de l’année. L’année suivante, les intérêts acquis s’ajoutant au capital, les gains seront alors de 52 € 50. C’est mieux mais pas de quoi sauter de joie. A ce rythme, il vous faudra 15 ans pour doubler votre capital (1er gros effet cliquet) mais à ce moment là il vous faudra seulement 8 années supplémentaires pour tripler la somme de départ (2ème gros effet cliquet), puis 5 de plus pour la quadrupler… et ainsi de suite.

Si vous souhaitez faire des simulations vous permettant de découvrir des étapes d’effet cliquet sur la base d’intérêts composés, je vous conseille d’employer une calculatrice d’intérêt composés. Vous pourrez ainsi tester différents types de scenarios possibles.

Effet de cliquet et assurance vie

Vous l’avez compris, les effets de cliquet ne sont pas des montants ou des sommes calculés à l’avance et semblables pour tous. En fait se sont avant tout des seuils qui pourront être déterminés pour chaque cas de figure et en fonction de vos objectifs. Globalement c’est donc à vous de les déterminer puis, par la suite, de faire en sorte de les atteindre le plus rapidement possible afin de bénéficier de leurs effets.

Cependant, lorsqu’il s’agit simplement d’atteindre certains montants de patrimoine, ils sont assez simples à trouver. Cela peut être un montant d’intérêt (ou de dividende), comme dans l’exemple donné précédemment ou encore un montant de capital à atteindre.

Pour ce dernier cas, vous pouvez, éventuellement employer la « règle des 72 » qui permet d’estimer rapidement le temps pour doubler son capital dans un placement réalisé sur la base des intérêts composés. Pour cela, il suffit de diviser 72 par le taux d’intérêt annuel.

Et s’il est bien un domaine où l’on parle d’effet cliquet c’est celui de l’assurance-vie. C’est d’ailleurs le principe même des fonds en Euros… du moins dans un contexte qui n’est pas celui de taux négatifs (comme c’est le cas actuellement) ! Le capital étant garanti et le taux d’intérêt étant fixe, on se retrouve dans la même configuration que pour les intérêts composés.

Cependant, si vous avez une partie de votre assurance-vie composée d’unités de compte le principe s’applique mais un peu différemment. En effet, les intérêts et dividendes peuvent être également réinvestis dans de nouvelles unités de compte. On retrouve alors le même principe que pour les intérêts composés mais sur la base d’unité de compte. En d’autres termes, vous pouvez déterminer comme effet de cliquet le nombre de nouvelles unités de compte obtenues grâce aux intérêts réinvestis.

Effet cliquet. Un cliquet de mécanisme d'horlogerie.
L’effet de cliquet version horlogerie. C’est la même chose pour votre argent !

Effet cliquet et immobilier

Un autre domaine d’investissement où l’on peut déterminer des effets cliquets est celui de l’immobilier. Mais dans ce cadre, ceux-ci se concrétisent de deux manières différentes :

– Sur votre patrimoine.

– Sur le revenu.

Attention cependant, je ne parle ici que de l’effet cliquet positif pour l’investisseur, pas de celui lié à la bulle immobilière actuelle qui entraine une hausse constante des prix et qui n’est pas forcement bénéfique pour l’économie.

L’effet de cliquet en immobilier peut donc se constater directement sur votre patrimoine personnel. En effet, à partir du moment où vous achetez un bien, même sur la base d’un emprunt, son montant augmente d’autant votre patrimoine financier. Or le montant de ce patrimoine peut être un élément important pour certaines opérations financières. L’achat d’un bien immobilier aura donc un effet car il augmentera votre propre patrimoine de la valeur du bien, même si vous n’avez pas fini d’en payer le crédit.

Mais l’effet cliquet jouera également sur votre revenu… dans le cas où votre investissement immobilier serait réalisé dans un but locatif. Effectivement, les loyers perçus vont, naturellement, s’ajouter à votre revenu. Il va donc avoir un impact majeur si votre stratégie de richesse est basée sur ce type d’investissement. En effet, le montant que vous pourrez emprunter dépend, essentiellement, du niveau de vos revenus. Mécaniquement, à chaque fois que vous faites l’acquisition d’un bien immobilier dans le but de louer, votre revenu personnel se voit ainsi augmenté et accroit donc le montant d’emprunt possible. Et il en sera ainsi à chaque nouvel achat. On comprend comment il est possible de devenir financièrement indépendant en quelques années en utilisant les effets de levier de ce système.

L’effet de cliquet ; comment l’utiliser

On l’a vu, en fonction de votre stratégie d’investissement et de vos objectifs l’effet de cliquet ne sera pas vraiment le même. Mais même s’il peut sembler n’être qu’un indicateur des étapes que vous parvenez à franchir, s’est un élément que vous pouvez intégrer dans votre propre plan d’action financier.

En effet, en déterminant, par avance, les niveaux qui vont avoir un impact significatif sur vos revenus, votre patrimoine ou vos ressources financières, vous pouvez ainsi focaliser toute votre attention et toutes vos possibilités jusqu’à les atteindre les unes après les autres.

