Loading...
Investissements

ÉDUCATION FINANCIÈRE : APPRENDRE À GAGNER DE L’ARGENT

Éducation financière. Des graphiques, des tableaux autour d'une pièce de monnaie.

«  Éducation financière », un terme qui pourrait faire un bon titre pour une matière scolaire. D’ailleurs, la culture financière devrait être enseignée à l’école. En effet, le domaine de la connaissance des moyens permettant de gérer un budget, épargner intelligemment et investir sereinement, est la base, la fondation, de la création d’un patrimoine pérennisable. Alors écartons le voile de la connaissance ensemble…

ÉDUCATION FINANCIÈRE : APPRENDRE COMMENT GAGNER DE L’ARGENT

Gagner de l’argent n’est pas un don qui « apparaitrait » comme ça à la naissance. Ce n’est pas non plus l’apanage des personnes issues des milieux aisés. Bien au contraire, gagner de l’argent et le gérer cela s’apprend. Éducation financière, intelligence financière et culture financière sont ainsi les trois éléments qui vont permettre de bien épargner son argent et de s’orienter sur des investissements lucratifs. En effet, il n’y a pas de « martingale » pour un investisseur mais avant tout de bonnes connaissances financières. Bien sur il est toujours possible de dupliquer un système ou de copier ce que font d’autres personnes. Mais les limites se feront rapidement et cruellement sentir. Alors que la connaissance elle n’a pas de frontière. Alors voyons, aujourd’hui, comment et pourquoi il est possible de développer son éducation financière.



L’art de la duplication… pour débuter

Vous voulez gagner de l’argent, n’est-ce pas ? Mais vous n’avez pas envie d’étudier ou de comprendre comment fonctionne la finance. Non, le mieux serait qu’on vous donne le truc ou la marche à suivre pour pouvoir directement l’appliquer sans vous prendre la tête et sans que cela vous prenne trop de temps. Vous voilà entrez dans l’art de la duplication.

Même si on est loin d’une véritable éducation financière la copie ou la duplication de procédé est souvent la première étape utilisée dans les processus pour gagner plus d’argent, épargner ou même réaliser placements et investissements. Elle consiste, simplement, à suivre à la lettre ou à reproduire exactement un système, une méthode ou encore des conseils que l’on va vous donner dans le domaine financier… sans forcement les comprendre.

Pour vous donner une image plus parlante de ce qu’est la duplication il suffit de penser au tutoriel le plus connu : la recette de cuisine. Dans une recette, on vous donne la liste des ingrédients, les quantités requises puis on vous indique la liste des étapes à suivre pour réussir le plat choisit. Ensuite, vous n’avez plus qu’à appliquer et qu’importe si vous n’avez aucune connaissance de la subtilité culinaire. L’important est surtout de réussir son plat, non ?

Dans le domaine de l’argent, de l’épargne ou de l’investissement , c’est exactement la même chose. Par exemple si vous désirez investir en bourse, à ce niveau de pratique, vous ne cherchez pas à avoir une culture financière mais seulement savoir avec quel outil financier investir puis qu’elle(s) titre(s) acheter. Ni plus, ni moins. Nul besoin pour vous de comprendre le fonctionnement du marché des actions ; pas besoin de vous fatiguer avec des indices et encore moins de vous intéresser à l’économie de façon générale. Le comportement du « duplicateur » est celui d’un simple exécutant.

Pour autant, la duplication n’est pas forcement mauvaise en soi. En effet, elle permet souvent de faire ses premières armes dans un domaine qu’on ne connait absolument pas ou qu’on maîtrise mal. Dans le même temps elle offre un semblant de sécurité : plutôt que de faire n’importe quoi, on suit alors les conseils de quelqu’un qui s’y connaît plus… mais c’est souvent là que se situe le problème.

Effectivement, comment savoir si la ou les personnes (ou les livres, sites, chaînes Youtube et autres d’ailleurs) sont dignes de confiance ? Qu’est-ce qui vous dit que votre source est compétente en la matière ? Même le conseiller financier de votre banque n’est pas plus une meilleure source que votre voisin (la seule connaissance qu’il a est celle du fonctionnement de la banque dans laquelle il travaille).

