Loading...
S’organiser et Gérer

QUELLE BANQUE CHOISIR EN FONCTION DE SA SITUATION

Quelle banque choisir. Petit cochon tirelire.

Dans la première partie du guide sur le choix d’un établissement bancaire « Comment choisir sa banque », les besoins en services bancaires nous avaient servi à définir quelle banque choisir. Dans cette seconde partie, nous partirons de notre situation personnelle pour faire le choix à la fois des outils financiers nécessaires et de l’établissement lui-même.

CHOISIR UNE BANQUE :

LE GUIDE 2ÈME PARTIE

Quelle banque choisir lorsqu’on est jeune ? Que choisir comme banque pour placer son argent ? Que prendre comme établissement bancaire quand on est étudiant ? Quel types de services financiers prendre ? Quelle banque choisir avec le moins de frais ou avec un dossier de surendettement ? Autant de questions que l’on peut se poser et qui relèvent de notre propre situation personnelle. Dans la suite de ce guide sur le choix de son établissement bancaire nous allons, ici, inverser la méthode d’analyse. Plutôt que de découvrir les besoins réelles qui vont permettre ensuite de comparer les banques, je vous propose une série de « menus » tout prêt en fonction de cas de figures « standards » ou courants. Nous commencerons par explorer une série d’outils financiers transversaux à ses situations avant de nous attaquer à des cas typiques pouvant vous servir de modèle afin de bien choisir votre banque.

Mais avant cela, passons par une petite mise en garde…



Les Banques et leurs bouquets de service

Au restaurant, vaut-il mieux prendre un menu ou commander à la carte ? Lorsque vous ne connaissez pas l’établissement où vous allez manger, le menu peut être une solution, car il vous permettra de vous faire une idée assez précise de la cuisine qui est pratiquée pour un tarif (en général) plus avantageux. De même si vous êtes pressé et que vous n’avez pas le temps de voir chaque plat en détail, c’est aussi la solution la plus simple. Par contre le connaisseur préférera choisir à la carte. Le tarif sera peut être plus important … mais souvent la quantité aussi. De ce fait le rapport qualité/ prix est souvent bien meilleur.

Et bien, pour une Banque c’est exactement pareil. Sous le couvert de la facilité, les établissements bancaires sont passés maîtres dans l’art de vous proposer des « packs » de services bancaires, souvent liés à une carte de paiement, qui semble, de prime abord, être financièrement intéressante mais qui, au final, sont très avantageux… pour la banque elle-même. En effet, la plupart de ses offres groupées de services bancaires, sont régulièrement épinglées par les associations de défenses des consommateurs. Par exemple, en 2017, la CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers) indiquait dans son rapport sur les tarifs bancaires que :

« Les « petits consommateurs » (ceux n’ayant besoin que de quelques produits bancaires) n’ont intérêt à prendre une formule groupée que dans une banque sur 10 ».

Globalement, en plus de l’opacité tarifaire, la quasi totalité de ces packages de services bancaire offrent de trop nombreuses options dont certaines sont plus que contestables. En d’autres termes : vous payer pour des outils ou des services financiers que vous n’utiliserez jamais.

Mais pire ! Certains de ses « avantages », inclut dans ses « services groupés » et que le client de la banque paie n’ont même aucune utilité. C’est le cas par exemple des « assurance perte et vol des moyens de paiement » censé protéger le client en cas d’utilisation frauduleuse de sa carte bancaire ou de son chéquier. Facturé souvent très cher, vous me direz que cette protection peut être bien utilise. Oui… sauf que l’article L133-19 du code monétaire et financier explique que, de toute façon dans le cas d’utilisation frauduleuse d’un moyen de paiement après vol ou perte, la banque doit rembourser la totalité des montants dérobés. L’assurance en question n’est donc qu’un moyen de vous faire payer un service qui vous est due !


Choisir une banque : les services à éviter

Si l’assurance perte et vol est le service bancaire inutile le plus courant dans les établissement de crédit, il en existe d’autre dont vous pouvez vous séparer sans craintes, ni regrets. Par exemple il arrive que dans votre pack d’outils bancaires soit inclus des abonnements à des revues ou magazines, gratuit dans un premier temps puis payant dans un second ! A vous de voir si vous êtes là pour choisir une banque ou vous abonner à une librairie !

