Loading...
Se renflouer

ÊTES-VOUS SURENDETTÉ ?

Pied à coulisse enserrant des pièces de monnaie à cotè d'une calculatrice le tout sur une feuille de compte. Vous êtes peut-être surendetté.

DE L’IMPORTANCE D’AVOIR LES YEUX EN FACE DES TROUS !

Si vous avez suivi les conseils de l’article sur l’état des lieux financiers, vous savez maintenant où vous en êtes financièrement. Si vous ne l’avez pas encore fait, alors il est temps de faire cette état des lieux . A partir de ces résultats vous saurez si votre situation est celle de quelqu’un d’endetté, de surendetté ou si vous êtes sur un terrain favorable.

Évidemment la méthode ici décrite n’est pas à prendre pour parole d’évangile, mais elle permet de se faire une idée de sa propre situation. C’est ce que j’ai fait, fort heureusement pour moi !!!

Cela dit, quel que soit le résultat obtenu, voyons maintenant si vous êtes surendettés, endettés, si vous avez juste des problèmes de budget ou si vous êtes dans une situation favorable pour développer votre richesse financière.

Mais avant tout, voyons à quoi correspond chacune de ces situations en partant du « très bien » vers le « pire ».

CAS N° 1 : LA SITUATION FAVORABLE

Eventail de billets de dix Euros.
Ah ! Finir le mois de cette façon…

Là, vous avez un montant total positif. Comme je l’ai déjà évoqué, à ce montant doit être soustrait les dépenses de la vie courante, c’est à dire toutes les dépenses fluctuantes mais pouvant être régulières ou non. On y trouve donc l’alimentation, les frais de vêtements, le carburant pour votre véhicule et tous les autres achats NÉCESSAIRES à la vie quotidienne (A vous de voir ce qui peut être considéré comme nécessaire). Pour l’instant, vous pouvez en faire une approximation ou en avoir un montant détaillé, à vous de voir.

Si, après avoir soustrait ce montant (exact ou estimé) au montant de l’état des lieux financier , le résultat est toujours positif, alors vous êtes bien dans une situation favorable. En d’autres termes, vous n’êtes ni endetté, ni surendetté. Vous pouvez déjà épargner ou investir en fonction du montant qui reste chaque mois. Vous trouverez dans ce blog des tas d’idées et de méthodes vous permettant de rentabiliser cette argent en « surplus ».

CAS N° 2 : LA SITUATION PRÉCAIRE OU LES PROBLÈMES DE BUDGET

Un portefeuille fermé maintenant dans la prise d'un mini-étau.
Les fins de mois difficiles…

Des fins de mois difficiles ?

Cette situation intervient soit lorsque vous avez un montant total positif mais qui devient neutre (égal à zéro) ou légèrement négatif (jusqu’à – 300 ou – 400 € maximum) lorsque vous soustrayez vos dépenses de la vie quotidienne ; soit lorsque vous avez un montant total égal à zéro mais que vous ne descendez pas à moins 300 / 400 € par mois lorsque vous soustrayez vos dépenses courantes.

En fait c’est la situation des « fins de mois difficile » : vous payez vos frais fixes, mais évidemment il faut bien vivre, se nourrir, se vêtir et vous êtes donc obligé d’aller au-delà de votre budget en vous retrouvant légèrement en négatif sur votre compte bancaire.

Pour expliquer les choses différemment, vous accumulez les découverts. En cela, pour l’instant rien de grave mais ATTENTION, car cette position peut s’avérer dangereuse à plus long terme. En effet, si vous dépasser votre découvert autorisé vous allez payer des frais ; frais qui risquent de vous faire dépasser encore plus le mois suivant, etc. Bref, vous risquez d’entrer dans une spirale infernale. Rapidement vous serez endetté puis à un doigt d’être surendetté. Et votre banquier ne fera rien pour vous aider !

La Banque n’est pas votre ami !

Contrairement à ce qu’on pense généralement, les banques « adorent » les personnes en découvert… surtout si elles sont solvables (c’est à dire si un salaire entre tous les mois !). Pourquoi ? Tout simplement parce que dès que vous dépassez votre découvert autorisé, la banque va vous comptabiliser des frais ; frais qui seront payé par le salaire suivant ce qui va vous amener à avoir un découvert légèrement plus important, donc plus de frais a payer par le salaire du mois suivant !Le decouvert est une forme d’endettement/ À partir de là, il est très facile de se retrouver surendetté.