De ce fait, le seul moyen d’avoir une plus grande sécurité par rapport à la source que vous allez dupliquer, c’est de vous renseigner sur elle, de la suivre régulièrement s’il s’agit d’un auteur de blog ou d’un créateur Youtube… Le paradoxe, c’est qu’en faisant cela, vous allez, peu à peu commencer à vous forger une culture financière !

Culture financière pour s’améliorer

Au sein du grand ensemble de l’éducation financière, la culture financière peut être définit comme l’ensemble des connaissances générales ou spécifiques concernant un ou des domaines de la finance. Elle pourrait se comparer, dans la société à l’équivalent des connaissances générales et/ou pratiques que vous possédez.

La culture financière se développe souvent sur la base d’une curiosité personnelle et d’un intérêt plus grand sur la façon dont on gère son argent , ses placements ou ses investissements.

Pour autant, l’ensemble des connaissances financières ainsi obtenues par ce simple intérêt de départ, permet de se forger une grille de lecture personnelle sur l’ensemble des mécanismes que vous employez pour gérer votre argent et votre patrimoine. Et cette grille de lecture personnelle va ainsi vous apporter, elle-même, une meilleure compréhension de l’ensemble du système. Or si vous désirez devenir financièrement libre il est vital d’avoir, a minima, cette grille de lecture et ces bases de culture financière afin d’améliorer votre capacité à prendre les bonnes décisions financières.

D’ailleurs, une étude réalisée par le groupe Allianz, publié en janvier 2017, « Êtes-vous financièrement instruit »  (accessible uniquement en anglais) montre en quoi une bonne éducation financière entraine une meilleure maîtrise des concepts financiers et donc une plus grande compréhension des risques inhérents, jouant , ainsi, sur les résultats obtenus Ces derniers sont sans appel : les personnes possédant une bonne culture financière sont deux fois plus enclines à prendre de meilleures décisions relatives aux produits de financement, d’épargne ou d’investissement que celles qui ne possèdent pas cette connaissance financière !

En d’autres termes, avoir une bonne culture financière vous amènera plus rapidement et plus facilement aux résultats que vous souhaitez.

Pour autant, il ne s’agit pas non plus de passer son temps à regarder les cours de la Bourse, suivre les courbes de variations du prix de l’immobilier ou regarder Bloomberg TV à longueur de journée. Loin de là, il s’agit surtout de mieux comprendre pour mieux décider et non pas de TOUT comprendre !

Suivre quelques sites de vulgarisations (Et 1,2,3… Richesse se place dans cette catégorie) , des sources certifiées ainsi que des abrégés de la décision , c’est à dire, selon la définition de Jean-Louis Missika, créateur du concept : « des énoncés simples et courts qui résument une problématique et aident les individus à se faire un avis malgré les limitations de leurs informations et de leur temps », vous permettront, peu à peu, de vous faire une meilleure idée du monde de la finance et feront de vous un meilleur investisseur.

Éducation financière : devenez investisseur aguerri

Si la culture financière est une forme de compréhension globale ou générale du ou des systèmes, vous permettant, entre autre de savoir un peu mieux ce que vous faites, l’éducation financière vous amène à avoir une compréhension des mécanismes de fonctionnement de ces systèmes.

Automatiquement, il s’agira – également mais pas que ! – d’une forme de spécialisation vous permettant, d’une part d’améliorer encore un peu plus votre prise de décision et d’autres part de mettre en place des stratégies d’investissement beaucoup, beaucoup plus fines.

Par exemple, dans le cas d’investissements immobiliers locatifs, si votre culture financière vous permet d’avoir une bonne idée de la valeur d’un bien par rapport au marché (est-ce qu’il est cher ou pas ?) , une bonne éducation financière vous permettra d’acquérir les compétences pour établir votre budget, trouver le meilleur prêt, évaluer le tarif de location le plus rentable,… bref obtenir une plus grande efficacité financière.