Moins évident à repérer, les assurances- décès. A ne pas confondre avec l’assurance-vie, qui, elle, est une forme d’épargne de prévoyance prevoyancevisant à faire fructifier des fonds pour un futur à moyen ou long terme.

Autre service, parfois facturé dans le cadre de ces bouquets de service bancaires : l’épargne automatique ! En soi cela semble très utile mais si vous avez réfléchis votre démarche pour savoir quelle banque choisir vous savez qu’il est possible de mettre en place soi-même des virements automatiques pour alimenter son épargne.

Dernier outils à éviter à tout prix : le crédit renouvelable. Car oui, certains établissement bancaires n’hésitent pas à lier votre pack et carte de paiement à un crédit permanent. En d’autres termes, si vous ni faites pas attention en utilisant votre carte de paiement vous risquer de régler par le biais d’un crédit !!!

En fait, loin de moi l’idée de vous dire que tous les services proposés par votre Banque sont inutiles. Non ! Il s’agit juste de savoir de quoi il s’agit et combien vous les payez. Car n’en doutez pas tout ceci s’ajoutera au final à la facture. En d’autres termes, il vaut mieux composer son menu de service bancaire soi même. Prendre d’abord et uniquement ce qui est essentiel puis éventuellement choisir des options… quitte à ce qu’elles soient dans un autre établissement financier. Quelle banque choisir c’est aussi savoir quoi choisir comme outil ou services bancaires.

Les services bancaire de base

De ce fait, il existe d’ailleurs un certains nombre de services de bases auquel tout client d’une banque peut prétendre. C’est un peu le minima de ce que vous offrent les établissements financiers. Pour autant, comme vous allez le voir, en eux-même ces outils sont largement suffisant dans la gestion de son budget familial et de ses comptes personnels. Il faut donc savoir qu’en France, dans le cadre du « droit au compte » un certains nombre de service sont considéré comme indispensable. En effet, comme il est extrêmement difficile de vivre sans compte bancaire le législateur a donc mis en place 12 services bancaires de base :

  • L’ouverture, la tenue et la clôture d’un compte en banque.
  • La fourniture d’un relevés d’identité bancaire ou RIB.
  • L’envoi mensuel d’un relevé des opérations réalisées sur le compte : le relevé de comptes.
  • Des moyens pour consulter à distance le solde du compte.
  • La domiciliation de virements bancaires, c’est à dire le fait que vos revenus ont pour « domicile » une banque que vous avez choisis. Vos salaires éventuels seront donc versés sur votre compte à cette banque uniquement.
  • Les dépôts et les retraits d’espèces au guichet de l’établissement bancaire.
  • L‘encaissement des chèques ou des virements bancaires.
  • Les règlements par prélèvements SEPA, titre interbancaire de paiement ou par virement bancaire SEPA.
  • Une carte de paiement  autorisant les paiements sur Internet et des retraits dans l’Union Européenne.
  • L’accès à des chèques de banque ou d’un moyen de paiement équivalent.
  • Un changement d’adresse par an.
  • La réalisation des opérations de caisse (Change des devises étrangères, accès aux brochures tarifaires, changements d’options pour une carte bancaire, demande de carte de crédit, etc).

Comme vous pouvez le constater, ces services bancaires de bases couvrent déjà un large panel de besoins. Et la plupart des gens n’utilisent d’ailleurs guère plus. Dans ce cas pourquoi payer des packs d’options que vous n’utiliserez sans doute jamais ?

Une banque au quotidien

Mettons nous d’accord. Au regard de tout ce que propose les banques en termes de services, il n’y a en réalité qu’une liste, somme toute très limitée de choses dont vous avez vraiment besoin. Alors passons en revue les éléments principaux sur lesquels vous pourrez vous basez pour comparer les services bancaires.

Au final, vous n’avez besoin que de 6 outils qui répondront à la quasi totalité des besoins que vous aurez au niveau financier :

  1. Un compte courant.
  2. Un compte épargne.
  3. L’accès à des chèques et un chéquier.
  4. Une carte de paiement.
  5. La possibilité de faire des virements.
  6. Un ou des comptes d’investissements.

– 1 Un compte courant,

Le compte courant vous permet de déposer de l’argent et d’en retirer par intermédiaire d’une carte bancaire (et non une carte de crédit. C’est le centre névralgique de vos finances. Vous pouvez en possédez plusieurs, mais en général il y en a un qui sert de compte en banque principal. Le mieux est effectivement d’en avoir un seul sur lequel arrive tout votre argent (un compte domicilié, c’est à dire sur lequel est versé votre salaire). A partir de là, l’ensemble de vos revenues peuvent être repartis automatiquement, que se soit pour vos paiement automatisés mais également pour votre épargne ou même vos placements.