Pour autant, l’effet de cliquet n’est pas le seul marqueur de réussite à suivre. Il existe un autre phénomène qui lui ressemble mais qui montre de façon plus continue le développement de votre patrimoine financier : l’effet boule de neige.

A LIRE :                                                                                                                        Income, Saving and the Theory of Consumer Behavior , James Duesenberry L’effet boule de neige, Warren Buffet

L’effet boule de neige

En soi l’effet boule de neige ressemble beaucoup à l’effet de cliquet. Mais là où ce dernier se fait ressentir par des à-coups sur votre patrimoine, l’effet boule de neige indique plus l’évolution permanente (en plus ou en moins) de votre « fortune ».

Effet boule de neige définition

Mais concrètement que signifie effet boule de neige ? C’est une forme de cercle vertueux (ou vicieux en fonction de la situation) dans lequel les éléments vont s’accumuler et s’ajouter aux éléments déjà présents. Le phénomène s’auto-entretient donc et son évolution tend donc à se faire de plus en plus vite.

Il tire son nom de l’analogie d’une petite boule de neige qui court sur une pente. A chaque tour elle va à la fois amalgamer plus de neige – augmentant ainsi sa propre surface qui va donc accumuler d’autant plus de neige, etc – et augmenter sa vitesse à mesure de descente. De petite, elle finit par devenir une grosse boule de neige qui dévale la pente à très grande vitesse.

Qu’est-ce que l’effet boule de neige en économie ?

L’effet boule de neige montre la progressivité et l’évolution de l’augmentation de votre capital ou des résultats de vos investissements. C’est un indicateur de progression de votre stratégie. Il est, certes, moins marqué que l’effet de cliquet qui lui vous montre les étapes franchit et les bonds de vos résultats.

Du coup, ça veut dire quoi « effet boule de neige » pour vos finances ? Comme l’effet de cliquet, il s’agit donc d’une stratégie d’accélérateur financier auto-alimenté où vos résultats à un moment donné vont avoir un impact direct sur vos prochains résultats.

Pour mieux comprendre cela, reprenons le cas de placement financier sur la base des intérêts composés. Dans ce cadre, vous avez compris que si vous placez une somme sur un compte à rendement fixe, chaque année les intérêts vont s’accumuler au capital et ainsi augmenter le montant des gains de l’année suivante. Plus le temps passe et plus les intérêts grossissent. Ainsi à chaque versement d’intérêts l’écart entre ceux obtenus et les précédents s’accroit, accélérant d’autant le processus comme dans une fonction exponentielle  !

Dans l’exemple décrit plus haut, la première année vous touchez 50 € d’intérêts et la seconde 52 € 50, soit une augmentation de 2 points et demi. La troisième année se sera plus de 5 points. La quatrième année, l’écart sera de près de 8 points par rapport à la première année… et ainsi de suite. C’est ça, l’effet boule de neige.

L’effet de cliquet et l’effet boule de neige, comment les accélérer ?

En soi, l’effet cliquet et l’effet boule de neige ne sont que des indicateurs vous permettant d’évaluer la progression de votre patrimoine ou des résultats de vos investissements. Difficile donc d’en faire des stratégies à part entière.

Pour autant se sont bien deux éléments que vous pouvez intégrer à votre propre plan d’action financier. Comme nous l’avons vu, vous pouvez déterminer, en fonction de votre pilier d’investissement , les étapes clefs entrainant des effets importants sur vos gains et sur lesquelles concentrer pour un temps tous vos efforts. Etablir une « échelle d’effets cliquets » peut vous permettre d’affiner vos objectifs mais surtout de les segmenter. Dans le même temps, vous pourrez mesurer régulièrement votre effet boule de neige et ainsi avoir une vision précise de l’évolution de vos investissements.

Mais un autre domaine dans lequel peuvent s’appliquer ces stratégies est celui des remboursements de credit) . En effet, dans le cas où vous auriez plusieurs crédits à rembourser, vous pouvez adopter une tactique « boule de neige » en vous focalisant sur la dette au montant le moins important. Dès que celle-ci est remboursée vous passez à la nouvelle moins importante, que vous pourrez solder plus facilement du fait de la disparition de la première. De dettes en dettes vous aurez également un effet de cliquet qui se créera rendant les remboursements suivant à la fois plus rapides et… moins douloureux.

Alors effet de cliquet ou effet boule de neige… à vous de voir. En attendant si cet article vous a intéressé ou même aidé, n’hésitez pas à le dire dans la zone commentaires. Et si vous avez, vous-même, des stratégies se basant sur ces deux effets, partagez les également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Gagner beaucoup d’argent. Des piles de pièces de monnaie.
Gagner plus d’argent. Un graphique avec une courbe qui augment de plus en plus.
Quelle épargne choisir ? Un petit cochon tirelire où l'on met de la monnaie.
Que faire de ses économies. Des pièces de monnaie déversées d'un pot.
C'est quoi l'argent ? Des billets sur une corde à linge.