Comment l’obtenir ? L’éducation financière est un mélange entre les connaissances financières et l’expérience obtenues. Elle passe, bien évidemment, par l’amplification de sa culture financière auquelle on peut ajouter des formations vous permettant d’affiner votre maîtrise d’un domaine.

En d’autres termes continuez à lire, à vous documenter, à vous renseigner pour parfaire vos compétences en matière de placement ou d’investissement. Par ailleurs n’hésitez pas à suivre des formations dans le levier de richesse sur lequel vous concentrez vos efforts. N’oubliez pas que se former est également une forme d’investissement : l’investissement sur soi-même !

Oui, mais là aussi, comment différencier les bonnes sources des mauvaises ? En réalité, arrivé au stade de l’éducation financière, se sera bien plus facile que vous ne le pensez ! En cherchant bien vous trouverez facilement des sites vous fournissant de véritable cours d’éducation financière. Par exemple, 1,2,3… Richesse, entre parfaitement dans ce cadre. La majorité des articles sont pensés pour vous fournir des « tutos » pour ceux qui sont encore au niveau de la duplication, mais agrémentés d’un ensemble d’explications et de définitions vous permettant de vous créer une culture financière. Enfin, il y a souvent une partie réflexion dans laquelle sont abordés des concepts plus précis, visant donc à vous permettre d’affiner votre éducation financière. Pour autant, je vous encourage vivement à visiter d’autres sites afin d’avoir d’autres points de vue ou d’autres approches.

En matière d’ouvrages et de manuels d’éducation financière, le paradoxe est qu’une fois arrivé à ce stade vous reconnaitrez assez facilement les auteurs qui valent le coup de ceux qui vous sont inutiles. Cependant, pour vous faciliter la tache, j’ai inclus tout au long de cet article des ouvrages de « référence » en fonction de l’étape de votre propre développement en culture financière. Mais comme beaucoup de choses, il s’agit de mon propre point de vue, alors ne prenez pas ça pour une liste « ultime ».

Si vous désirez vous créer votre propre bibliographie, voici un petit truc très simple à mettre en application : consultez les références bibliographiques de différents ouvrages sur le sujet qui vous intéresse. En général plusieurs auteurs et titres vont ressortir régulièrement. Ces derniers constitueront un peu les « incontournables » du domaine. Il ne vous restera plus qu’à vous les procurer.

Même si obtenir une bonne éducation financière vous permettra déjà d’obtenir des résultats supérieur à 90 % de la population, il est encore possible de vous améliorer afin de devenir libre financièrement mais également en matière de connaissance. Pour cela, il vous reste à développer votre intelligence financière.

Intelligence financière et esprit critique

Au delà de l’éducation financière se profile alors ce que je qualifie d’intelligence financière. Ici, ce n’est plus la simple compréhension des mécanismes financiers qui prédomine mais bien l’utilisation de ceux-ci. En d’autres termes, à ce stade, en affinant votre connaissance des moyens de gagner de l’argent, vous allez commencer à élaborer vos propres stratégies de financements ou d’investissement.

En effet, avec l’augmentation de vos compétences, va se développer, en parallèle, la construction d’un esprit critique vis-à-vis de ce que l’on va vous dire, ce que vous allez lire ou voir. Attention, cependant… développer un esprit critique n’est pas refuser en permanence tout ce que l’on vous annonce. L’esprit critique est la capacité d’une personne à examiner consciencieusement une ou des données afin d’en établir la validité. En d’autres termes c’est une remise en question rationnelle au regard des connaissances que l’on possède et donc au travers de sa propre grille de lecture afin d’établir le degrés de pertinence d’une information. Par là-même l’intelligence financière, par le biais du développement d’un esprit critique peut vous permettre de prendre de façon efficace, vos propres décisions et élaborer vos propres stratégies.

Sans doute cette intelligence financière n’apparaitra pas d’un coup un matin en vous levant. Mais si vous avez développé votre culture et votre éducation financière vous la sentirez peu à peu grandir et ainsi augmenter votre champs d’actions.