– 2 Le compte d’épargne

C’est le compte où vont être stockés vos éventuels « surplus » financiers ou votre épargne de précaution . En général ils rapportent peu et sont donc destinés à une épargne à court et moyen termes. La différence entre le compte courant et le ou les comptes épargnes, c’est qu’ici votre argent est rémunéré par le biais d’intérêts pouvant être calculés au mois ou à l’année. En général, sur le compte d’épargne vous ne pouvez pas retirer de l’argent aussi facilement que sur le compte courant avec votre carte bancaire. Et c’est temps mieux ! En effet, le compte d’épargne doit servir de « réserve d’argent » où chaque euro déposé doit avoir un objectif – à court ou moyen terme – précis, et non pas utilisé dans le cadre des dépenses courantes. Rien ne vous oblige à avoir votre compte épargne et votre compte courant dans la même banque, ne l’oubliez pas !

– 3 Chèque bancaire et chéquier

Le chèque est un moyen de paiement scriptural. Comme tous les moyens de paiement autre que la monnaie elle-même, il permet de faire transférer de l’argent d’un compte bancaire à un autre. Même si de nos jours la majorité des transactions se font par le biais d’une carte de paiement, le chèque a encore de beaux jours devant lui. Par rapport à la carte bancaire il permet d’avoir un délai entre le moment où vous l’utiliser pour effectuer un paiement et le moment où il sera encaissé (c’est à dire le moment où la somme sera retirée de votre compte). Le chèque est donc très utile dans le cas où vous devez régler quelque chose et que vous avez besoin d’un petit délai pour avoir la somme sur votre compte.

– 4 Carte de paiement

Souvent appelé « Carte bleue » ou, maladroitement « carte de crédit », la carte bancaire est un moyen de paiement se présentant sous la forme d’une carte plastique et permet à la fois le paiement « direct » d’un service ou d’un bien via l’utilisation d’un terminal de paiement ou le retrait de billets de banque dans des distributeurs de billets. Globalement, il existe plusieurs type de carte de paiement en fonction du laps de temps entre la transaction et le retrait de l’argent sur votre compte. Les cartes bancaires à « débit immédiat » comptabilisent le paiement le jour de la transaction. Les cartes à « débit différé » les comptabilisent sur votre compte à la fin du mois. Je vous conseil, pour une meilleur gestion, d’opter pour les cartes de paiement à débit immédiat. Ainsi, le jeu entre chéquier et carte bancaire pourra vous permettre de décaler ou pas l’encaissement des règlements que vous effectuez.

ATTENTION, cependant à ne pas demander à votre Banque une « carte de crédit ». Cette dernière étant en fait une carte bancaire où les paiements se font automatiquement sur un crédit que vous ouvre la banque. En d’autre termes, en plus des paiements effectués, vous aurez à rembourser les sommes « empruntées » ainsi que les intérêts du crédit !

– 5 Les virements bancaires

Savoir quelle banque choisir passe forcement par la question des virements bancaires. Les possibilités que vous offrira votre banque vous faciliteront en effet la gestion globale de votre budget. La possibilité de faire des virements automatisés (ou pas) de compte à compte au sein du même établissement ou vers une autre banque, de mettre en place des prélèvements automatiques va jouer un rôle sur la gestion de votre budget. En effet, l’idée est de mettre en place un système dans lequel vous n’avez pas besoin d’agir en permanence ou seulement de loin en loin. La gamme de virements bancaires possibles proposée par la banque que vous élirez vous permettra donc de créer et de mettre en place un système quasiment « programmé » dans lequel, lorsque vos entrées d’argent arrivent, elles sont automatiquement repartis entre votre compte courant, votre compte d’épargne et vos comptes d’investissements. Au final vous n’aurez plus qu’à jeter un coup d’œil de temps en temps et réaliser quelques ajustements réguliers.

