Loading...
S’organiser et Gérer

GÉRER SA BANQUE

Gerer sa banque. Un coffre en bois.

Si vous cherchez à devenir indépendant financièrement, votre Banque doit devenir le nœud central de vos finances. Mais nous sommes le plus souvent dépendant de ses services plutôt que l’inverse. Du moins c’est l’impression que nous avons. Alors comment reprendre le contrôle ? Comment gérer sa banque pour la remettre à notre service ? Réglons les comptes un à un…

GÉRER SA BANQUE

OU COMMENT PROFITER DE SON BANQUIER ?

Pour la plupart des gens, avoir rendez-vous avec son banquier n’est pas bon signe. Pourtant, une Banque n’est pas forcement votre ennemie. Dans le même temps elle n’est pas non plus votre ami. Mais nous avons souvent l’impression que c’est elle qui a le contrôle de nos finances. Besoin d’un crédit ? Il faut l’accord du banquier. Un découvert ? Le banquier vous tire les oreilles. Vous désirez retirez de l’argent ? Elle vous fait payer le service, etc. Reprendre en main ses finances, c’est aussi remettre chacun à sa place. Et votre Banque doit être à votre service. Au mieux elle peut être un partenaire mais en aucun cas elle n’est votre patron ! Voici donc un plan d’action pour gérer sa banque et instaurer des rapports précis et sains avec votre banquier.

1 – Gérer son budget

Instaurer des rapports clairs avec son banquier débute par un travail en amont. En effet pour pouvoir gérer sa banque , il faut d’abord gérer son propre budget. Connaitre globalement le montant de ses frais fixes, avoir une idée précise de son budget utilisable sont des bases essentielles à établir.

Parallèlement, faire ses comptes est aussi une habitude à prendre. Même si cela peut sembler rébarbatif, c’est un passage obligé pour toute évolution financière et surtout pour avoir de bonne relation avec son conseiller financier. Dénigrer cette étape c’est comme vouloir faire du rallye auto et refuser d’apprendre à conduire… Ca n’a aucun sens !!!

Pour un système simple et efficace de comptabilité personnelle, je vous renvoi à l’article « Comment faire ses comptes et gérer son budget ». La procédure décrite, couplée avec celle du budget utilisable de l’article « La méthode ultime pour faire son budget », vous permettra de vous y retrouver facilement et de passer moins de 20 minutes par mois sur vos comptes.

2 – Éliminer ses crédits

Pour réussir à gérer sa banque et son banquier, il ne suffit pas de faire ses comptes. Il faut également que ceux-ci soient le plus « propres » possibles. Et les crédits entachent votre compte en banque.

Enfin… ceux qui sont nocifs. Globalement se sont avant tout les crédits à la consommation et les découverts bancaires. Un prêt immobilier investit dans du locatif, par exemple, n’est pas un crédit nocif. En effet, ce dernier vous rapporte de l’argent. Il devient alors un investissement. Pour comprendre cette différence je vous renvoie à « Crédits, prêts et investissements : les frères ennemis ? » .

Quand aux dettes qui plombent votre budget, si vous en avez, à vous de mettre en place des remboursements réguliers pour vous en débarrasser. L’article « Le Crédit sous toutes ses formes » vous explique d’ailleurs comment.

Évidemment, le mieux est de n ‘avoir ni dettes, ni crédits, ni découvert. Mais pour être dans une position la plus forte possible par rapport à votre Banque, montrez que vous avez mis en place des mécanismes pour vous en débarrasser, sera toujours mieux que de ne rien faire. Certes, votre situation ne sera peut-être pas la plus « clean » possible, mais de cette façon vous envoyez un message fort à votre conseiller : « je contrôle mes finances ».



3 – Votre conseiller

Qu’on l’ appelle « conseiller financier », « chargé de comptes » ou de tout autre nom issu d’une agence de marketing, c’est lui qui sert d’interface entre vous et l’organisme financier mais… il n’est pas le mieux placé pour ça !

Qui est votre conseiller ?