Peut-être, au départ, vous la verrez apparaître en modifiant ou en améliorant, par rapport à votre propre situation, des méthodes qu’il y a encore quelque temps vous dupliquiez simplement. Ou alors se sera en affinant une stratégie élaborée par quelqu’un d’autre pour l’adapter à votre cas. Enfin, vous arriverez immanquablement à un stade ou stratégie financière et prises de décisions seront véritablement personnelles après que vous ayez croisé des informations provenant de différentes sources avec vos propres connaissances.

Si vous désirez devenir libre financièrement, obtenir de hauts revenus, ou gagner beaucoup plus d’argent, l’intelligence financière est la capacité que vous devez developper à tout prix. C’est d’ailleurs l’un des éléments majeurs qui crée la différence entre riche et pauvre . Elle est même plus importante que les techniques permettant d’augmenter vos revenus ou investir en bourse. En effet, c’est votre éducation financière qui vous permettra, par la suite, de comprendre comment on gagne de l’argent et comment on le fait fructifier. Et cette connaissance, au contraire de l’argent lui-même, vous ne pouvez pas la perdre.



Un petit manuel d’éducation financière

Dans votre projet d’éducation financière vous devez donc viser à l’intelligence financière. La bonne nouvelle c’est que si vous lisez ces lignes… c’est que vous êtes sur la bonne voie ! Effectivement, le simple fait d’essayer de comprendre ce qu’est une éducation financière et… lire des articles aussi long sur le sujet, est déjà un facteur montrant votre intérêt pour la question !

Mais peut-être voudriez-vous aller plus loin et parfaire vos compétences ? Alors voici une série d’étape que vous pouvez suivre pour augmenter graduellement vos connaissances et ainsi développer votre connaissance de l’argent de façon générale.

1-  Évaluer son éducation financière

Je l’écris souvent dans les articles de ce blog mais pour aller où l’on veut, il faut déjà savoir où l’on est. De ce fait, il est important pour vous d’évaluer votre niveau d’éducation financière. Alors à quel niveau pensez-vous vous situer ? Si vous n’en êtes pas certain, voici un petit questionnaire qui vous aidera à situer votre niveau de compétence. Et si vous vous demandez pourquoi il n’y a pas les réponses et bien… c’est pour que vous soyez obligé d’aller les chercher vous-même et donc débuter votre éducation financière !  :

1 – Pouvez-vous expliquer simplement comment fonctionne un Livret A ?

2 – Quelle est la différence entre intérêts simples et intérêts composés  ?

3 – Savez-vous ce qu’est un plafond de dépôt ?

Si vous ne pouvez pas vraiment répondre à ces trois petites questions, alors considérez-vous comme novice en matière de finance. Travaillez sur vos connaissances financières avant de vous mettre à investir en Bourse par exemple. Si vous avez répondu sans trop de problème, alors passez à la suite.

4 – Pouvez-vous expliquer, globalement, le fonctionnement d’une Assurance-vie ?

5 – L’argent placé, sur 8 ans, sur une Assurance-Vie est il bloqué ?

6 – Peut-on investir dans des actions à partir d’une Assurance-vie ?

Si vous n’êtes pas certains de vos réponses ou que vous vous êtes trompé, considérez-vous comme débutant en matière de placement. Si vous n’avez pas rencontré de difficulté, alors continuez.

7 – Peut-on détenir des obligations dans un PEA ?

8 – Pouvez-vous définir simplement ce qu’est une action ?

9 – Qu’est ce qu’un dividende ?

Si vous n’avez pu répondre qu’à une ou deux questions, alors vous avez des connaissances financières de base mais qu’il vous faudra développer. Par contre si vous avez fait un sans-faute passez aux question suivantes.

10 – Quel type d’outil financier faut-il posséder pour détenir des actions ET des obligations ?

11 – Qu’est-ce qu’un coupon ?