6 Le compte d’investissement

Là encore c’est un des éléments dont il faut tenir lorsqu’on cherche quoi choisir comme banque car le compte d’investissement va servir de base à la création de votre patrimoine financier. En effet, le compte d’investissement n’a pas les mêmes ambitions que votre compte épargne. Ici l’objectif est à plus long terme avec une recherche de rendements beaucoup plus importants. En d’autres termes le, ou les comptes d’investissements vont faire travailler votre argent très dur pour en retirer le maximum de plus value.

Un compte d’investissement peut se présenter sous différentes formes du Plan d’Epargne en Action jusqu’au Compte titre. Mais il pourrait aussi se concrétiser par une assurance-vie contenant des placements financiers à plus fort rendement… en fonctions des risques que vous êtes prêt à prendre.

Car en effet, à la différence des Livrets d’Épargne et, de façon générale, de l’épargne sécurisée, le principe d’un compte d’investissement est que votre capital n’est pas garantie. En fonction de ce que vous faites vous pouvez donc perdre une partie ou la totalité de votre capital. Expliqué de cette façon cela peut faire peur (et c’est tant mieux car la peur amène à la prudence) mais il existe des stratégies qui permettent de minimiser ces risques tout en conservant des gains plus qu’honorables.

Comme pour votre compte d’épargne, vous n’êtes pas obligé de prendre votre ou vos comptes d’investissements dans la même banque que celle où vous avez votre compte courant. En effet, ce type d’outil financier est souvent lié à des frais de tenue de compte qui peuvent radicalement changer d’une institution financière à une autre. Il est donc recommandé de le choisir le plus sérieusement possible pour éviter un ensemble de frais qui limiteraient grandement vos performances.

Par exemple le courtier Degiro, (chez lequel j’ai mon compte titre) pratique des frais qui sont extrêmement bas. Ainsi, un ordre de bourse sur un ETF du CAC 40 est gratuit chez ce courtier, alors qu’il coutera jusqu’à 10 € ailleurs ! On voit alors, au-delà de l’intérêt de bien choisir sa banque, toute l’importance de bien choisir l’établissement financier pour votre compte d’investissement.

Comment choisir ma banque ; faire mon propre menu !

Ces 6 outils financiers sont quasiment les seuls dont vous avez véritablement besoin. Partez du principe que tout le reste est du superflue. Ne vous laissez donc pas embobiner par les discours des « conseillers financiers » et autres chargés de clientèles des banques. Ils ne sont là que pour vous faire souscrire à des services… payant bien sur. En limitant les outils bancaire, en faisant jouer la concurrence, en prenant les options qui vous intéressent dans les banques que VOUS avez choisis vous-même vous limiterez les frais et fabriquerez un système qui vous est propre et sur lequel vous aurez un plus grand contrôle. En d’autres termes ne vous contentez pas du menu du restaurant, choisissez vos services !

Bien évidement, en fonction du système que vous voulez mettre en place, différentes options s’offriront à vous…

de la plus simple, avec un compte bancaire et un compte épargne… et c’est tout. Et bien évidemment… aucun frais sur l’ensemble.

 

a la plus complexe comprenant un compte courant dans une banque, avec carte de retrait puis des comptes d’épargnes et / ou des comptes d’investissements (PEA, Comptes titres, etc) dans d’autres banques en fonction de vos besoins et des objectifs que vous avez. Et pour faire le lien entre ces différents comptes, des systèmes de virements automatisés ou pas.

Voyons maintenant un ensemble de situations concrètes ainsi que les outils dont vous aurez besoin pour chacun d’eux. Évidemment, il ne s’agit que de suggestion. Mais ces dernières vous permettront de mieux faire votre choix de banque en passant par un comparateur ou non.

Banque et surendettement : comment choisir son établissement financier

Lorsqu’on se trouve en situation de surendettement ou lorsqu’on a de graves problèmes financiers changer ou même trouver une banque qui vous accepte est assez difficile. Pourtant ce n’est absolument pas insurmontable… bien au contraire. En fait, en France, il est impossible de vous empêcher d’avoir un compte en banque du fait de ce que l’on appelle le droit au compte. Car OUI, c’est un droit !

C’est d’ailleurs l’article L. 312-1 du Code monétaire et financier qui régit se droit au compte. Ce dernier est très explicite :

« A droit à l’ouverture d’un compte de dépôt dans l’établissement de crédit de son choix, sous réserve d’être dépourvu d’un tel compte en France :

1° Toute personne physique ou morale domiciliée en France ;

2° Toute personne physique résidant légalement sur le territoire d’un autre État membre de l’Union européenne n’agissant pas pour des besoins professionnels ainsi que toute personne physique de nationalité française résidant hors de France.