Que les choses soient claires, votre conseiller clientèle n’est pas là pour vous aider. Il est là pour vous vendre des services ! D’ailleurs, à chaque fois que vous le rencontrez, que fait-il ? Il vous demande si vous avez besoin d’un crédit, d’une assurance, d’un financement, etc. Vous a t-il déjà parlé d’opportunités de placements ? De méthode de valorisation de patrimoine ? D’investissement immobilier ? Bref, vous a il déjà aidé à gagner de l’argent ?

La réponse que vous cherchez c’est NON.

Pourquoi ? Par ce qu’il n’est pas là pour ça. Si vous voulez savoir qui est vraiment votre conseiller, allez voir cette courte vidéo : « Des secrets de banquier ». Elle vous permettra de relativiser son rôle.

Pourtant gérer sa banque c’est gérer la relation avec votre conseiller. C’est lui qui va servir d’interface entre vous et la Banque. Avoir une bonne relation avec votre Banque passe donc par le fait d’avoir une bonne relation avec son banquier.

Gérez votre conseiller

Si vous avez rempli les étapes précédentes, vous êtes paré pour celle-ci : la rencontre avec votre chargé de clientèle.

D’abord faites un point – de votre coté – des services que vous avez dans votre banque, et surtout de ce qu’ils vous coûtent : carte bleue ; gestion de frais, assurances diverses et variées de vos comptes, etc.

Lors du rendez-vous, refusez toute proposition de crédits ou de services. Après tout, vous êtes là pour faire un point de votre situation, pas pour l’aggraver, non ?

Ensuite, intéressez-vous à votre argent. Vérifier votre situation avec lui. Répondez à ces questions. L’important est de faire bonne figure. Et d’établir de bons rapports. Parlez lui de vos projets financiers, sans pour autant vous étendre. Il vous fera sans doute des propositions de services, donc écoutez le… récupérez la documentation qu’il vous donne pour la lire plus tard mais… ne prenez aucun engagement.

Bref , ayez l’attitude polie d’une personne qui est décidée à gérer son argent, ses comptes et son patrimoine. Même si votre situation n’est pas reluisante au moment de ce rendez-vous, dites-vous que vous engrangez des points pour les futures rencontres.

Enfin posez des questions sur les différents coûts des services que vous possédez. Voyez avec votre conseiller s’ils correspondent à votre situation et s’ils vous sont vraiment utiles. Si ce n’est pas le cas voyez s’il peut vous les enlever. En général, s’il le peut il vous fera la proposition lui-même. S’il ne le fait pas, demandez… sans insister. La prochaine fois vous reviendrez mieux armé pour obtenir ce que vous désirez.

Dans tous les cas, si vous comptez rester dans la même Banque, gardez un contact régulier avec votre conseiller. L’idée est dans faire un atout dans votre jeu et non un ennemi.

4 – Le compte en banque, le nœud de vos finances

La reprise en main de vos finances passe également par la reprise en main de votre propre compte en Banque. Deux objectifs sont à viser :

– Transformer votre compte bancaire en outil de gestion de votre argent.

– Faire en sorte qu’il vous coûte le moins possible, voire qu’il ne vous coûte rien.

Gérer sa banque ; faire disparaître les frais

Pourquoi payez-vous des frais bancaires ? Vous payez le service de gestion de votre compte et de votre carte bleue, me répondrez-vous ? Bien sûr, il faut bien que la Banque rémunère ses services quelques part. Sauf qu’elle n’en a pas besoin. En effet, la Banque utilise votre argent pour proposer des crédits sur lesquelles elle touche déjà des intérêts ! Dans ce cas elle se rémunère deux fois.

Par ailleurs, vous trouvez ça normal, vous, de payer pour pouvoir utiliser votre argent ? Moi non. En d’autres termes, il est temps de faire en sorte de ne plus payer ses services divers et variés qui vous coûtent horriblement cher pour rien.