12 – Dans quel catégorie de revenu doit être déclaré les loyers d’un bien immobilier meublé  vis-à-vis des impôts ?

Si vous êtes capable de répondre à ces trois questions, alors votre culture financière est assez avancée. A ce stade vous pouvez commencer à vous intéresser sérieusement à l’investissement, voir plus… si vous répondez aux questions suivantes ?

13 – Pour quelle raison l’or est-il considéré comme une valeur refuge ?

14 – Qu’est-ce qu’un taux directeur ?

15 – Qu’elle est l’influence des taux d’intérêts négatifs sur votre épargne ?

Si vous êtes capable de répondre à ces trois dernières interrogations, alors vous avez une très bonne culture financière et… vous pouvez me proposer des articles qui seront publié sur 1,2,3… Richesse 😉

2 – Obtenir une culture financière de base

Si vous n’avez que peu de connaissance ou une faible éducation financière, il vous faut donc acquérir les bases de celle-ci.

Concentrez-vous essentiellement sur ce qui a trait à l’épargne et aux placements sécurisés. Sur 1,2,3… Richesse, vous retrouverez les articles les plus importants dans le nuage de mots (barre latérale droite) sous la catégorie « Épargne » (Étonnant, non?).

Après, je vous recommande particulièrement la série des articles sur l’épargne gagnante, celui sur le calcul des intérêts . Ils vous apporteront les notions de bases, que vous pourrez bien sûr compléter par la suite.

3 – Parfaire son éducation financière

Une fois que les principes de base seront compris vous allez pouvoir développer vos connaissances financières en travaillant sur des concepts plus généraux. Une forme de « culture générale financière » en quelque sorte. Pour 1,2,3… Richesse je vous conseille les articles suivant qui participent de ce rôle :

Qu’est ce que l’argent ? Car on ne se pose pas assez la question.

– La différence entre salaire et revenu.

– L’article sur la notion de compte en banque.

– Celui sur le patrimoine personnel.

– Il vous faudra également comprendre la différence entre épargner et investir.

– Enfin vous pourrez vous intéresser aux 4 piliers d’indépendance financière qui vous permettront, par la suite, d’orienter votre parcours vers la richesse.

1,2,3… Richesse compte actuellement plus de 130 articles, il y en aurait donc bien d’autres que je pourrais vous conseiller. Je travaille actuellement sur une sorte de compilation/best-of d’articles de références classés par thème qui vous permettront de parfaire facilement votre culture financière.

4 – Développer son esprit critique

Par delà les simples connaissances requises, il faut également travailler à développer son intelligence financière et, en premier lieu en cultivant un esprit critique.

Pour ce faire je vous proposes trois axes de développement avec des sources que vous pouvez consulter régulièrement :

1 – D’abord le travail sur l’esprit critique lui-même. Apprendre à travailler son esprit critique est loin d’être évident. Mais il existe une chaine Youtube qui traite de différentes façons de s’interroger sur la valeur de certaines affirmations. Je veux parler bien sûr de « Officiel Defekator » qui, malgré un personnage et une présentation très décalé (Et c’est peu de le dire) effectue un travail excellent sur différents sujets et l’angles sous lesquels les aborder.

2 – Le développement de sa culture personnelle mais en multipliant les angles d’approches. Parfois, on croit connaître un sujet mais, lorsqu’il est abordé selon un angle précis, la façon de voir les choses peut changer. Pour cela je vous renvoie à la très bonne chaine d’Arnaud et Valentin : « Stupid Economics »  qui abordent des sujets comme le commerce de la mort, l’homme vs machine ou encore les dealers d’opium ( !!!) mais sous l’angle de l’économie. Le tout de façon très simple.

Par ailleurs, on ne saurait passer outre le fabuleux « Datagueule », un format court produit par France TV / Premières lignes qui abordent des sujets complexes comme le chômage, la démocratie ou les privatisations mais à partir de chiffre et d’études sources… et que vous pouvez vérifier !