Il y a quelques années j’ai rencontré une personne qui était régulièrement dans cette situation. Avec un bon salaire mais vivant un peu au dessus de ces moyens, cette personne payait tout les mois, en moyenne, une trentaine d’Euros de frais de découvert. « C’est peu » me direz-vous ? Faites le calcul sur 12 mois puis sur 2, 5 ou 10 ans et vous verrez l’argent qui a été gracieusement donné à sa banque ! .

Vous comprenez le danger ? Si vous êtes dans cette situation, en fait vous vivez à crédit. Mais rassurez-vous la situation n’est pas désespérée. En s’y prenant rapidement et avec une bonne gestion la barre peut se redresser très vite.

CAS N° 3 : LA SITUATION D’ENDETTEMENT

Homme en jean et tee shirt noir sortant le fond de ces pochses... vides.
Le surendettement est bien pire que de ne plus avoir un sous en poche…

Endetté ou Surendetté ?

Si votre montant est négatif (une fois les dépenses courantes déduites), que vous tombez au moins à environ – 500 € par mois et que dans vos frais fixes vous avez des dettes ou des crédits à rembourser, alors vous êtes en situation d’endettement voire de surendettement.

Bon là, globalement deux cas de figures peuvent se présenter :

  • Soit vous n’avez pas de crédits, pas de dettes et seulement des découverts bancaire. Dans ce cas vous êtes comme dans le cas n°2 mais sous une forme un peu plus aggravée. Une meilleure gestion des dépenses devrait redresser assez rapidement la situation et vous éviter de vous retrouver surendetté.
  • Soit vous avez des découverts, des dettes et/ou des crédits. Là il est possible que vous soyez déjà surendetté.

Le cas du surendettement

Pour le droit français la situation de surendettement d’une personne physique (c’est à dire, vous, moi, votre voisin, bref une personne !) « est caractérisée par l’impossibilité manifeste pour le débiteur de bonne foi de faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles ou à échoir » (article L. 330-1 du code de la consommation). Pour le conseil de l’Europe c’est la « situation où l’obligation débitrice d’une personne ou d’une famille excède manifestement et/ou sur une longue période ses capacités de remboursement ». En bref, si vous avez des dettes et que votre train de vie est le plus réduit possible mais que malgré tout vous ne pouvez pas rembourser, alors vous êtes en situation de surendettement.

C’est la pire des situations financière de départ mais il est possible de s’en sortir par des mesures drastiques. Des personnes l’ont fait avant vous. D’autres le feront après vous, donc ne désespérez pas.

J’écrirais prochainement une série d’articles sur les démarches à engager lorsque vous êtes en situation de surendettement.

POUR FINIR (POUR L’INSTANT)…

Après avoir lu cet article et appliqué ces principes vous vous sentirez peut-être un peu démoralisé, notamment pour les cas de figure 2 ou 3. C’est normal, car vous venez de prendre conscience de votre situation financière. Vous vous êtes peut-être rendu compte que vous étiez endetté ou surendetté. Il est possible que vous ayez surestimé vos finances ou bien vous ne vous en étiez jamais préoccupé ; peu importe… Il est inutile de vous flageller ou de vous jeter des pierres, l’intérêt est avant tout de savoir où vous en êtes, de ne pas se mentir, d’avoir les yeux en face des trous. Pour chacun de ces cas, il existe des solutions que nous allons voir ensemble au fur et à mesure des publications. Chacune vous permettra de reprendre en main vos finances et d’améliorer peu à peu votre situation. Lisez, appliquez, ça ne dépend que de VOUS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment être riche. Portefeuille avec des billets de banque entourè d'un couteau et d'une fourchette.
Gagner du temps au quotidien. Un chronomètre à gousset.
Moins dépenser que ce que l'on gagne. Un homme courant après de l'argent munie d'ailes.
Une banque comment ça marche ? Une caisse remplie de billets de banque.
Économiser l’électricité et gagner de l’argent. Une ampoule éclairée.