En d’autres termes, quelques soit votre situation financière, et à partir du moment ou vous n possédez pas déjà un compte bancaire, on ne peut pas vous interdire d’avoir un compte en banque. On ne peut pas faire plus clair.

Donc, pour bénéficier du droit au compte il faut soit :

  • être une personne physique ou morale résident en France.
  • être une personne physique résidant sur le territoire de l’Union Européenne mais pour un besoin non professionnel.
  • être une personne physique de nationalité française résidant à l’étranger hors Union Européenne.

Cependant ne pas pouvoir vous interdire d’avoir un compte ne signifie pas pour autant qu’une Banque ne puisse pas vous refuser d’ouvrir un compte chez elle. Elle peut effectivement s’y refuser et n’a, d’ailleurs, pas besoin de motiver son refus. À ce stade deux solutions s’offre alors à vous :

– Essayer d’ouvrir un compte dans une autre Banque.

– Lancer une procédure de droit au Compte.

La procédure est possible, même si vous êtes interdit bancaire. Elle se fait par le biais de la Banque de France, même si parfois la banque vous ayant refusé le compte peut vous proposer de s’occuper des démarches.

Si vous vous occupez vous-même des démarches voici le lien qui vous amènera directement sur le site de la Banque de France correspondant ) cette démarche : la procédure de droit au compte.

Comment choisir une banque avec des problèmes d’argent et de découvert

Si, sans être en situation de surendettement, vous avez néanmoins des problèmes financiers, faire un bon choix d’une banque et primordial pour l’équilibre même de votre budget. Trois éléments vont alors conditionner la sélection de votre établissement bancaire :

  • L’accès à un compte en Banque, bien sur ! Jusque là rien d’étonnant.
  • La possibilités de mettre en place des virements automatisés facilement et SANS FRAIS. Ces virements auront pour unique but de régler vos éventuelles dettes ou de payer vos charges fixes. Ainsi vous ne serez pas tenté de privilégier un achat coup de coeur au détriment de votre loyer par exemple.
  • Des autorisations de découvert négociées avec un taux de découvert autorisé le plus bas possible.

Ce dernier point ne veut surtout pas dire que vous pourrez vous permettre ces découverts, mais seulement que, si cela vous arrive, il vous coutera le moins cher possible.

Un autre aspect doit cependant être pris en compte, dans le cas de situation financière difficile : le rôle de votre conseiller bancaire. Même si je suis plutôt mitigé sur la mentalité de ces chargés de clientèle, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible de trouver la perle rare. A vous de prendre contact avec la Banque, de discuter avec celui qui sera (peut être) votre chargé de compte et de voir si vous êtes bien sur la même longueur d’onde.

Quelle banque pour les jeunes ou pour les étudiants ?

Pour les banques les « jeunes » et les étudiants sont une aubaine. Même si la tendance s’accélère, la plupart des gens ont du mal à changer de banque. Une personne ouvrant un compte dans une banque aura donc de forte chance d’y rester toute sa vie. Alors autant les faire entrer le plus tôt possible. En plus la catégorie des jeunes et des étudiant ne se rend pas bien compte du montant des frais bancaires que l’on peut leur appliquer. Du moins c’est ce que les banques pensent. C’est pour cette raison que l’on voit fleurir partout des services « spécial jeunes » ou « spécial étudiant ».

Alors, si vous êtes jeune, si vous êtes étudiant (ou les deux), c’est donc le moment de faire les bons choix. En fait choisir une banque quand on est étudiant ou jeune répond aux même principes vue précédemment : limiter vous à ce dont vous avez besoin.

Et vous avez besoin de quoi au final ? D’un compte en banque avec chéquier et carte bleu. Si possible sans frais ! Vous n’allez pas commencer à payer pour utiliser l’argent que vous avez non ? Vous pouvez d’ailleurs vous orienter sans crainte vers des banques en ligne ou vous pourrez tout gérer à distance. Ensuite, cherchez un compte d’épargne, pas forcement dans la même banque, sur lequel vous mettrez en place des virements automatiques pour commencer à épargner. Vous n’aurez ainsi plus qu’a laisser « tourner la machine » et vous intéresser à votre argent lorsque votre budget augmentera. En attendant, en prenant la meilleure banque, par rapport à vos besoins et en sélectionnant les meilleurs comptes, vous aurez déjà mieux fait que 90 % de la population !