Et pour comprendre certains aspects du monde qui nous entoure, des bouleversements économiques, politiques, climatiques que nous subissons, rien de tel d’avoir l’avis de spécialistes. Pour cela, regardez les interviews sans aucune complaisances de « Thinkerview ». Elles sont longues (certaines durent presque 2 heures!!!) mais vous y verrez les principes de la pensée critique appliqués en direct par un journaliste.

3 – Le croisement des sources et aussi essentiel pour obtenir un regard un peu plus partial sur les informations qui vous sont fournis. Or vous n’êtes pas sans savoir qu’actuellement les chaines de télévision ainsi que la plupart des journaux de la presse nationale, sont soit détenus par les plus grandes fortunes françaises, soit ne font que relayer le discours du gouvernement en place. L’information fournie et donc orientée, tronquée, complaisante envers les tenants du pouvoir et totalement partiale. En clair : vous ne pouvez pas vous y fier ! Tous le monde a en tête l’image de BFM TV (mais comme la plupart des autres chaines de télé) qui fait passer en second plan l’incendie de l’usine chimique de Rouen du fait de la mort de Jacques Chirac ! Heureusement des médias indépendants continuent de réaliser un vrai travail de journalisme hors de la majorité des influences politico-économiques. Je vous recommande (sans ordre de préférence) évidemment Mediapart autant l’édition en ligne que ses émissions Youtube , l’incontournable (il me semble) Le Media , mais également Le Fil d’Actu « l’émission qui donne un sens à l’information ». Et si vous voulez aller encore plus loin, il y a toujours… Wikileaks qui, malgré son arrestation continue à faire son très bon travail de lanceur d’alerte.

Même s’il existe d’autres sources que vous pouvez consulter, avec celles-ci vous avez déjà de quoi développer et affiner votre esprit critique.

5 – Amplifier son intelligence financière

Enfin, il va falloir à la fois vous spécialiser un peu plus mais également affiner votre éducation financière. Pour cela, il faut continuer à travailler sur votre culture financière mais en abordant des concepts économiques un peu plus pointus. Dans le même temps, il vous faudra également préciser vos connaissances dans le pilier de développement financier (Épargne, création d’entreprise, immobilier ou bourse) que vous aurez choisi.

Évidemment, pour cette seconde phase je vous conseille, tout simplement de lire les articles de 1,2,3… Richesse concernant le levier d’enrichissement choisis. Vous le trouverez dans le nuage de mots-clefs de la barre latérale à droite.

Pour affiner votre intelligence financière, je vous conseille (à nouveau) deux chaines Youtube. La première Grand Angle est tenue par un conseiller financier privé qui vous expliquera des concepts d’investissements assez complexes d’une façon très pédagogique. La seconde Xerfi Canal est un peu plus complexe. Elle parle d’étude de marché mais font également des interviews d’économistes qui peuvent être assez intéressantes.

Bref, déjà avec tout ça, vous avez de quoi développer votre éducation financière de façon régulière.

Éducation financière : le futur de votre argent

La culture financière va ainsi vous permettre peu à peu d’acquérir un ensemble de connaissances et de compétences indispensables si vous souhaitez obtenir de hauts revenus. Cet investissement que vous allez faire sur vous-même (car c’est de cela qu’il s’agit) développera petit à petit votre esprit critique, votre faculté d’analyser les données et ainsi votre intelligence financière. C’est cette forme d’éducation financière qui formera la base vers la mise en place de flux d’argent réguliers et pérennes. Prenez le temps de développer ce volet de compétence car il fait partie des outils indispensables à tout investisseur, débutant ou confirmé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une
Que faire de ses économies. Des pièces de monnaie déversées d'un pot.
Comment vendre ces cadeaux de Noël. Un tas de cadeaux.
Le crédit. Une maison miniature sur une calculette.
L'argent ne fait pas le bonheur... Mais bon quand même. Cochon-tirelire portant des lunettes noires
Budget personnel. Une calculatrice sur la tranche avec une cuillère en équilibre dessus supportant d'un côté une pomme de terre et de l'autre des pièces de monnaie.