Reprenez, un a un les différents éléments que vous payez, et notez ce qui devrait disparaître. Ensuite, la prochaine fois que vous aurez rendez-vous avec votre conseiller, demandez lui pourquoi vous payez encore votre carte bleue, alors qu’il existe des Banques en ligne qui vous offrent ce service ! Faites disparaître les options que vous avez sur votre compte bancaire et demandez la gratuité de votre carte bleue.

Je vous assure que les chargés de clientèle sont capable d’agir sur ses éléments. Pour ma part, même si je suis aussi client chez une Banque en ligne, je ne paie plus aucun des services de ma banque classique. Juste parce que je l’ai demandé… et que mon conseiller sait que je peux faire basculer tous mes comptes ailleurs !

L’outil de gestion de votre compte

Votre compte bancaire n’est pas seulement un espace immatériel sur lequel vous recevez votre salaire. A terme il doit devenir une sorte de plate-forme sur laquelle vous recevez votre argent et qui le redirigera automatiquement vers les endroits où il doit aller.

D’abord, votre épargne et vos placements. Si vous vous connaissez vos frais fixes et que vous gérez bien votre budget utilisable, alors le surplus doit être dirigé vers des investissements. Et ce en premier ! Dès que votre salaire arrive, la part calculée doit être virée automatiquement vers le ou les comptes prévus à cet effet.

Ensuite tout les frais fixes doivent être prélevés via des virements automatiques afin que vous n’ayez pas en vous en soucier.

Le reste constitue votre budget utilisable avec, éventuellement une petite marge de manœuvre.

De cette façon là, vous gagnez en efficacité et en temps ! Il ne vous reste plus qu’à faire le point régulièrement en guise de vérification… et c’est tout. Ainsi le compte bancaire devient un outil qui permet de mieux gérer sa banque. Et ses finances.

5 – Gérer l’infidélité bancaire

Gérer sa banque c’est aussi être prêt à la quitter pour aller ailleurs. En effet, si vous désirez reprendre vos finances en main et être maître de votre argent, il faut être capable d’être infidèle à son ancienne banque. Aujourd’hui, rien de plus facile qu’économiser de l’argent sur sa Banque en passant sur un organisme en ligne. En quelques clics, votre compte sera ouvert et s’occupera de toutes les démarches pour le transfert de votre compte.

Certaines Banques vous offre même de l’argent sur ça. Sur Fortuneo, par exemple c’est 80 € qui vous seront offerts à l’ouverture (vous pouvez utilisez mon code de parrainage au moment de l’inscription : 12762552).

Vous n’êtes pas non plus obligé de quitter votre actuel établissement bancaire. Avoir plusieurs Banques peut permettre d’avoir un système financier plus optimisé en fonction des placements ou des investissements que vous réalisez. Un compte principal pour dispatcher l’argent à travers plusieurs établissements, qui vous fourniront les outils financiers dont vous pouvez avoir besoin. Et c’est également un élément qui pèsera sur toute négociation avec votre conseiller… celui-ci comprenant qu’il pourrait perdre un client si ce dernier n’est pas satisfait !

Profiter de sa Banque : tout un art

Si vous suivez les conseils décrit ici et si vous parvenez à imposer certains principes avec votre conseiller, vous verrez rapidement des changements dans vos relations avec votre Banque. N’oubliez pas : à partir du moment ou vos finances sont saines, gérer sa banque devient bien plus facile. Aujourd’hui, il est extrêmement facile de changer de Banque. Si vous êtes un client « propre », votre organisme financier n’aura aucun intérêt à vous laisser partir. C’est à vous de choisir le niveau de relation que vous désirez avec ce qui est, au final, une société de services comme n’importe quelle autre. Et si la situation ne vous convient pas : changer de Banque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Faire des économies sans changer son mode de vie. Une pile de pièces de monnaie sur un tas de billets de banque.
Plan d'actions d’indépendance financière. Carnet avec une mind-map.
Devenir riche c'est quoi pour vous ? Pingouin sur une plage dans une boite de sardine.
Économiser c'est idiot ? Une tirelire-cochon percée dont un flot de monnaie s’échappe.
Visage d'un homme dans nuage de fumée bleue. Prêt, crédit, dette, surendettement, des mots qui font peur.