Pour trouver votre établissement vous pouvez suivre les conseils déjà donnés dans la première partie de cette article (Comment choisir une banque ) ou, si vous êtes pressé passer par un comparateur de banque comme Panorabanque qui répondra parfaitement à votre recherche.

Banque comment choisir pour les jeunes actifs ?

Lorsqu’on passe d’étudiant à jeune actif, un changement de niveau financier s’effectue. Là où l’on vivait un peu au jour le jour au cours de sa scolarité ou, pour les plus chanceux, aidé par ses parents, le montant des revenus augmente d’un coup avec les premiers emplois… mais les dépenses également ! Pour autant, les besoins en services bancaires changent t’ils ?

Personnellement, je ne le pense pas. Vous avez, comme pour les étudiants, besoin essentiellement d’un compte bancaire domicilié pour percevoir votre salaire, d’un chéquier et d’une carte bancaire. Là aussi, orientez vous plutôt vers les Banques qui vous offrent les frais les plus réduits possibles. Et pourquoi ne pas mettre ce que vous économisez en frais bancaires sur un compte d’épargne ?

Cependant, en fonction du niveau de vos revenus et de votre mode de vie, deux éléments peuvent être pris en compte pour savoir comment bien choisir sa banque :

– les offres concernant les comptes d’investissements qui vous permettront, en plus de votre épargne de sécurité de mettre en place une véritable épargne de prévoyance avec des rendements plus important que les simples livrets.

– les offres de prêts immobilier, si vous comptez acheter votre résidence principale ou investir dans l’immobilier afin de vous créer une rente future.

Mais, là dessus, comme pour n’importe quels services bancaire dont vous pouvez avoir besoin, il n’est pas exclut de vous adresser à des établissements financiers concurrent, voir à un courtier ! En fait, n’oubliez pas : chaque outil financier doit être choisis avec soin, comme s’il était la pierre angulaire de la création de votre patrimoine. .

Une banque qui prend le moins de frais

Les Banques créent régulièrement de nouveaux types de frais. C’est une constante. Elles sont d’ailleurs « épinglées » régulièrement par les associations de consommateurs pour cette raison. Alors évidemment certains penseront que c’est le moyen de rémunérer leur services. Mais comme je l’avais déjà expliqué dans « Une banque comment ça marche ? » , elle gagne déjà de l’argent par le biais des sommes que vous avez sur votre compte en banque. Elle n’ont donc pas besoin de cela pour engranger des bénéfices. Il n’empêche que, pour elle, c’est une source de revenue non négligeable.

De ce fait, si vous êtes dans une situation financière précaire, et que vous cherchez à faire des économies, peut être préférerez- vous une banque qui prend le moins de frais, voir une banque avec 0 frais. Mais là aussi quelle banque choisir ?

Là encore vous pouvez passer par un comparateur de banque ou par un classement des banques les moins chères. Mais sachez qu’à priori il faudra plutôt opter pour une banque en ligne plutôt que par une banque traditionnelle avec agence. De plus, la plupart des établissements financiers en ligne sont connus pour être des banques avec carte bancaire gratuite ! Or c’est exactement ce que nous cherchons !

Étrangement, la plupart des gens ont encore un peu peur d’ouvrir un compte dans une banque en ligne. Sans doute ont il l’impression que se sera moins « pratique », en cas de problème ou bien que leur argent est beaucoup plus disponible puisqu’il est « à côté ». Et bien sachez qu’il n’en est rien. Même si votre agence bancaire est dans la même rue que votre domicile, votre argent est comptabilisé, comme pour une banque en ligne, dans des bases de données sécurisées. En fait, les banques classiques, les banques traditionnelle et les banques en ligne offrent les mêmes services de base. Savoir quelle banque choisir entre ces deux types dépend essentiellement de deux aspects :

– le rapport dont vous avez personnellement besoin avec votre banque. S’il est important pour vous d’avoir un contact avec un employé de banque physique, alors optez pour une banque traditionnelle et négocier vos frais.

– Si vous faites des dépôts de liquide ou de chèques régulièrement. En effet, dans ce cas, une banque classique sera beaucoup plus pratique.

Mais si vous cherchez avant tout à avoir une banque gratuite, alors n’hésitez pas et optez pour une banque en ligne. En plus vous aurez accès à vos comptes et à vos outils financier 24 h sur 24 et 7 jours sur 7.

Une banque où placer son argent

Bien choisir sa banque est indispensable si l’on souhaite investir ou placer son argent. Mais dans ce cadre partez du principe que l’infidélité est la règle. En effet, si vous voulez vraiment que votre argent travaille pour vous, si vous visez de gros gains vous devez à tout prix avoir le moins de frais possible ou n’avoir aucun frais du tout. Car oui, oubliez le livret A ou les produits de ce type, pour investir il va falloir passer par des outils qui vont être plus risqués mais qui vont rapporter beaucoup plus. Il n’est donc pas question de voir baisser votre rendement et vos bénéfices (qui sont liés aux risques que vous prenez) du fait que votre banque se sucre au passage.

De ce fait, deux services sont indispensables : votre compte courant, bien sur puis votre ou vos comptes d’investissements. Et il est fortement probable qu’ils ne seront pas dans la même banque. Choisissez d’abord la banque dans lequel vous aurez le premier (en passant éventuellement par un comparateur de banque) puis attelez-vous à choisir le second.

Pour vos comptes d’investissements, que se soit par le biais de l’assurance-vie, d’un PEA ou d’un compte titre (les produits les plus courants), vous devez vous concentrer sur les frais des transactions que vous aurez à effectuer. Quels sont-ils pour des versements réguliers sur une Assurance-Vie ? Quel est le montant des droits de gardes pour un PEA ou un compte titre ? Quels sont les frais de transaction pour l’achat d’actions, d’ETF, d’OPVCM ? Globalement si on vous prend plus de 3 %… laisser tomber.

Une banque qui offre de l’argent a l’ouverture d’un compte

Oui, des banques qui vous proposent de l’argent pour ouvrir un compte chez elle, cela existe. Alors, si vous voulez gagner un peu d’argent juste en ouvrant un compte bancaire… pourquoi hésiter ! Certains s’en font même une spécialité. Effectivement, se sont parfois les mêmes Banques qui vous remboursent également les frais de clôture de compte du concurrent. Alors, si vous changez de banque (tous les ans par exemple) régulièrement, vous pourriez bénéficier également du cumul de ses offres commerciales qui s’étalent de 50 € à 150 €.

D’ailleurs, actuellement en utilisant le code sur Fortuneo, 80 € vous seront offert pour toute ouverture de compte. Si en plus, vous prenez une assurance-vie cela passera à 150 €. Un bon moyen, de changer de banque et gagner de l’argent dans le même temps.

Changer de banque

Une fois le choix de votre nouvelle banque, il faudra effectuer les démarches pour en changer. Mais alors, comment changer banque ?

Dans un premier temps, renseignez-vous sur les éventuelles frais de « clôture de compte » et autres transfert. La mauvaise nouvelle c’est que la plupart des établissements financier tentent par tous les moyens de vous dissuader d’effectuer ce changement. Et oui, pour une banque, c’est vous la poule aux œufs d’or, ne l’oubliez pas.

Dans un deuxième temps, voyez avec votre future nouvelle banque, s’il ne rembourse pas la totalité ou même une partie des frais de transfert. Actuellement la plupart des établissements de credit le font. Là encore, cela vous donne un indice sur l’importance que vous avez en tant que client !

Troisième temps : voyez si la banque que vus avez choisis ne peut pas s’occuper elle-même des démarches. Là aussi, aujourd’hui c’est devenue monnaie courante. De ce fait vous vous occupez seulement de l’ouverture de votre compte puis le nouvel établissement fera le reste.

En soi, rien de bien compliqué donc !

Reprendre en main ses finances

Votre banque et votre compte en banque sont la base de votre infrastructure financière. Une raison suffisante pour la choisir le mieux possible et optimiser l’ensemble. Même si cela prend un peu de temps, surtout si vous changez de banque, une fois cela fait, vous aurez un outil parfaitement adapté à vos propre besoins. Encore un moyen de reprendre le contrôle de ses finances personnelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Comment être riche. Portefeuille avec des billets de banque entourè d'un couteau et d'une fourchette.
Gérer son budget familial. Une enveloppe.
Gagner du temps au quotidien. Un chronomètre à gousset.
cadeaux de Noël pas cher. Des cadeaux sous un sapin.
Trouver de l'argent. Une mosaïque de billets.